Pétition fermée

CONTROLER ET SANCTIONNER LES DIRIGEANTS PASSES ET PRESENTS DE LA SPA de PARIS

Cette pétition avait 2 632 signataires


MOBILISATION GENERALE CONTRE LES INTOUCHABLES DE LA SPA de PARIS !!!

Mesdames, Messieurs les hauts responsables de la tutelle ministérielle de la SPA de Paris, à l'heure où vous lirez ces lignes, le bataillon serré des chefs et des sous-chefs SPA véhiculés par train ou par avion, sera en train de se vautrer dans le luxe d'un Château-Hôtel quatre étoiles à Chantilly pour y tenir son troisième "Congrès". Des congrès dont les résolutions ne sont qu'autant d'effets d'annonces claironnés, puis abandonnés d'une année sur l'autre, dans l'incroyable navigation à vue de ces dirigeants très récemment convertis à la "Protection Animale".

Pendant ce temps, à l'heure où vous lirez ces lignes, des chiens se réveilleront le matin transis de froid, les moustaches gelées et des chats seront euthanasiés à la chaine ou déclarés "errants", pour mieux être rejetés par la SPA. Silence sur ces petits morts de froid dans des "refuges " pourris et sans âme. D'autres seront exécutés par euthanasies abusives ou dans des "transferts mortels" en camion hermétique de déménagement. Sans oublier ces animaux morts de surinfection suite à une banale stérilisation, morts par refus de soins ou se tordant de douleur suite à des économies d'anesthésiant comme en 2010, au dispensaire de Liévin par exemple... Autant de cadavres dans les placards qui rendent malades les bénévoles et certains salariés de terrain qui s'avouent en privé morts de honte. De nombreuses saisies conduites "à la hussarde" sous l'égide du trio infernal SPA/SACPA/DDPP sèment la mort et la désolation sur "décision judiciaire"... Où est donc l'introuvable "Comité d'Ethique" promis depuis plus de cinq ans et dont plus personne n'ose parler à la SPA ?


Une situation qui n'a fait qu'empirer après quatre ans d'une tutelle aussi ruineuse que calamiteuse pour les animaux et leurs protecteurs "trop engagés", sous la férule de la luxueuse Maître Michelle Lebossé depuis 2009. Celle-ci a laissé à la SPA ... un chien de sa chienne en faisant valider à l'arraché par vos services et par le Conseil d'Etat, les statuts les plus anti démocratiques qui se peuvent concevoir ! Plus fort, elle a passé le flambeau à une dénommée Natacha Harry, chroniqueuse télé, ambassadrice commerciale du juteux Pet Food, productrice TV et... fausse "Docteur H", mais vraie femme de luxe elle aussi. Professionnelle du bluff, mépris du faible et arrogance d'une apprentie sorcière capricieuse qui inspire la peur à 600 salariés tétanisés par une OMERTA assortie de clauses de confidentialités obligatoires... dignes d'un Etat totalitaire! Les vilains petits secrets de la SPA sont-ils à ce point menaçants pour les incompétents/profiteurs de la direction ? Le plus choquant étant toutefois ce sentiment de toute puissance et d' IMPUNITE qui autorise toutes les dérives, tant financières que statutaires ou morales. Jamais à la SPA -qui pourtant, en a vu d'autres !- la SOUFFRANCE ANIMALE ET HUMAINE n'a été aussi aigüe.


LA SPA, FAUX-NEZ DE LA PROTECTION ANIMALE ?


