POUR QUE LE COUT DES PRODUITS ALIMENTAIRE BAISSE DANS LES DOM - TOM

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


on nous impose un octroi de mer ABSURDE !
J'ai réuni et comparé ici plus d'une centaine de produits que l'on peut trouver en grande surface, prix France/prix Martinique. Nous savons tous que les prix ici sont bien plus chers,
Pour les produits du quotidien, les produits alimentaires qui remplissent nos chariots,
les prix dépassent en moyenne de 100/120% ceux de France, avec plusieurs produits atteignant les chiffres ridicules de 250/400%. Pas une semaine sans une augmentation de tout ce qui constitue notre quotidien : eau, carburants, tabac, vêtements, voitures, transport, et bien sûr, les produits alimentaires.

une différence de + 38,2%, sur les prix de l’alimentaire par rapport à la Métropole, la Martinique arrive en effet en tête du classement, devant la Guyane (+34%), la Guadeloupe (+33%) et la Réunion (+28%). Un écart conséquent, qui n’a cessé de se creuser depuis 2010, où la différence de prix était alors estimée à +29,2%.

j'ai fais le calcul nous sommes à 1350 € en moyenne par mois !
Ne sont pas compris dedans : le loyer, les extras, les fournitures scolaires si vous avez des enfants, les trajets ou transports en commun si vous habitez loin de votre lieu de travail, les variations de prix pour les courses, des réparations de voitures non prévues ou l’arrivée d’un bébé :) …

Sérieusement la vie est trop chère ici Mesdames et Messieurs du Gouvernement .
La gréve de 2009 n'as servi a rien sous le gouvernement de Sarkozy

Le "bouclier qualité-prix" faisait partie des engagements de François Hollande durant sa campagne présidentielle.

Ce sont les békés, ces descendants de grandes familles nobles installées sur l'île au 17e siècle sont moins de 3000 pour une population totale de 400 000 habitants. Cependant, ils possèdent 52% des terres agricoles. Et sont les acteurs clés de l'économie. Ils détiennent 40% de la grande distribution, 50% du commerce d'importation alimentaire, 90% de l'industrie agro-alimentaire. Dans bien des cas, ils sont en situation de quasi-monopole. Au total, les Békés génèrent 20% du PIB martiniquais.

Ils constituent une communauté méconnue et discrète qui a traversé les siècles en préservant ses coutumes, ses richesses et ses codes: Pour en venir à l'aspect commerciale des choses, notons que les Békés, invoquent systématiquement les surcoûts liés à l'éloignement pour expliquer les prix qu'ils pratiquent -
et cela n'est plus acceptable NI POUR NOUS QUI VIVONS SUR CETTE ILE , NI POUR LES TOURISTES !

 

 



christelle compte sur vous aujourd'hui

christelle H a besoin de votre aide pour sa pétition “MADAME ANNICK: POUR QUE LE COUT DES PRODUITS ALIMENTAIRE BAISSE DANS LES DOM - TOM”. Rejoignez christelle et 2 028 signataires.