PETITION POUR SOUTENIR LES LIBRAIRES

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Le métier de libraire est devenu de plus en plus difficile du fait notamment de l'augmentation des loyers et de la concurrence de géants de l'Internet. Et, depuis trois ans, les libraires traditionnels sont pénalisés par un autre problème: la Poste fait payer un tarif surtaxé dès qu'un livre à expédier dépasse trois centimètres d'épaisseur. Ce tarif met aussi en difficulté les petits éditeurs. Le Comité Quartier Latin, association culturelle qui soutient les commerces culturels, se mobilise. Nous demandons le retour au tarif précédent ! 

Signez la pétition qui suit, c'est une manière concrète d'aider les libraires à survivre ! 

Pétition du Comité Quartier Latin POUR UN FORFAIT "SPECIAL LIVRES" A LA POSTE

Madame la Ministre de la Culture,

Les librairies indépendantes sont, depuis 2015, pénalisées par la Poste qui impose le tarif Colissimo pour tout paquet de plus de trois centimètres d'épaisseur. 

Ce tarif aggrave les difficultés d'un secteur déjà fragilisé par la concurrence de géants de l'Internet qui profitent de leur puissance pour contourner les circuits traditionnels. 

Dans le passé, un de vos prédécesseurs a instauré le prix unique du livre dont les deux objectifs sont la préservation de la librairie de détail et l'existence d'une offre éditoriale diversifiée et de qualité. 

L'égalité est un des grands principes républicains. L'égalité de traitement entre les acteurs de la vie culturelle en résulte. 

Demander à la Poste un retour à un tarif non surtaxé nous semble indispensable pour sauver les libraires et les petits éditeurs: ce prix surtaxé- le tarif Colissimo- met en effet également en péril les petits éditeurs. 

Pour les envois de livres à l'étranger, la Poste propose un tarif réduit "livres et brochures". Ce qu'elle fait pour la culture à l'étranger, la Poste ne peut-elle le faire pour en France ?

Libraires et petits éditeurs: leur survie est en jeu ! A travers eux, c'est le Livre et la Culture que nous défendons et que défend le prix unique du livre.

Nous comptons sur vous, Madame la Ministre de la Culture, pour que l'Etat, actionnaire de la Poste, use de toute son influence et qu'un tarif non surtaxé soit instauré pour les libraires et les éditeurs. Cette mesure vous honorera et, en instaurant un "forfait spécial livres" à la Poste, complètera la juste politique du prix unique du livre !



Comité Quartier Latin compte sur vous aujourd'hui

Comité Quartier Latin a besoin de votre aide pour sa pétition “Madame la Ministre de la Culture: PETITION POUR SOUTENIR LES LIBRAIRES”. Rejoignez Comité Quartier Latin et 3 425 signataires.