Pétition fermée

Non au rejet des chats errants de Pau

Cette pétition avait 2 655 signataires


Nous sommes révoltés de constater une fois de plus que des personnes mal intentionnées dans votre ville, -quartier Les Allées St-Jean- se livrent à des allégations mensongères  afin d’obtenir des pouvoirs publics l’éradication de nombreux des chats errants .

Ces allégations seraient d’ailleurs ridicules pour leur caractère grotesque,  si elles ne constituaient une réelle  menace pour la vie des chats (une quinzaine environ) d’après ces dires, et si elles ne revêtaient pas un caractère de cruauté évidente.

Pour citer l’article paru dans la presse  La République  des Pyrénées,  "  une quinzaine de chats errants qui se baladent en semant crottes, urine et coups de griffes, agressant les habitants du quartier à coups de griffes, ( !)  volant la nourriture (tarte à l’abricot.. )  … et « abimant tout » … !!!!! .":

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2016/08/03/des-chats-errants-leur-font-vivre-un-enfer,2045257.php

En effet, ceux qui connaissent un tant soit peu les chats, savent que ces petits animaux ont peur des gens, et se cachent dès qu’on essaie de les approcher.  Souvent ils se réfugient sous les voitures pour se protéger des maltraitances .... et si réellement il pourrait leur arriver de griffer les jambes de certains c'est par légitime défense .. parce qu'il auront été chassé à coup de pieds .. et parce qu'enfin ce sont bien ces " humains" qui sont responsables de leur vie misérable .. humains sans compassion et sans coeur !!!

D’autre part les chats sont extrêmement propres et rebouchent soigneusement leurs excréments .. Cette fonction n’étant pas réservée aux seuls humains !!! 

 L'Association One Voice  nous informe des conditions de vie  -ou plutôt de survie-  misérable de ces petits félins  que l’homme récompensait jadis pour l’aider à se débarrasser des rats ( par leur transmissions d'agents pathogènes  comme la peste ) en leur assurant nourriture et abri- :  .

" Autre aspect du peu de considération des chats dans notre société : la cruauté avec laquelle ils sont traités. Notre enquêteur a rapporté nombre d'exemples de chats martyrisés par des adultes comme par des enfants. "

Ces mêmes chats JETES A LA RUE PAR LEURS ADOPTANTS  dès qu'ils ont cessé d'être des chatons attractifs pour amuser les enfants, sont abandonnés à leur triste sort et luttent quotidiennement pour survivre, traqués; chassés par les humains, affamés, renversés par des voitures -parfois volontairement - dénutris et affaiblis.. Victimes aussi du froid et des intempéries,  de la chaleur et du manque d'eau potable .. ils meurent parfois aussi de déshydratation ne trouvant que très rarement un peu d'eau fraîche à leur disposition afin de se désaltérer !.... 

Nous ne pouvons tolérer la menace de telles cruautés, devenues trop  fréquentes,  et vous demandons de mettre un terme définitif à ces rumeurs et de leur apporter aucun crédit !. 

Toutefois la stérilisation des chats errants pour éviter leur prolifération et leur vie misérable est la meilleure solution pour tous  et la plus salutaire pour les humains,  et pour les chats  en limitant leur prolifération . De nombreuses mairies françaises ont de ce fait  opté pour ces plans de stérilisation   (Montpellier), et on ne peut que les en féliciter :  

La gestion des animaux errants par le maire est une obligation légale (Fourrière animale – guide à l’attention des maires)
Le fait de priver de nourriture et d’abreuvement un animal domestique est reconnu cruauté passive conformément à l’Article R214-17 du Code Rural. « Il est interdit à toute personne qui, à quelque fin que ce soit, élève, garde ou détient des animaux domestiques de priver ces animaux de la nourriture ou de l'abreuvement nécessaires à la satisfaction des besoins physiologiques propres à leur espèce et à leur degré de développement, d'adaptation ou de domestication » Le chat errant est reconnu animal domestique par l’arrêté du 3 avril 2014 fixant les règles sanitaires et de protection animale auxquelles doivent satisfaire les activités liées aux animaux de compagnie d'espèces domestiques relevant du IV de l'article L. 214-6 du code rural et de la pêche maritime.

L'arrêté du 3 avril 2014 qui prescrit que « Les chats non identifiés, sans propriétaire ou sans détenteur, vivant en groupe, dans des lieux publics, sur un territoire d’une commune, ne peuvent être conduits en fourrière que, dans la mesure où le programme d’identification et de stérilisation prévu à l’article L211-27 du code rural et de la pêche maritime ne peut être mis en œuvre. »



France compte sur vous aujourd'hui

France VIGOUROUX a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur le maire de Pau : Non au rejet des chats errants de Pau”. Rejoignez France et 2 654 signataires.