Pétition fermée

CONTRE LES ÉOLIENNES À SAINT GEORGES LES LANDES ET DANS LE NORD DU LIMOUSIN

Cette pétition avait 719 signataires


Au nom des signataires ci-dessous, et de tous les habitants du Nord Limousin, nous voulons réagir aux menaces qui pèsent sur notre santé, notre faune et notre patrimoine, et par ricochet sur le développement économique et touristique de notre territoire. Ces menaces proviennent d’une poussée de grande ampleur de projets industriels éoliens et en particulier du projet de Rimalets sur les communes de St Georges les Landes et les Grands Chezeaux (87160). 

Ce projet prévoit l’installation de 9 mats de 180m (en bout de pâle).

Outre les effets négatifs de ces champs d’éoliennes sur le tourisme local, nous attirons votre attention sur les conséquences sanitaires de ces installations. Dans un article du Point paru le 30 octobre 2014, le docteur Laurent Chevallier, membre de l’association des médecins européens, parle d’un véritable « drame de santé publique » ignoré par les pouvoirs publics. Céphalées, acouphènes, et dépressions comptent parmi les maux générés par la présence de pylônes éoliens de 200m de haut à moins de 5 km des habitations. 

Or, dans ce projet et dans plusieurs projets en cours on note la présence de plusieurs habitations à 600 mètres des zones retenues… 

Sur ce motif, nous vous demandons d’appliquer le principe de précaution, et de procéder à un gel de ce projet éolien.

Par ailleurs, si la santé des hommes est menacée, celle des animaux l’est aussi : quand elles ne tuent pas les chauve-souris, les éoliennes perturbent les trajets migratoires d’espèces rares et portent atteinte à la biodiversité, nous craignons notamment pour nos pigeons ramiers et nos grues cendrées.

Sur ces motifs, nous vous demandons de faire appliquer le bon sens écologique, et de procéder à un gel de ce projet et de l’ensemble des projets à l’étude dans le nord de la Haute Vienne

Il est, par ailleurs, constaté par la presse et repris par la jurisprudence que notre habitat tendra à perdre entre 10 et 40% de sa valeur quand il est situé aux « mauvais endroits », ceci de manière très inégalitaire. 

Sur ce motif, nous vous demandons d’appliquer le principe d’égalité et de respect du droit de propriété, et de procéder à un gel de ces projets éoliens.

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons instamment, Monsieur le Commissaire Enquêteur, Monsieur le Préfet, de ne pas accorder les permis de construire des projets de parcs éoliens en cours dans notre département. 



ASPER compte sur vous aujourd'hui

ASPER a besoin de votre aide pour sa pétition “Monsieur André Grand - Commissaire enquêteur et Monsieur le Préfet: CONTRE LES ÉOLIENNES À SAINT GEORGES LES LANDES (HAUT-LIMOUSIN)”. Rejoignez ASPER et 718 signataires.