Petition Closed

reconnaissance des Yéniches et des Manouches/Sinti en tant que minorités nationales et pour l'appellation correcte de nos groupes ethniques

(deutsche Version: http://tiny.cc/PetitionJenische)

L'excuse ne suffit pas – la reconnaissance est indispensable

Un peuple sans nom n'est pas un peuple: Nous exigeons que les Yéniches et les Manouches/Sinti soient reconnus dès maintenant en tant que minorités nationales et qu'ils soient désignés par le nom que ces minorités et leurs proches se donnent eux-mêmes.

Pétition adressée au Conseiller fédéral compétent, Monsieur le Conseiller fédéral Alain Berset, pour la reconnaissance des Yéniches et des Manouches/Sinti en tant que minorités nationales et pour l'appellation correcte de nos groupes ethniques.

Monsieur le Conseiller fédéral,

En 2016, cela fera trente ans que le Conseiller fédéral Alphons Egli a présenté au Conseil national ses excuses pour l'opération « Enfants de la grand-route » au cours de laquelle Pro Juventute avait arraché des centaines d'enfants à leurs familles. Il s'agissait dans la grande majorité d'enfants de familles Yéniches et Manouches/Sinti, gens du voyages ou sédentaires. Le mode de vie des «Tsiganes» devrait être exterminé, les groupes ethniques devaient cesser d'exister.

Depuis, beaucoup de choses ont changé, mais cela ne suffit pas. Bien que la langue yéniche soit désormais protégée et que le «mode de vie mobile» soit reconnu comme droit des minorités, les groupes ethniques des Yéniches et des Manouches/Sinti persécutés par l'opération « Enfants de la grand-route » ne bénéficient toujours pas d'une reconnaissance globale en tant que minorités nationales de la Suisse. Dès lors, une protection efficace de leur culture – langue, histoire, coutumes, auto-organisations – n'est toujours pas assurée. En particulier, la grande majorité des Yéniches et Manouches/Sinti vivant « sédentarisés » est toujours privée de toute protection des minorités. Ils sont toujours menacés de l'anonymat culturel.
Pour beaucoup de gens, la reconnaissance en tant que «gens du voyage» ou la protection de la langue yéniche ne suffit pas. Tout comme ils peuvent se contenter d'une protection uniquement partielle de leur mode de vie et de leur culture. Nous voulons être respectés et désignés dans ce pays comme une groupe ethnique au même titre que les Romanches qui ne sont reconnus pas uniquement pour un seul aspect partiel de leur mode de vie - comme « peuple de chasseurs » par exemple.

Un peuple sans nom n'est pas un peuple. Pour achever la « réparation », la reconnaissance et la désignation correcte de ces groupes ethniques sont nécessaires.

Selon la Convention-cadre pour la protection des minorités nationales, signée par la Suisse et entrée en vigueur en 1998, les membres des groupes ethniques ont le droit à l'auto-déclaration. (Ceci ressort notamment de l'article 3  sur lequel les experts du nouveau "Handkommentar" insistent. Voir pages 164 et suivantes.)

Les organisations soussignées lancent cette pétition et demandent au Conseiller fédéral compétent, à l'occasion de l'anniversaire de l'excuse du gouvernement, de stipuler dans une déclaration sans ambiguïté que les Yéniches et les Manouches/Sinti en Suisse sont reconnus en tant que minorités nationales. Les organisations soussignées soutiennent également le droit des Roms d'être considérés comme des minorités.

Un peuple sans nom n'est pas un peuple: Nous exigeons que les Yéniches et les Manouches/Sinti soient reconnus dès maintenant en tant que minorités nationales et qu'ils soient désignés par le nom que ces minorités et leurs proches se donnent eux-mêmes.

Radgenossenschaft der Landstrasse
Cooperation Jenische Kultur
Organisation Jenisch-manisch-Sinti JMS
Association chefft kwant

This petition was delivered to:
  • Monsieur le Conseiller fédéral Alain Berset

    Radgenossenschaft der Landstrasse started this petition with a single signature, and now has 103 supporters. Start a petition today to change something you care about.