Pétition fermée

la mangeoire, verrue du centre ville de Barcelonnette

Cette pétition avait 104 signataires


La friche de la "mangeoire", continue toujours et encore, de créer des désagréments, aux riverain et aux habitants de Barcelonnette qui passent tous les jours devant cette verrue en plein centre ville. non content de représenter un danger permanent pour les passants et les enfants qui ont pris l'habitude d'y jouer, cette bâtisse en ruine donne une image négative de la commune  aux touristes qui visite le centre ville. A tel point que la municipalité a fait poser devant, un panneau pour la cacher sommairement. La mairie mainte fois sollicité par la copropriété "la maison de Claire" mitoyenne de la ruine, avait enfin pris au mois de novembre 2015, un arrêté d'abandon manifeste de propriété a l'encontre du propriétaire, qui avait un délais de 6 mois pour réaliser des travaux de remise en état, listés par l'architecte des bâtiments de France. Passé ce délais l'abandon de propriété a été effectif, mais la municipalité n'a pas engager la procédure d'expropriation qui s'imposait. elle a tout de même voté lors du conseil municipal du 29 mars 2016, une demande de subvention, dont  le dossier a ce jour n'a jamais été envoyé aux organisme prêteurs. ceci constitue une erreur juridique comme le fait de ne pas avoir engagé la procédure d'expropriation. la mairie a tout de même fait estimer par les services des domaines la bâtisse et le montant s'élève a 40.000€. le propriétaire contacter par le maire a consenti a vendre  son bien pour ce prix la, il a même accepté d'échelonner son paiement sur deux ans. le projet de la mairie était de créer un jardin public et quelques places de parking en lieu et place de cette ruine. Aujourd'hui, malgré sa communication dans un quotidien local, le maire ne semble plus enclin a poursuivre son projet faute de moyens financiers. C'est en tout cas ce qu'a dit le 1er adjoint aux représentants de la copropriété "la maison de Claire" lors du rendez vous qu'ils ont eu le 6 mars 2017, ou le maire qui avait pourtant fait déplacer l'horaire de l'audience ne s'est même pas présenté. Sa laisse deviner l'importance qu'il porte a ce dossier. Il est vrai que la copropriété n'est pas le musé de la vallée, pour qui il déploie tant d'énergie, mais simplement la propriété d'administrés qui paie leur impôt et qui aimerait ne plus subir les désordres qu'occasionne la mangeoire. Pour information, la copropriété avait accepté a la demande du maire , de suspendre la procédure juridique quel avait engagée contre le propriétaire du bâtiment ainsi que de participer aux frais de ravalement de la façade mitoyenne. elle avait communiqué ces décisions par courrier a monsieur le maire au mois de juin 2016en posant quelques conditions, ces courriers n'ont a ce jour reçu de réponse, tout comme le courrier électronique envoyé le  21 Février a madame la présidente de la communauté de la vallée de l'Ubaye. mais c'est peut être une attitude courante chez les élus de Barcelonnette de ne pas répondre aux courriers que leur adresse les administrés. monsieur le maire ne prend pas en compte la réalité du danger que représente  la mangeoire, s'il devait y avoir un accident dans un avenir plus ou moins lointain il en serait tenu pour responsable en tant que premier édile.



GUY compte sur vous aujourd'hui

GUY FILIPPO a besoin de votre aide pour sa pétition “monsieur le maire: la mangeoire, verrue du centre ville de Barcelonnette”. Rejoignez GUY et 103 signataires.