le retrait du décret d' autorisation d 'armer les agents de sécurité par les préfets

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


 

«   Décret no 2017-1844 du 29 décembre 2017 relatif à l’exercice  

De certaines activités privées de sécurité avec le port d’une arme. »

 

DEPUIS LE 1ER JANVIER :

L’armement des agents de sécurité peut se généraliser

Pour la CGT PREVENTION SECURITE.

 

 

 

NON VISCÉRALEMENT  NON A L’ARMEMENT DES AGENTS DE SÉCURITÉ

 

  Les agents de sécurité n’ont pas à se substituer au force de l ‘ordre, ce que craignons est arrivé.

par décret le ministère de l ‘intérieur a délégué au préfet le droit d’autoriser  des agents de sécurité à être armés, on nous parle de près de 10 000 agents, pour nous c’est incompatible  avec  votre statuts d’agent de sécurité privée.

C’est vraiment un choix de société pour nous qui n’est pas réfléchit

,cela s’impose par les choix des gouvernements successifs qui ont diminué les moyens des forces publiques et de transférer de plus en plus de missions régaliennes de l’état aux entreprises de sécurité sous prétexte  d’économie ,la police des air  et frontières et les douaniers remplaçaient par  les agents de sûreté  dans les aéroports  mais aussi dans les ports  avec les A.C.V.S. (Agents Chargé des Visites de Sureté.)

Déjà sur le transport maritime en 2016 près d’un millier d’agent de sécurité sur les navires avaient été armé.

Ensuite après l’attentat de Charlie  hebdo puis du Bataclan 200 Agents de Sécurité  Renforcé (armés) ont été mis en place en urgence chez Charlie  et dont 50 chez Eurodisney.

Après l arrêté Décret no 2017-1844 du 29 décembre 2017 relatif à l’exercice  

De certaines activités privées de sécurité avec le port d’une arme 

 

 

 Les agents de sécurité n’ont pas à se substituer au force de l ‘ordre, ce que craignons est arrivé par décret le ministère de l ‘intérieur a délégué au préfet le droit d’autoriser  des agents de sécurité à être armés, on nous parle de près de 10 000 agents, pour nous c’est incompatible  avec  votre statuts d’agent de sécurité privée. C’est vraiment un choix de société pour nous qui n’est pas réfléchit ,cela s’impose par les choix des gouvernements successifs qui ont diminué les moyens des forces publiques et de transférer de plus en plus de missions régaliennes de l’état aux entreprises de sécurité sous prétexte  d’économie ,la police des air  et frontières et les douaniers remplaçaient par  les agents de sûreté  dans les aéroports  mais aussi dans les ports  avec les A.C.V.S. (Agents Chargé des Visites de Sureté.

Déjà sur le transport maritime en 2016 près d’un milliers d’agent de sécurité sur les navires avaient été armé.

Ensuite après l’attentat de Charlie  hebdo puis du Bataclan 200 Agents de Sécurité  Renforcé (armés) ont été mis en place en urgence chez Charlie  et dont 50 chez Eurodisney.

Après l’armement des policiers municipaux, puis de la SUGE (agents de sûreté de la RATP) et ceux de la SNCF

Ou va t on s’arrêter ?

Les agents de sécurité déjà au premier plan, lors des attentats au stade de France ou au Bataclan, ont prouvé leur courage et efficacité  sans armes.

La généralisation de l’armement  va faire des agents de sécurité des cibles puisqu’on l’a déjà vu  avec les militaires de Vigie -pirates  qui sont visé par les terroristes.

Ce n’est pas sans poser des questions de formation  qui ne sont pas comparable à celle de la police nationale voir municipale, ni sur le suivi  des agents  aussi bien psychologique que maintient en compétence.

Déjà  la sécurité privée est considérée comme un métier au rabais  avec des salaires tout juste  au-dessus du smic, une profession déjà à risque  avec 90 % de turn over. Une profession mal protégée  avec un comble 10 jour de carence pour maladie avec des nuits et des dimanches majorés à seulement 10 %.

Et maintenant on nous rajoute les risques sur notre vie

Nous refusons de devenir des cibles nous souhaitons resté dans le cadre de la loi de 1983 la protection  des personnes et resté dans un rôle d’acteur civil affectais à la prévention et la sécurité.

La voie publique ne peut être réservée qu’aux forces publiques de l'état.

Et les agents de sécurité ne sauraient être des miliciens armés aux services de maires, d’entreprises, voire de particulier fortuné

 

Nous disons non  à la généralisation de l’armement des agents de sécurité .nous demandons le retrait du décret, nous ne voulons pas d’une américanisation de notre société, la multiplication des armements ne peuvent qu’augmenter les nombres de décès par armes.

Arrêtons cette spirale infernale :

Laissons le western aux américains.

HORVILLE Jean Paul DSC CGT SECURITAS

06.61.43.70.31. organisationcgtsecuritas@gmail.com

Site internet : http://cgt-securitas.fr/

 



Jean Paul compte sur vous aujourd'hui

Jean Paul HORVILLE a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur Emmanuel MACRON : le retrait du décret d' autorisation d 'armer les agents de sécurité par les préfets”. Rejoignez Jean Paul et 946 signataires.