Menace sur le Couvent de la visitation dans le vieux Nice, suite… sans fin !

0 a signé. Prochain objectif : 500 !


Depuis 2016, la ville de NICE met tout en œuvre pour transformer en hôtel 5 étoiles le Couvent de la Visitation, remarquable patrimoine du XVIIe siècle situé au sommet de la vieille ville, juste au-dessous du Château, dans un quartier pourtant soumis à un plan de sauvegarde.
Malgré des pétitions qui ont recueillies plus de 6500 signatures, ce projet de restructuration d’un couvent classé monument historique se poursuit avec un nouveau permis de construire déposé par une autre société.
Alors que le 1er permis de construire prévoyait 1698 m2 de surface nouvelle construite, le second permis la ramène à 1694 m2… Quelles avancées extraordinaires : 4 m2 de moins ! alors que dans le même temps on passe de 5704 m2 à 6149 m2 de surface de plancher !...
Les constructions actuelles, les nouvelles constructions prévues et la surélévation du couvent porteront la superficie pour l’exploitation hôtelière à 7430 m2 sans compter le jardin, classé espace boisé dans lequel 17 arbres seront pourtant abattus…
Ce sont donc 10 000 m2 qui seront uniquement consacrés à l’hôtellerie de luxe avec un loyer au rabais de 10 000 € par an, sans indexation, alors que le quartier ne dispose d’aucun équipement public.
Par ce projet gigantesque, dans un quartier particulièrement exigu, une clientèle de 517 personnes profitera de l’hôtel, et les habitants seront seuls à supporter les nuisances déjà constatées en raison de l’étroitesse des rues et des difficultés effectives de stationnement dans un secteur très touristique.
STOP aux projets pharaoniques, destructeurs de notre patrimoine !
STOP au bétonnage inconsidéré.
Nos impôts locaux doivent servir à la préservation de notre patrimoine et à offrir des équipements publics aux Niçois, non à brader nos monuments pour des touristes de luxe.
Cette pétition vous concerne tous.
Signez-la ! Diffusez-la !
Merci.


Renoncer au projet d'hôtel.
Restaurer le couvent comme espace culturel et patrimonial.
Ouvrir le jardin au public.