LPA de Roubaix: relocalisation loin de l'abattoir - URGENT

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


A l’heure où les refuges croulent sous les abandons, nous apprenons que la Préfecture du Nord a autorisé l’installation d’un abattoir Hallal modulaire à moins de 100 mètres de la LPA de Roubaix. Les travaux du bâtiment seraient actuellement en cours sur le terrain de la rue Turgot, quartier du Cul-du-four ("ouverture" prévue Mardi 21 Août 2018).

Alors que la LPA - association fondée en 1912, ayant pour but d’améliorer le sort de l’animal et d’assurer sa protection par tous moyens légaux - essaye tant bien que mal de subsister depuis plusieurs années, un accord a été donné pour accueillir un bâtiment où 1 200 bêtes seront égorgées quotidiennement et ce, sur le terrain jouxtant la LPA.
Ce même terrain qui fut sollicité quelques années auparavant par cette Association de Protection Animale dans le but d’agrandir ses locaux et qui s’est vue refuser cette requête.

Depuis, la LPA pourtant présente sur le site de Roubaix depuis 1965, est menacée d’expulsion tandis que ses bénévoles continuent de recueillir environ 7 500 animaux par an (qu’ils soient perdus, blessés ou abandonnés) dans ses locaux plus qu’insalubres, vétustes et non accueillants au public.
De plus, elle assume pour 80 communes de la région Lilloise et Roubaisienne l’obligation de fourrière qui incombe aux municipalités, et ce 24h/24, avec l’interdiction de refuser tout animal (contrairement aux SPA).

Quelle idée la Préfecture du Nord a t-elle eue en donnant l’autorisation de cette installation mobile en pleine ville, à quelques mètres du refuge ? Sachant que si le dispositif s’avérait probant, les mosquées envisageraient un abattoir permanent ?

Nous savons et il a été prouvé que les animaux sont dotés de sensibilité.
Par conséquent, nous imaginons quel pourra être le ressenti de ces chiens, chats et autres NAC proposés à l’adoption ; l’angoisse et le stress supplémentaires imposés à ces animaux déjà en état de détresse.
Les rares promenades aux alentours auront-elles toujours lieu ?

Sans parler de la baisse de fréquentation d’adoptants potentiels rebutés par la présence de cet établissement de la mort, contraire même à la fonction première de la Ligue Protectrice des Animaux.

Quel sort réserve-t-on à ces animaux abandonnés ?
N’est-ce pas un moyen détourné de faire mettre la clef sous la porte de la LPA ?

Si tel était le cas, que prévoit la Mairie pour maintenir ce service public actuellement délégué à l’Association ?
Actuellement nous sommes étonnés du silence de la Collectivité sur un sujet aussi sensible, notamment vis-à-vis des réactions du grand public au vu des vidéos d’abattage récemment rendues publiques par certaines associations (L214).

Bien que cette décision soit préfectorale, la commune a tout de même une responsabilité morale envers ses administrés et une information à la population serait un minimum à l’heure où les élus aiment parler de démocratie participative.

Par cette pétition nous souhaitons montrer que la condition animale préoccupe les Français et leurs 13,5 millions de chats et 7,3 millions de chiens. Les citoyens français se soucient effectivement du sort de ces animaux de compagnie, voilà pourquoi tout doit être mis en œuvre pour améliorer leurs conditions de vie et d’adoption. 



hamieux compte sur vous aujourd'hui

hamieux gaelle a besoin de votre aide pour sa pétition “LPA de Roubaix: relocalisation loin de l'abattoir - URGENT”. Rejoignez hamieux et 2 502 signataires.