Urgence climatique: une dizaine d'arbres centenaires à sauver en plein centre d'Orléans.

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Il existe un lieu oublié au sein de la ville d'Orléans où cohabitent écureuils, hérissons, chouettes et de nombreuses espèces d'oiseaux. Ce lieu oublié s'appelle le secteur du Sanitas où autrefois étaient construites des petites maisons où logeaient des personnes âgées avec peu de revenus.

Aujourd'hui ces maisonnettes ont disparu et la mairie d'Orléans a mis en vente ce site exceptionnel à un promoteur. Ce site est exceptionnel par l'implantation d'une dizaine d'arbres centenaires et abritent toute cette petite faune décrite plus haut. Nous appelons cela la biodiversité dans notre langage contemporain.

Dans cet espace, le promoteur a l'intention de construire deux immeubles et huit maisons, entraînant la disparition de ces arbres.

Or l'actualité nous alerte sur les canicules et sécheresses à venir impactant nos territoires. Le BRGM (bureau de recherche géologique et minière), dans une étude datant de l'année 2015, nous informe d’une baisse de l’hygrométrie jusqu'à 30%, sur le bassin de la Loire et sur la moitié de la superficie de son bassin versant, dans les décennies à venir. En d’autres termes, note ville d’Orléans va souffrir d’une pénurie d’eau importante.

Dès à présent, nous devons protéger tous nos arbres remarquables qui, par l’implantation en profondeur de leurs racines, participent à créer un véritable rempart aux prochaines canicules.

Imaginons que les bientôt 8 milliards de terriens que nous sommes ne défendent plus leurs dizaines d’arbres près de chez eux, c’est alors 8 milliards x10, soient 80 milliards d’arbres susceptibles de disparaître. Aussi il est de notre devoir, là où nous sommes, de protéger nos arbres, conscients de l’urgence climatique.

En signant cette pétition, vous demandez à protéger une dizaine d’arbres remarquables absorbant du CO2 et produisant de l’oxygène et ainsi contribuez à préserver un environnement de plus en plus menacé. L’écologie, c’est d’abord ce combat au quotidien, face à l’appétit des promoteurs, face au béton, face à la déraison.

Le précédent maire d'Orléans avait établi une "charte de l'arbre" pour la ville d'Orléans. Demandons à l'actuel maire de la faire respecter dans l'intérêt de tous.

 Cette lutte pour préserver ces 10 arbres, c’est la lutte de tous les jours pour conserver tous nos arbres.