Bref, vous l'aurez compris, c'est bien le mot "Protectrice" de l'intitulé SPA qui pose problème... En effet, nombre des 56 "refuges" SPA, s'apparentent plutôt à des fourrières (anti-chambres de la mort) par leurs méthodes expéditives, le cynisme de leurs dirigeants ou la stigmatisation de bénévoles trop soucieux de soustraire pour un moment les petits prisonniers à leurs cages vétustes et humides, glaciale l'hiver et torrides l'été. Les faits et les dossiers nous démontrent combien la frontière est mince entre la Société commerciale de Capture et de destruction d'animaux SACPA et la SPA devenue une sorte de vraie-fausse association, qui se vante dans ses brochures à destination des collectivités locales, d'être "la deuxième Société de fourrières" en France. Des relations historiques et incestueuses entre ces deux organismes mettent en évidence un faux-nez de la "Protection Animale"... pour mieux s'exonérer aux yeux de toute une population généreuse, littéralement harcelée d'appels aux dons par les officines de communication SPA... elles mêmes grosses consommatrices de ces dons du public !!!
Mesdames, messieurs les responsables ministériels vous représentez la logique froide de la raison d'Etat, tandis que nous les bénévoles, les donateurs de la SPA et vrais amis des animaux ne sommes guidés que par les raisons du coeur et de l'ETHIQUE ANIMALE. Nous n'avons pas fait HEC, ni l'ENA mais Emile Zola, Victor Hugo ou Marguerite Yourcenar ou le Mahatma Gandhi sont notre culture. Des éveilleurs de conscience parmi des artistes, savants ou penseurs de plus en plus nombreux : ils ont tous  porté haut les couleurs de la Cause Animale !
Nous regrettons de constater que les chefs de services concernés des ministères de l' Intérieur ou de l'Agriculture n'aient jamais jugé utile de déléguer un représentant de cette double tutelle pour controler les activités de la bureaucratie pléthorique du siège SPA, comme celles des 56 "refuges" 31 fourrières ou 12 dispensaires, invariablement affranchis de toute sanction administrative ou judicaire !!!
C'est évidemment sur cette impunité totale, garantie par l'appareil d'Etat, que s'appuient aujourd'hui encore des dirigeants toujours plus cyniques, menteurs et tricheurs, pour continuer à tromper les donateurs et à spolier les animaux dont ils ont la charge. Ces derniers n'étant plus que les éléments d'un fond de commerce. Alors la SPA ... Organisme Sans But Lucratif ou organisme lucratif sans but ???


PRISE ILLEGALE D’INTERETS


Inutile de détailler ici la litanie mainte fois égrenée dans ces centaines de pétitions, courriers, rapports ou site Internet des dysfonctionnements, des pratiques scandaleuses et gaspillages qui livrent désormais la SPA à des intérêts commerciaux de prestataires de services toujours plus nombreux. Sans compter les intérêts personnels de dirigeants, dont un des plus choquants est le vote par le Conseil d’Administration du 4 mars 2014 d’un « intéressement sur objectifs » parfaitement illégal, en complément d’un salaire d’environ 120 000 €/an, pour son directeur général embauché en décembre 2013… Une manne pour ce sexagénaire rescapé de CALBERSON et BOLLORE Africa Logistics, spécialiste des transports internationaux et transfuge de la Françafrique…
Lors de son incessant turnover de cadres et de sous-chefs, la vénérable Société « Protectrice » recèle un nombre impressionnant de nouveaux convertis à la Cause Animale vous jurant la main sur le cœur, que leur toute récente vocation animalière ne doit rien aux très confortables salaires du siège SPA de Paris ! Après avoir subi près d’une dizaine de directeurs généraux successifs ces dix dernières années… la SPA présentera lors de son congrès très haut de gamme les « nouveaux responsables des sites et du siège »…preuve supplémentaire que la gestion SPA entretient en permanence une très coûteuse politique d’embauches/débauches qui est absolument contraire aux observations de la Cour des Comptes, qui prescrivait dès 2009 « la nécessité de cadres expérimentés et pérennes pour une association d’une telle importance » …

 

UN SIMULACRE DE DEMOCRATIE

Ce n’est cependant qu’un congrès croupion qui se tiendra dès ce lundi matin, semblable en cela à la dernière AG de 50 personnes en juillet dernier, puisque cette fois encore quatre administrateurs sur huit n’ont pas jugé utile de se déplacer pour entendre la bonne parole.

