Grugeô, le castor survivant amputé, enlevé de son sanctuaire, risque l’euthanasie

0 a signé. Prochain objectif : 10 000 !


Le Centre Refuge Nymous, sanctuaire d’animaux sauvages, d'observation, d’éducation et de réhabilitation a accueilli le 26 octobre 2019 un castor gravement blessé qui était coincé depuis plusieurs jours dans un piège de trappe, en plein centre du parc Belle-rive, dans l’est de la ville de Montréal, où circulaient enfants, adultes et animaux domestiques. La situation indique donc que le piège a été installé avant la date officielle de la saison de trappage. Une intervention chirurgicale a été effectuée afin de sauver sa patte. En vain, à cause des dommages trop important, l'animal a dû être amputé à l’épaule lors d’une seconde intervention. Heureusement, depuis son arrivée, le castor, baptisé Grugeô, a reçu soins vétérinaires, nourriture et habitat (temporaire) afin de lui offrir une belle vie, malgré son handicap.

Malheureusement, le 05 mars 2020, dès 9:00, deux agents de protection de la faune du bureau local de Joliette ont eu l’ordre de venir saisir l’animal, sous prétexte d’un habitat non-conforme et d’une évaluation des spécialistes sur son état de santé général afin de déterminer son avenir. Cette évaluation devait normalement être effectuée par la médecin vétérinaire protocolaire du Centre Refuge Nymous, qui est à l’heure actuelle en vacances. Or, l’administration du Centre Refuge Nymous a soumis, tel qu’exigé par le Ministère des Forêts, Faune et Parcs, un plan d’aménagement selon leurs exigences, lois et règlements. Un tel aménagement ne peut être effectué qu’au printemps, en raison du gel. Malgré la bonne volonté du sanctuaire à collaborer et satisfaire les exigences du Ministère, le
castor risque maintenant l’euthanasie.

Nous demandons une révision rapide de cette décision pour le bien-être de l'animal et afin que celui-ci retourne au Centre Refuge Nymous.