Pour la création d'un poste de médecin praticien hospitalier au CIVG Tenon

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Le collectif Centre IVG Tenon, fort de la réouverture légitime de ce centre à l'hôpital public, demande, pour un service pérenne, la création d'un poste de médecin praticien hospitalier dédié au centre de planification et d'IVG de l'hôpital Tenon.


Ce centre, seul situé dans un hôpital dans le XXème arrondissement de Paris, répond aux besoins réels de la population.


Actuellement, les politiques d'austérité à l'origine du turn-over des médecins vacataires nuisent au bon fonctionnement du centre, ce qui remet en cause le droit des femmes à avorter.


Un.e praticien.ne hospitalier.e est l'assurance de la responsabilité de l'organisation d'une équipe dédiée et de son maintien : médecins, sages-femmes, infirmier.es et conseiller.es conjugal.es.

 

Premier.e.s signataires :

Clémentine Autain, députée France Insoumise - Esther Benbassa, Sénatrice (EELV) de Paris - Olivier Besancenot, candidat à l'élection présidentielle pour le NPA - Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris PCF - Fanélie Carrey-Conte, conseillère régoniale, membre de Génération.s - Laurence Cohen, sénatrice - Laurence Danjou, gynécologue, Association des Centres d’Interruption volontaire de grossesse et de Contraception (ANCIC) - Françoise Dumont, présidente d'honneur de la LDH - Désirée Frappier, scénariste, et Alain Frappier, dessinateur, tous deux auteurs du roman graphique "Le Choix" (La ville brûle, 2015) - Danielle Gaudry, gynécologue obstétricienne, Planning familial - Danielle Simonnet, conseillère de Paris, élue du 20e arr., France Insoumise - Raphaëlle Primet, conseillère de Paris, élue 20e arr PCF - Sophie de la Rochefoucauld, comédienne