Arrêtez l'abattage des arbres centenaires de l'Allée des Tilleuls (av. Berthelot, Draveil)

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !


Sauvons les tilleuls centenaires de Draveil avant qu’il ne soit trop tard !

Les 366 arbres du centre-ville de Draveil, ville gérée par Monsieur Georges
Tron dans l’Essonne, seront tous abattus d’ici la fin 2020 !

 

Constituée d’arbres centenaires, cette double allée de tilleuls est un élément constitutif du cadre de vie de nombreux Draveillois.

Elle se situe dans l’axe de l’ancien château de Draveil (aujourd’hui appelé Château de Paris-Jardins) et fait partie du patrimoine historique de la ville.

Véritable poumon vert de la ville, cette allée fournit des services écologiques inestimables dans un paysage urbain (réserve de biodiversité locale, ombre et fraîcheur l’été).

En octobre 2018, la mairie a déjà entrepris l’abattage de 90 arbres (sur 366) de cette allée dans le cadre d’un projet opaque de « restauration paysagère », sans concertation préalable de l’ensemble des habitants du quartier.

Nous n’admettons pas le manque d’information et de concertation sur ce projet radical d’abattage des 366 arbres. Les enjeux de biodiversité et de paysage sont absents du projet proposé par la mairie.

En outre, l’expertise phytosanitaire de mars 2018 commandée par la mairie fait état d’un certain nombre d’arbres vieillissants et mal entretenus, mais en aucun cas d’arbres malades, contrairement au discours tenu par la mairie et relayé dans Draveil.

 


Face à cette situation, nous demandons une concertation avec l’ensemble des habitants du quartier sur ce projet de « restauration paysagère ».

Nous voulons :

  1. La révision du projet pour les 276 arbres restants : plutôt qu’un abattage radical de ces 276 arbres nous plaidons pour une surveillance accrue et un remplacement progressif des arbres.
  2. Pour les 90 arbres déjà abattus, nous demandons la mise en place d’un comité de suivi et de surveillance de la replantation et de l’entretien des nouveaux arbres.


Nous avons notre mot à dire ! Ce projet impacte notre cadre de vie !

Il n’est pas trop tard pour agir avant que les 276 arbres centenaires restants ne soient tous abattus !

 

*Appel d’habitants de Draveil*