NON aux renvois Dublin des réfugiés du CAO de Montpellier

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


Lors du démantèlement du camp de Calais et des campements de Paris, plusieurs milliers de réfugiés ont accepté de partir en bus vers les Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) en faisant confiance aux promesses de M Cazeneuve selon lesquelles toute personne « dublinée » (c’est-à-dire ayant donné ses empreintes, généralement de force, dans un autre pays européen)  ne serait pas renvoyée dans ce pays et pourrait demander l’asile en France.

La réglementation Dublin stipule que c’est tout à fait possible et légal de permettre à un réfugié de demander l’asile dans le pays de son choix, il y a une clause humanitaire et une clause discrétionnaire à ce sujet.

L'OFPRA (Office Français pour la Protection des Réfugiés et Apatrides) a confirmé cette promesse aux diverses communautés de la Jungle de Calais. Cette promesse a aussi été clairement  et encore plus fortement réitérée au moment du démantèlement de la Jungle fin octobre 2016.

A Montpellier, de nombreux demandeurs d’asile du CAO ont été ou vont être convoqués en préfecture pour se voir signifier une série de notifications traumatisantes pour les demandeurs d’asile :

  • Avis de renvois dans les pays dit Dublin, souvent des pays connus pour leurs violences et autres maltraitances - tels la Bulgarie, la Hongrie ou la Grèce -, ou alors pour leur impossibilité de se refaire une nouvelle vie - telle l’Italie, où les réfugiés statutaires ne trouvent ni travail ni logement ni aide pour commencer leur nouvelle vie -, ou encore des pays d’où ils sont certains d’être renvoyés dans le pays d’origine, telle la Norvège qui renvoie en Afghanistan ;
  •  Assignation à résidence jusqu’à 45 jours avec obligation de pointer à la gendarmerie plusieurs fois par semaine ;
  • Conduite à l’aéroport, souvent menotté/e entre deux policiers avec  intimidation et menace d’envoi en centre de rétention si le demandeur d’asile n’obtempère pas.


M. Le Roux, ministre de l'Intérieur, a pourtant réaffirmé lors de sa visite au CAO de Cancale ce 14 janvier qu’il n’y aurait « pas de transfert sous la contrainte et que les engagements pris seraient tenus ».

Nous, bénévoles ou simples citoyens,  sommes scandalisés de la manière dont notre pays traite des êtres humains qui ont déjà tant souffert et ne demandent qu’une chose : pouvoir demander l’asile en France, sans promesse trahie, afin de pouvoir commencer une nouvelle vie.

Nous demandons au préfet de l’Hérault :

  • l'annulation des renvois, assignations à résidence, et départs prévus ou en cours pour tous les « dublinés » de Calais ou d’ailleurs. L'ensemble des dossiers des "dublinés" doit être traité de la même manière.
  •  le respect des promesses de Monsieur Cazeneuve et Monsieur Le Roux afin de permettre a tous les demandeurs d’asile désireux de rester en France de déposer cette demande  rapidement, selon leur souhait clairement exprimé et selon leur droit.


Migrants Bienvenue 34 compte sur vous aujourd'hui

Migrants Bienvenue 34 a besoin de votre aide pour sa pétition “M. le Préfet de l'Hérault: NON aux renvois Dublin des réfugiés du CAO de Montpellier”. Rejoignez Migrants Bienvenue 34 et 2 408 signataires.