Pour la reconnaissance du statut de victime de pervers narcissique

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Les femmes publiques commencent à parler des violences subies, du harcèlement, du viol. Mais le chemin est encore long concernant les anonymes. Pourtant, chaque jour, les tribunaux reçoivent, dans le cadre de divorce ou non, des femmes détruites dans la plus stricte intimité de leur foyer. Des années de harcèlement moral, de soumission psychologique, physique, financière. Une femme - ou un homme car c'est valable pour tous - ne se remet jamais complètement du mécanisme de manipulation perverse. Il ou elle a construit son rapport à l'autre dans la honte, la soumission, la culpabilisation, le silence, la souffrance. Quand la victime prend conscience de ce qu'elle subit, c'est souvent bien tard comparé à tout ce qu'elle a enduré. Un pervers narcissique vous coupe de votre famille, de vos amis, vous interdit une vie sociale, une vie professionnelle, un épanouissement personnel. Il nie tout ce qu'il a autrefois fait mine de flatter pour vous conduire à la perte, la destruction.

Tout ce que vous êtes doit être anéanti, vous ne devez plus être. Votre perte est sa seule jouissance. Seulement quand il aura atteint son but de destruction, il passera à une autre victime. Car le pervers narcissique ne se soigne pas, ne s'arrête jamais, n'est jamais rassasié. Il est et restera néfaste, toxique, destructeur puisqu'il se nourrit de la souffrance de l'autre. Entendons par autre, aussi bien son conjoint que ses enfants quand il s'agit de la cellule familiale. Le pervers narcissique n'éprouve aucun remord, aucune compassion, aucun affect ni pitié. Il n'a d'humain que son enveloppe corporelle, pour le reste, c'est une machine de destruction, un monstre.

Signons tous ensemble cette pétition pour que le drame quotidien de ces femmes, hommes, enfants soit entendu. Pour que la justice comprenne, dans le cadre d'un divorce, que le bien de l'enfant n'est pas dans l'obligation de supporter la vengeance, la violence et la colère d'un parent pervers et manipulateur. Non, protéger un enfant n'est pas de le jeter seul dans les bras d'un pervers narcissique juste parce que celui-ci ou celle-ci est géniteur biologique. Protéger son enfant, dans ces cas précis, doit passer par l'éloignement, la mise en sécurité, le retour à une vie saine, un rapport aimant, protecteur et bienveillant, ce pour quoi le pervers narcissique a une profonde haine.

Refusons que ces enfants, nos enfants, ne deviennent les marionnettes du parent pervers afin de continuer à nuire. Ces enfants construits dans la violence et dans la manipulation ont une part d'eux-mêmes détruite, ruinée. Cessons le sacrifice d'âmes sans défense et protégeons, par la reconnaissance du statut de victime, tous ceux qui souhaitent échapper ou se battent pour faire reconnaître ce que les pervers font sans laisser de traces apparentes la plupart du temps.

Mesdames, Messieurs, osez dénoncer, osez agir, osez parler pour oser fuir. 

Brisons ensemble la loi du silence, unissons-nous pour faire entendre nos voix, aussi affaiblies soit-elles par les circonstances.

 



Marion compte sur vous aujourd'hui

Marion LAS a besoin de votre aide pour sa pétition “Marlène Schiappa: Pour la reconnaissance du statut de victime de pervers narcissiques”. Rejoignez Marion et 391 signataires.