Et que pensez-vous Mesdames, Messieurs les responsables ministériels, d’une élue de la nation, la députée socialiste des Deux-Sèvres Geneviève Gaillard, ex maire de Niort, qui n’a jamais participé au Conseil d’Administration mensuel de la SPA dont elle occupe un siège, en tant qu'administratrice. Madame Gaillard a cependant fait son fonds de commerce de l’anti corrida ou de « commissions d’études » de mesurettes législatives peu contraignantes. Cette députée et ses co-listiers n’ont adhéré à la SPA … que trois mois avant leurs candidatures au CA en mai 2013 ! Jeu égal avec miss Harry/Pedigree qui en a fait autant.
Bien que les absences systématiques de Madame Gaillard soient anti statutaires, nul ne songe à lui demander pour autant de démissionner comme l'exigeraient les statuts en vigueur à la SPA !
Quand au Docteur Loïc Dombreval, éternel absent également, véto-conseil des croquettes PEDIGREE/ROYAL CANIN et confrère Natacha « Docteur H »… il a d’autres chats à fouetter en tant que Maire de la bonne ville de Vence. Sans oublier Madame Ginie Van de Noort qui se pose en rivale déclarée de la présidente en titre, tout en restant étrangement silencieuse sur les nombreux scandales qui se succèdent depuis juin 2013 à la Société Profiteuse des Animaux… qui ne dit mot consent.
Bref, si la SPA a toujours su mêler le véto-business, la politique et différents réseaux d’influence, on déplore que les prétendants au titre ne soient que des seconds voire des troisièmes couteaux, incapables de « tenir la baraque ». La faute entre autre, à un système électoral faussement démocratique, qui permet à n’importe qui de se porter candidat pour devenir le dirigeant d’une association de « protection » de taille considérable certes, mais aux exigences minimales et qui semble être devenue une véritable « usine à gaz » ingérable !

SURTOUT PAS DE VAGUES… EN ATTENDANT LA TEMPETE !

Mesdames, Messieurs les responsables ministériels, force est de constater que dans votre inertie face au psychodrame chronique de la SPA, vous restez murés dans votre tour d’ivoire où ne pénètrent que des « rapports » truqués, des tableaux de ratios et de quotas sujets à caution, de directions SPA successives visant à vous aveugler.
Tandis que nous, anonymes,  bénévoles et généreux donateurs ou citoyens touchés au plus profond par la détresse animale, sommes frappés de plein fouet par la violence physique, psychologique et morale  engendrée au quotidien, par des pratiques choquantes au fond des geôles pourries d’une direction SPA dissolue, qui s’expose sans vergogne dans des établissements de luxe depuis quelques années, sous notre regard consterné. Les amis des animaux sont atterrés...
Et que dire de ces  dépenses extravagantes d’un siège social SPA récemment truffé de caméras et doté d’un systéme d’alarme high tech… dignes de Fort Knox. Mais quels genres de lingots abrite donc le coffre flambant neuf du bureau entièrement rénové de Madame la banquière ? Que dire encore de ce nouveau logo concocté par les plus prestigieux prestataires (Agence Havas et cie…) supposé relancer la communication de l’Animal Business… mais qui ponctionne sérieusement les caisses de l’association 1901 !


Quand aux fameux 42 millions d’investissement et de constructions annoncés depuis plusieurs années –y compris par voie de presse régionale- nul n’en a encore vu la première pierre… mais le sujet devrait être évoqué au congrès !

Enfin Mesdames, Messieurs les hauts dirigeants de nos administrations tutélaires, nous avons parfaitement noté que vous avez toujours « d’autres priorités » et que les chats, chiens et chevaux de réforme en sont exclus.

Cependant, la doctrine "pas de vages, surtout pas de vagues" appliquée obstinément par le binôme Harry/Sangnier risque de les mettre en sévère difficulté et de nuire à un climat serein qui manque cruellement à la Société très peu protectice des animaux.

Autant dre que le sentiment de honte et de révolte qui ulcère nos coeurs et nos esprits d'adhérents, bénévoles, donateurs et amis des animaux, pourrait bien sans crier gare... leur apporter la tempête !!!

Merci de votre attention

Elizabeth Leblay

Bénévole de la Protection Animale/Enquête sur la SPA depuis 2008
Créatrice de la page Fbk « spa facilitateur »
Fait à Paris le 26 janvier 2015

https://www.facebook.com/spa.facilitateur

 sos.cannelle@gmail.com

https://twitter.com/SosEliza

 



Elizabeth compte sur vous aujourd'hui

Elizabeth LEBLAY a besoin de votre aide pour sa pétition “M Patrick AUDEBERT ministère de l'Intérieur: CONTROLER ET SANCTIONNER LES DIRIGEANTS PASSES ET PRESENTS DE LA SPA de PARIS”. Rejoignez Elizabeth et 2 631 signataires.