Petition Closed

Monsieur le Président, Madame la Ministre, Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Economique et Social,

Les chaînes de télévision publiques en France ont besoin de réformer leur modèle de financement actuel, qui freine leur développement.

En effet, la redevance TV est perçue comme un impôt, et de fait elle est frappée d'impopularité, ce qui du coup l'empêche d'être ajustée autant que nécessaire pour assurer le maintien de la qualité exceptionnelle des programmes du groupe France Télévision, groupe dont on peut sans aucun doute attester qu'il fait partie de l'exception culturelle française.

Il convient dès lors de supprimer le qualificatif d'impôt qui colle à la redevance TV, ce qui ne peut se faire qu'en privatisant le groupe France Télévision.

Cette opération permettra au groupe de fixer lui même le prix de l'abonnement permettant d'accéder aux programmes, par exemple sur le modèle de la chaîne privée Canal+ dont on connaît le succès, ou sur tout autre modèle que le groupe choisira.

Ce faisant, les particuliers perdront le sentiment d'un impôt TV, la contribution étant volontaire, et seront par là même prêts à payer plus.
Ceci fera plus que compenser l'inévitable minorité qui en profitera pour ne plus payer d'abonnement TV du tout, car il va sans dire que la qualité des programmes de France Télévision et l'amour des Français pour leurs chaînes publiques entraîneront une adoption massive de l'abonnement aux chaînes du groupe, qui de plus pourront faire l'objet de packaging différenciés pour mieux aborder les différents segments du marché.

Cerise sur le gâteau, ce changement sera perçu non seulement comme une augmentation immédiate du pouvoir d'achat par tous les Français, mais aussi comme l'expression du choc de simplification qui vous est cher.

Cordialement,
[Votre nom]

Letter to
Conseil Economique et Social Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Economique et Social
Les chaînes de télévision publiques en France ont besoin de réformer leur modèle de financement actuel, qui freine leur développement.

En effet, la redevance TV est perçue comme un impôt, et de fait elle est frappée d'impopularité, ce qui du coup l'empêche d'être ajustée autant que nécessaire pour assurer le maintien de la qualité exceptionnelle des programmes du groupe France Télévision, groupe dont on peut sans aucun doute attester qu'il fait partie de l'exception culturelle française.

Il convient dès lors de supprimer le qualificatif d'impôt qui colle à la redevance TV, ce qui ne peut se faire qu'en privatisant le groupe France Télévision.

Cette opération permettra au groupe de fixer lui même le prix de l'abonnement permettant d'accéder aux programmes, par exemple sur le modèle de la chaîne privée Canal+ dont on connaît le succès, ou sur tout autre modèle que le groupe choisira.

Ce faisant, les particuliers perdront le sentiment d'un impôt TV, la contribution étant volontaire, et seront par là même prêts à payer plus.
Ceci fera plus que compenser l'inévitable minorité qui en profitera pour ne plus payer d'abonnement TV du tout, car il va sans dire que la qualité des programmes de France Télévision et l'amour des Français pour leurs chaînes publiques entraîneront une adoption massive de l'abonnement aux chaînes du groupe, qui de plus pourront faire l'objet de packaging différenciés pour mieux aborder les différents segments du marché.

Cerise sur le gâteau, ce changement sera perçu non seulement comme une augmentation immédiate du pouvoir d'achat par tous les Français, mais aussi comme l'expression du choc de simplification qui vous est cher.