Organiser un débat public sur le projet d’Hôpital Grand Paris Nord à Saint-Ouen

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Le projet d’Hôpital Grand Paris Nord prévoit la fusion des hôpitaux Bichat (Paris XVIIIème) et Beaujon (Clichy) à Saint-Ouen. Ce projet à 1 milliard d’euros abaisse la capacité d’accueil pour les malades par rapport aux deux hôpitaux actuels, ne répond pas aux enjeux de santé et aura des conséquences lourdes sur le centre-ville de Saint Ouen et sur l’emploi.

Un projet à 1 milliard d’euros qui va dégrader la capacité d’accueil pour les malades. Ce projet, c’est 38% de places en moins pour les patients (500 lits en moins), à un moment où nous sommes de plus en plus nombreux, avec de nouveaux logements construits dans les Docks de Saint-Ouen, l’éco-quartier de L’Ile-Saint-Denis ou encore le quartier Pleyel à Saint-Denis. De plus, la diversité et la qualité des soins risquent d’être appauvries. Ce projet ne correspond donc ni aux besoins de la population actuelle, ni aux besoins des populations qui s’installent et s’installeront sur le territoire au cours des années à venir.   

Un projet qui n’est pas à la hauteur des enjeux de santé publique. Il est incontestable que l’hôpital Beaujon n’est plus aux normes et constitue un scandale sanitaire. Cependant, la rénovation de l’hôpital Bichat doit être étudiée pour qu’il continue à apporter une réponse aux besoins sanitaires des habitants de Saint-Ouen comme à ceux de Paris et de sa banlieue Nord (900 000 habitants). Il faut par ailleurs doter le territoire de Plaine Commune d’un nouvel hôpital pour rattraper le retard du Département en matière d’accès aux soins.

Un projet aux conséquences désastreuses pour le centre-ville de Saint-Ouen. Le premier terrain envisagé, dans la ZAC des Docks, semble avoir été abandonné, notamment parce qu’il se situait en zone inondable. L’implantation à l'étude sur l’usine PSA, c’est 130 000 m² entre Garibaldi et le Boulevard Victor-Hugo sur des terrains pollués, accessibles uniquement par la ligne 13 du métro, sans accès direct aux grands axes routiers, équipé d’un héliport. La construction d’un équipement de cette envergure, dans cette zone dense, entraînera des contraintes lourdes et permanentes pour les habitants.

Un projet qui détruira des emplois. La construction d’un hôpital à Garibaldi signifierait la fermeture de l’usine PSA, qui emploie près de 400 personnes. Nous ne partageons pas l’orientation prise, qui consiste à envisager la fermeture de ce site industriel. Nous déplorons par ailleurs qu’aucun projet à vocation industrielle, qui pourrait contribuer à créer des emplois locaux, ne soit aujourd’hui à l’étude pour ce site.

Une absence d’information et de concertation avec les habitants. Aucune transparence n’est faite sur ce dossier, dont les éléments fuitent peu à peu par la presse. Aucune concertation n’a été organisée avec les habitants. Par ailleurs, le plan local d’urbanisme ne permet pas la réalisation d’un l’hôpital sur le site de l’usine PSA.

La construction d’un hôpital dans la banlieue Nord de Paris est une nécessité, mais celui-ci doit être à taille humaine, complémentaire de la médecine de ville et du réseau des centres de santé afin d’améliorer l’accès aux soins et de réduire les inégalités de santé.

Les pouvoirs publics (Etat, Agence régionale de santé, Assistance publique - Hôpitaux de Paris) doivent retravailler les hypothèses d’implantation en prenant le temps de reprendre dans son ensemble le projet pour envisager toutes les solutions possibles, notamment la rénovation de l’hôpital Bichat.

 En conséquence, nous demandons :

  • L’étude de nouvelles implantations du projet d’Hôpital Grand Paris Nord au regard du territoire de santé et des besoins des patients ;
  • Le développement et la modernisation de l’offre de santé par rapport à ce qu’elle est actuellement à Beaujon et Bichat ;
  • L’organisation d’un véritable débat local avec les citoyens et les professionnels de santé.

Premiers signataires : Dr Hakim BECHEUR (médecin à l’hôpital Bichat, Générations), Eric COQUEREL (député de la Seine-Saint-Denis, France insoumise), Dina DEFFAIRI-SAISSAC (Europe Ecologie Les Verts), Dominique GARCIA (Soigne ta gauche), François GIUNTA (Parti communiste), Christophe GIRARD (Parti de Gauche), Emilie LECROQ (Parti communiste), Jacques LE NOUAIL (CGT), Henri LELORRAIN (Générations), Thibault LHONNEUR (France Insoumise), Paul MANON (Générations), Manon MONMIREL (France Insoumise), Eric PEREIRA-SILVA (Soigne ta gauche), Jacqueline ROUILLON (conseillère municipale, groupe Tous unis pour Saint-Ouen), Denis VEMCLEFS (conseiller municipal, groupe Avenir Saint-Ouen)



Paul compte sur vous aujourd'hui

Paul MANON a besoin de votre aide pour sa pétition “Ministère de la santé: Organiser un débat public sur le projet d’Hôpital Grand Paris Nord à Saint-Ouen”. Rejoignez Paul et 225 signataires.