Démission de Nathalie BOY DE LA TOUR et de Sébastien DENEUX

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Mr Frédéric THIRIEZ a présidé la LFP pendant 14 ans. Il était aussi connu, pour défendre les intérêts de la Cegid, en tant qu’avocat. La Cegid est une société appartenant à Jean Michel AULAS, président de l’OL. Le conflit d’intérêts était évident, mais n’a semblé déranger personne. Le bilan de Mr THIRIEZ est consternant. La France a chuté à l’indice UEFA. Une répression inouïe a vu le jour, à l’encontre des supporters. Et les décisions en faveur de l’OL se sont multipliées.

Malheureusement les choses n’ont fait qu’empirer, avec l’arrivée de Nathalie BOY DE LA TOUR. L’affiliation avec l’OL est encore plus évidente. Elle fut membre du conseil d’administration d’OL fondation.

Il y a d’abord eu l’affaire TOLISSO, le 05/02/2017 à Saint-Etienne. Le joueur de l’OL a commis une agression d’une rare violence, à l’encontre de Mr LEMOINE. Il a poursuivi son œuvre en saccageant le vestiaire visiteur. La LFP lui a infligé une sanction de 2 matchs fermes. Pour justifier sa complaisance, le président de la commission de discipline, Mr DENEUX déclara : « Il faut faire attention à ne pas mettre trop de subjectivité dans les décisions. Nous avons regardé le tacle et examiné le casier du joueur. Il s’agit du premier carton rouge de sa carrière. »

Un mois plus tard (le 04/03/2017), Nicolas SAINT-RUF écope du premier carton rouge de sa carrière. Le joueur du SC Bastia est coupable d’une faute violente, mais involontaire. Il s’excuse longuement. Son comportement est exemplaire. La LFP le sanctionnera de 4 matchs fermes.

Plus récemment (03/12/2017) on a vu Mr MARCAL, un joueur de l’OL, asséner une gifle à un arbitre assistant. La LFP ne se saisit pas de l’affaire, aucune sanction.

Quinze jours plus tard (15/12/2017), Mr RUFFIER, joueur de l’AS Saint-Etienne, est expulsé pour protestation. Le ton est véhément mais sans insulte, et sans contact physique. La LFP le sanctionne de 4 matchs fermes.

Ce sont les exemples les plus marquants, mais on pourrait en citer tant d’autres…

Dans le même temps la répression envers les supporters s’est accentuée. Malgré les discours de façade, les mesures liberticides se sont multipliées, huit clos, interdictions de stade, interdictions/restrictions de déplacements…

Nous demandons la réouverture du dialogue avec les supporters. Et la fin de cette répression aveugle. L’affiliation avec l’Olympique Lyonnais doit également prendre fin.

Pour un football populaire et équitable, nous réclamons la démission de Mme BOY DE LA TOUR et de Mr DENEUX.



Pseudo compte sur vous aujourd'hui

Pseudo PSEUDO a besoin de votre aide pour sa pétition “LFP: Démission de Nathalie BOY DE LA TOUR et de Sébastien DENEUX”. Rejoignez Pseudo et 3 241 signataires.