L'expérience du CLE en sursis ?

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !


A la rentrée 2019, l'application de la réforme du Lycée a abouti à la perte de 19,5h (équivalent à plus d'un poste d'enseignant certifié) dans la DHG (Dotation Horaire Globale) du CLE. Cette diminution de moyens représente 8,5% de la perte totale de moyens dans le Calvados alors que les élèves du CLE ne représentent que 1,4% des effectifs du département.

         L'application mathématique de la réforme du Lycée au niveau terminale à la rentrée 2020 nous fait craindre une perte de moyens au moins similaire, ce qui mettrait en cause la possibilité même pour le CLE de remplir les missions qu'il assure depuis sa création en 1982 : accompagnement personnalisé des élèves grâce à un enseignant-tuteur pour chaque élève de l'établissement, accueil d'élèves issus de tous les milieux (32% de bénéficiaires de bourses nationales) et ayant des parcours antérieurs divers, réflexion et mise en place de pratiques innovantes à l'échelle de l'établissement (temps de décloisonnement disciplinaire de la 6ème à la Terminale, enseignements modulaires pour les élèves du cycle 4, ateliers, temps d'ouverture culturelle).

         De ce fait, nous nous inquiétons de la menace que ferait peser une nouvelle réduction de moyens sur la continuité de l'expérience du CLE, grâce à laquelle nos enfants, tant lycéens que collégiens (eux-aussi impactés par cette perte de moyens qui ne les concerne pas) peuvent bénéficier d'une scolarité dans laquelle ils s'épanouissent et peuvent acquérir le savoir, l'autonomie, la culture et les bases de leur future vie de citoyens.

         Nous demandons, via cette pétition, que le caractère expérimental du CLE puisse être conservé par le maintien des moyens dont il dispose actuellement.

LE COLLECTIF CLE