pour la revalorisation des carrières de l'enseignement artistique

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Le Conseil Supérieur de la Fonction Publique Territoriale (CSFPT) a rendu au gouvernement en octobre 2018 un rapport sur la situation de l'enseignement artistique spécialisé

Ce rapport fait un état des lieux inédit et exhaustif de la filière et de la situation de ses personnels et propose des évolutions réglementaires à travers 24 préconisations, dont 6 urgentes :

- Le reclassement des Assistants principaux d'enseignement artistique (APEA) en catégorie A suite au classement du Diplôme d'Etat (DE) au niveau II (licence) du Répertoire National de la Certification Professionnelle (RNCP)
- La création d'un 3ème grade de Professeur d'enseignement artistique (PEA)  pour  l'enseignement supérieur
- L'ouverture d'un concours de PEA pour les Dumistes
- La reconnaissance des maladies professionnelles
- La relance des concours de recrutement des enseignants.
- Une réflexion de fond sur la recevabilité des Diplômes français dans l’espace européen.

Fait rare, ce rapport a été voté à l'unanimité des représentants (collèges des personnels, des collectivités employeurs et des représentants de l'Etat): ses propositions ont donc été jugées justes et réalisables.

L’Enseignement Artistique est aujourd'hui fragilisé par la précarité, le blocage des carrières et la non reconnaissance des qualifications, les restructurations liées aux réorganisations territoriales. Nous demandons que ses personnels soient traités en équité vis à vis des autres filières de la FPT et des collègues de l’Éducation Nationale.

Aussi, nous, acteurs de l’enseignement artistique, demandons sans plus tarder une traduction législative et réglementaire de ces préconisations.

www.csfpt.org/sites/default/files/41_-_rapport_filiere_enseignement_artistique.pdf
www.csfpt.org/rapports-publications/rapport-enseignement-artistique