STOP à la verbalisation des cyclistes sur la voie du tram à Nancy

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Depuis le 2 avril 2018, les cyclistes empruntant la voie du tram sont verbalisés à hauteur de 135€ par la police. On apprend dans l'Est Républicain que Transdev, l’opérateur du réseau STAN, a demandé à la mairie de faire la chasse aux vélos suite à un accident qui aurait pu mal tourner impliquant un coursier.

Ce regrettable incident n'est pas significatif. Malgré le rail et les tramways, les voies de tram offrent un itinéraire efficace, infiniment plus sécurisant et respirable que les routes qu’elles longent. Les cyclistes ainsi, obligés d’emprunter la route, se retrouvent à la merci de l'impatience des voitures et des ouvertures de portières inopinées. Si du point de vue de Transdev cela permet d’externaliser la mauvaise conscience d’un éventuel accident de cycliste, rien ne prouve qu’il soit moins dangereux de circuler sur les voies de bus ou sur la route avec les voitures.

Dans l'immense majorité des cas, un cycliste sur la voie du tram garde ses distances, reste attentif et cède la priorité car il en va de son intégrité physique. Il est facile d’améliorer la cohabitation entre trams et cyclistes en adaptant la signalisation et en installant des miroirs là où la visibilité n’est pas satisfaisante.

C’est pourquoi nous réclamons la fin de la verbalisation sur les voies du tram d’ici à ce que la ville nous propose une infrastructure cyclable privatisée (physiquement séparée des voitures), continue et directe entre les stations « Stade Marcel Picot » et « Vélodrome ».

 



Nancyclette Masse-critique compte sur vous aujourd'hui

Nancyclette Masse-critique a besoin de votre aide pour sa pétition “Mme Malika Dati: STOP à la verbalisation des cyclistes sur la voie du tram à Nancy”. Rejoignez Nancyclette Masse-critique et 3 538 signataires.