Tryon 2018 - Soutien à l'équipe de France de dressage / Support to french dressage team

0 a signé. Allez jusqu'à 7 500 !


English version below

Les jeux équestres mondiaux, championnats du monde dédiés aux disciplines équestres, se tiendront aux États Unis début septembre.
La fédération française a annoncé le jour de l'officialisation de l'équipe de France de dressage que celle ci ne participerait finalement pas. Cette décision est intervenue après que la fédération a validé les engagements de nos athlètes, prévenu les sélectionnés de leur participation pour la France aux jeux pour leur permettre de s'organiser avec leurs équipes et sponsors.

Cette décision incompréhensible instaure une grande défiance des cavaliers face à une fédération dont les procédures de décisions apparaissent pour le moins opaques.

Cette situation est injuste et contre productive pour toute une filière. En effet, après plus d'un an à passer chaque étape, à construire un collectif, à progresser à chaque sortie avec l'objectif ultime de pouvoir représenter la France aux jeux équestres mondiaux, tout s'est écroulé pour l'équipe de France le 21 août dans l'incompréhension la plus totale...

La fédération ne peut pas lâcher ses cavaliers après tant d'efforts et d'abnégation.
Derrière ce retrait imposé des jeux équestres mondiaux, c'est toute une filière qui tombe avec les cavaliers : éleveur de chevaux de dressage, entraîneurs, cavaliers souhaitant se professionnaliser. Les sponsors ne peuvent voir autre chose qu'un investissement à vide.

Il y a à peine 15 jours, l'entraîneur national disait dans la presse qu’il avait 2 équipes. Jamais des conditions de performances n'ont été mentionnées dans les médias. Or à cette époque il n’y avait pas eu de 70 %. Aujourd'hui on nous dit que nos cavaliers ne sont pas bons. Cela pointe un manque de cohérence dans la communication.

Par ailleurs ces grandes échéances poussent aussi nos athlètes à se dépasser. À titre d' exemple, la qualification aux jeux olympiques pendant les championnats d'Europe 2015 n’était pas possible sur le papier et pourtant cela a été fait.

Cette décision est aussi un signal très négatif pour la filière en vu des jeux olympiques de 2024 car c’est maintenant que les sponsors doivent investir pour avoir des chances de bien figurer à Paris dans 6 ans ... In fine, cela affecte aussi le vivier de jeunes sportifs de haut niveau à venir: comment imaginer que des jeunes trouveront la voie du dressage sans modèles à suivre? On sait à quel point de grands sportifs participant à des grandes échéances peuvent susciter des vocations chez les plus jeunes.

Des réponses de la fédération doivent être exigées et nous demandons à ce que la fédération envoie comme prévu notre équipe de France aux jeux équestres mondiaux.

English 

The World equestrian games, world championships dedicated to equestrian disciplines, will take place in the United States at the beginning of September.
The French federation announced the day of the formal annoucment of qualified couples for dressage that no team neither individual would finally participate. This decision came after the federation validated the participation of our athletes, informed them of their participation for France in order to give them some time to organize everything with their teams and sponsors.

This incomprehensible decision creates a great distrust of the riders regarding a federation whose decision making process appears to be pretty opaque.

This situation is unfair and counterproductive for a whole sector. Indeed, after more than a year to pass each stage, to build a real team, to progress at each competition with the ultimate goal of representing France at the world equestrian games, everything collapsed for the French team the 21st of August in a total misunderstanding ...

The federation can not let go of its riders after so much efforts and dedication.
Behind this imposed withdrawal of world equestrian games, it is a whole sector that falls with the riders: breeders of dressage horses, coaches, riders wishing to be professionals in the future.In addition, sponsors can not see anything other than an empty investment.

Just 15 days ago, the national coach said in the press that he had 2 teams ready to go. Never have performance conditions been mentioned in the media. Even at that time there was no 70%. Today we are told that our riders are not good enough (?!)

In addition, these important competitions also push our athletes to surpass themselves. For example, qualifying for the Olympic Games during the 2015 European Championships was not possible on paper and, yet, that was done.

This decision is also a very negative signal for the sector in view of the Paris Olympic Games due in 2024 because it is now that the sponsors must invest to have chances to appear well in Paris in 6 years ... In the end, it also affects the A breeding ground for future high-level athletes: how can you imagine that young people will find the way to dressage without models to follow? We know how big athletes participating in major deadlines can arouse vocations among the youngest.

Concrete answers from the federation must be given and we ask that the federation to send our dressage team to represent France to the world equestrian games as planned.



Cavaliers compte sur vous aujourd'hui

Cavaliers AMATEURS a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère des sports: Tryon 2018 - Soutien à l'équipe de France de dressage / Support to french dessage team”. Rejoignez Cavaliers et 5 992 signataires.