Contre la disparition progressive du Café de la Plage à Maurepas

0 a signé. Allez jusqu'à 1 000 !


Nous, usagers, citoyens, mélomanes et artistes du Café de la Plage, nous mobilisons face au projet culturel de la municipalité qui entend imposer le démantèlement  de cette structure tant appréciée.

Profitant de la torpeur estivale et au mépris total de l’avis des administrés, on nous annonce que cette salle ne serait pas assez «intéressante», que sa programmation ne serait pas assez «attirante» et, qu’au nom d’une logique comptable visant à appliquer « l’efficience » à l’art et la culture, elle sera d’abord anesthésiée puis désossée méthodiquement.

On nous annonce la création d’un Pôle d’Enseignement  Artistique et de Diffusion, afin de mutualiser les moyens humains, matériels et financiers de deux structures emblématiques de la ville de Maurepas, le Café de la Plage et la salle Albert Camus ; deux salles ayant pourtant des vocations complètement différentes. La salle Albert Camus bénéficie cette année d’une programmation culturelle professionnelle, et nous pensons que cette évolution positive ne doit pas se faire au détriment du Café de la Plage. Nous croyons en la cohabitation de ces deux structures et leur diversité.

 Alors même que la sacro-sainte efficacité était au rendez-vous, ce sont maintenant les coûts, toujours trop élevés, qui sont invoqués pour justifier l’abandon d’un lieu dont la rénovation a coûté 2,7 millions d’euros  et qui a été inauguré en mars 2013. On le détourne de son rôle musical premier, en annonçant qu’il servira désormais de salle d’exposition, on le dépouille de toute programmation professionnelle n’y laissant que la scène locale, issue principalement du Cobalt, maintenant ainsi l’illusion d’une activité à moindre frais, mais privant celle-ci de visibilité.

Le résultat mécanique de cette gestion laisse planer peu de doutes : la fréquentation baissera, ce qui offrira un nouvel argument aux élus férus de « rationalisation » pour finir de vider ce lieu de toute sa substance sans lui donner les moyens de continuer à s’épanouir et sans lui donner la visibilité qu’il mérite ; le Café de la Plage existe depuis 1994 et il n’a toujours pas de site internet…

 Le Café de la Plage n’est pas seulement une salle, c’est une somme d’actions artistiques, culturelles, pédagogiques et sociales dont la diversité, le rayonnement et la qualité ont su s’étendre bien au-delà des limites de Maurepas et ce alors même que ses subventions ont diminuées au fil des années. Coupe après coupe, l’équipe en charge a continué de faire fonctionner la structure, sans que jamais les conditions d’accueil ou la qualité des événements proposés ne se révèlent décevants pour le public et les artistes. Ce sont aussi des personnes, des êtres humains liés par une passion et un investissement communs, qui méritent respect et honnêteté.

Nous nous interrogeons à présent sur le vrai destin du Café de la Plage puisqu’un nouveau centre aquatique (toboggans, sauna, hammam, surface aquatique intérieure et extérieure de 1400m2) devrait voir le jour en 2020… Ces questions restent à ce jour sans réelle réponse puisque nos velléités de discussions autour de ce sujet n’ont pas été satisfaites.

Nos élus auraient-ils perdu de vue que leur mission est d’assurer l’intérêt général de leurs administrés ? Pourquoi vouloir appliquer des logiques économiques au service public? Comment arrivent-ils à déterminer la valeur de la culture? Nous avons déjà tous assisté à la disparition de la fête de la ville, nous n’allons pas laisser le Café de la Plage suivre le même chemin!

Chers maurepasiens et amoureux du Café de la Plage, il n’y a que par la mobilisation, l’obstination, ainsi que par votre soutien que nous obtiendrons des réponses, ainsi qu’une véritable concertation !



Collectif Café compte sur vous aujourd'hui

Collectif Café a besoin de votre aide pour sa pétition “Mairie de Maurepas: Contre la disparition progressive du Café de la Plage à Maurepas”. Rejoignez Collectif Café et 853 signataires.