Pétition fermée

pour une reconnaissance du métier de cadre infirmier anesthésiste

Cette pétition avait 468 signataires


Nous Cadres de Santé IADE et Cadres Supérieurs de Santé IADE, nous indignons du mépris que nous subissons.

Depuis de nombreuses années, les organisations syndicales demandent la création d’une filière IADE, reconnaissant le haut niveau de formation et de compétences de ces professionnels qui œuvrent au quotidien pour améliorer la sécurité anesthésique.

De nombreuses études mettent toutes en avant le bénéfice pour la qualité et la sécurité des soins, au service des citoyens, de la présence des IADE dans les blocs opératoires. C’est pour cela que  l'ensemble des organisations infirmières et de médecins anesthésistes se sont positionnés pour défendre la spécificité de la profession d’Infirmier Anesthésiste et demandé qu’elle soit reconnue à sa juste valeur à travers le master ou les pratiques avancées.

Mais cette profession existe et prends toute sa place aussi par son encadrement. Les Cadres de Santé et Cadres Supérieurs de Santé IADE participent au quotidien à la gestion des équipes. Ils les accompagnent dans les groupes de travail qui permettent de remettre en question les pratiques que sont les RMM et  les CREx, permettant à l’anesthésie d’atteindre le haut niveau de sécurité qu’est le sien aujourd’hui en France. Ils sont aussi moteurs dans les travaux de recherche qui permettent de faire évoluer les savoirs et les modes de prise en charge au service de chacun. Ayant une vision plus globale ils agissent pour décliner les objectifs décidés par la représentation nationale, participent à l’attribution de la bonne ressource au bon moment et au bon endroit, recherchent l’efficience, la qualité et la sécurité maximales au meilleur coût.

Les différentes concertations  menées suites à des mouvements IADE, ont permis de progressivement améliorer la reconnaissance de la profession IADE, mais en excluant systématiquement les Cadres de Santé IADE et Cadre Supérieurs de Santé IADE, qui l’ont vécu comme une injustice et une dévalorisation de leur rôle et de leur travail.

Cela a conduit, et ce contre l’avis de leurs représentants à la table des négociations, à un resserrement des rémunérations terminales entre les IADE et leur encadrement (quelques dizaines d’euro par mois  primes comprises), nous amenant aujourd’hui dans une situation ou la profession de Cadre de Santé IADE n’est plus attractive et risque de disparaître ce qui ne saurait être sans conséquence sur le haut niveau d’investissement et de qualité atteint par cette filière.

Aujourd’hui, du fait de la non reconnaissance de leur spécialité, des Cadres de Santé IADE et Cadres Supérieurs de Santé IADE sont affectés sur des équipes ne comprenant aucun IADE. Dans le même temps de nombreux IADE sont encadrés par des Cadres de Santé qui n’ont aucune connaissance du contenu de leur formation, de leur spécialité, de leurs compétences, de leur métier, et ne sont donc pas en capacité de les manager vers plus de performance.

C’est pourquoi aujourd’hui, dans le cadre des négociations en cours, nous vous demandons de réparer cette injustice et de prendre en considération les revendications suivantes :

- Créer une filière IADE incluant les Cadres de Santé IADE et Cadres Supérieurs de Santé IADE amenant à des grilles indiciaires avec des indices terminaux cohérents (revalorisation et intégration de la NBI) ;
- Attribuer la prime IADE (120€ / mois à ce jour) aux Cadres de Santé IADE et Cadres Supérieurs de Santé IADE ;
- Inscrire dans les textes l'obligation d'encadrer les IADE par des Cadres de Santé et Cadres Supérieurs de Santé IADE ;
- Rendre obligatoire la gestion paramédicale des services d'anesthésie par des cadres et cadres supérieurs IADE.



collectif Cadres IADE compte sur vous aujourd'hui

collectif Cadres IADE a besoin de votre aide pour sa pétition “Marisol Touraine: pour une reconnaissance du métier de cadre infirmier anesthésiste”. Rejoignez collectif Cadres IADE et 467 signataires.