Sauvons l'Atelier RL !

0 a signé. Allez jusqu'à 2 500 !


A l’attention de Monsieur Franck Riester, Ministre de la Culture

Monsieur le Ministre,

La Compagnie RL, créée et dirigée par René Loyon, est installée depuis 2002 dans une salle de répétition située au 11 de la rue Saint Luc dans le 18ème arrondissement de Paris.

Au fil des années, cette salle, sous l’impulsion de son directeur et de son équipe, est devenue, bien plus qu’un simple local de répétition, une véritable fabrique de théâtre : l’Atelier RL. Celui-ci est aujourd’hui un lieu d’exception dédié à l’art du théâtre, avec de nombreuses activités :

  •     un atelier régulier de recherche et de formation pour acteurs professionnels,
  •    des stages ponctuels pour acteurs professionnels, conventionnés par l’AFDAS,
  •    des lectures publiques,
  •    l’accueil de l’école du Studio-JLMB (Jean-Louis Martin-Barbaz),
  •    des interventions en milieu scolaire,                                                                       
  •    des compagnonnages, avec des comédiens, auteurs ou metteurs en scène qui portent un projet de création,
  •   des présentations de maquettes ou petites formes,
  •   du conseil aux compagnies.

Parmi ces activités, l’atelier de recherche et de formation occupe une place centrale. Unique dans le paysage théâtral parisien, il offre à plus d’une centaine d’acteurs la possibilité d’un entraînement régulier à travers de multiples exercices : training corporel, lectures d’auteurs nouveaux, découverte de pratiques diverses …

La décision récente de la DRAC Ile de France de supprimer la convention triennale qui assurait à la Compagnie RL une certaine solidité met en péril non seulement l’activité de création de celle-ci, mais au-delà elle signifie à brève échéance – faute des moyens nécessaires pour assurer son fonctionnement – la disparition de l’Atelier RL.

Nous ne pouvons nous résoudre à voir ainsi détruite la belle et exemplaire aventure théâtrale qu’est devenu, depuis bientôt vingt ans, cet Atelier. Et, dans le ferme espoir que vous saurez nous entendre, nous vous demandons instamment, Monsieur le Ministre, de mettre en œuvre les moyens nécessaires pour en assurer la pérennité.


Voulez-vous partager la pétition ?