Adressée à M. Le Président de l'Univerté de Dijon et Madame la Rectrice

Oui au maintien de l'italien à l'Université de Bourgogne

1 600
signataires

Madame la Rectrice, Monsieur le Président,

Nous vous adressons ce courrier, avec espoir et force d'arguments, afin que vous soyez bienveillants au moment d'exprimer votre vote à la CFVU du 10 mai concernant le maintien du Master MEEF d'italien ainsi que la Licence LLCER.

Nous sommes tous d'anciens étudiants de L’université de Bourgogne et certains sont devenus professeurs d'italien dans le secondaire.

Nombres d'entre nous viennent de l'Académie de Dijon et des Académies environnantes.

Nous avons tous été formés avec beaucoup d'exigences par des enseignants de qualité et nous transmettons aujourd'hui à nos élèves cette même rigueur qui fait cruellement défaut à notre société actuelle.

L'italien ne peut pas se résumer à « une petite formation qui n'est pas rentable ».

Comment l’Education pourrait-elle être rentable ? Comment peut-on réduire l’Education à des coûts financiers et économiques ?

En raison de ce manque de rentabilité : nous sommes des parents, des enseignants et des travailleurs responsables qui participent à la croissance économique de votre Région et du Pays. Merci à vos prédécesseurs d’avoir su maintenir de telles formations faisant ainsi le choix de l’avenir et du développement et non celui de la récession.

Certains voudraient-ils faire taire les consciences en faisant disparaître des formations dites « traditionnelles et exigeantes mais ô combien formatrices » au profit de cursus innovants et éphémères, prodigués par des troubadours rémunérés à la vacation.

Apprendre l'italien, enseigner l'italien, c'est aussi transmettre des valeurs, apporter une ouverture sur une civilisation riche. Nos jeunes doivent encore pouvoir bénéficier de cet enseignement. Ils doivent encore avoir le choix ! Et nous nous devons de leur assurer !

Nous espérons que vous serez sensibles au maintien de cette formation.

Sachez que nous sommes prêts à nous mobiliser pour son maintien.

Pour les anciens étudiants

Cette pétition sera remise à:
  • M. Le Président de l'Univerté de Dijon et Madame la Rectrice

    Cassandre B. a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 1 600 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.




    Cassandre compte sur vous aujourd'hui

    Cassandre B. a besoin de votre aide pour sa pétition “M. Le Président de l'Univerté de Dijon et Madame la Rectrice: Oui au maintien de l'italien à l'Université de Bourgogne”. Rejoignez Cassandre et 1 599 signataires.