Maintien du nombre de classes

Maintien du nombre de classes

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Les parents d'élèves de Parisot a lancé cette pétition adressée à les responsables politiques et à


Ecole publique de Parisot (82): fermeture de classe envisagée!

La nouvelle carte scolaire prévoit la fermeture d'une classe à l'école de Parisot (82) pour la rentrée 2021-2022.

Nous, parents d’élèves, nous nous mobilisons en lançant une pétition en ligne pour nous opposer à la fermeture d'une classe.

Depuis plusieurs années, les écoles publiques subissent annuellement des fermetures de classe, imposant des ré adaptations successives, malgré de nouvelles orientations pédagogiques à appliquer.
L'école de Parisot a déjà subi une fermeture d'une classe,il y a trois ans.

En supprimant une classe, le cycle trois se trouverait très chargé, soit 28 élèves à la rentrée 2021 et 30 élèves en 2022, ce qui mettrait fortement en péril la préparation de ces élèves pour l'entrée en sixième.
Une deuxième hypothèse de répartition peut être envisagée sur trois niveaux (sur deux cycles), mais rendrait très compliqués les apprentissages pour les élèves.

Les enfants de Toute Petite Section ne sont pas comptabilisés dans les effectifs , alors que ces enfants sont présents et ont les mêmes besoins que les autres, voire même davantage.

De plus, l'école souffre de l'éloignement des structures permettant de prendre en charge les élèves à besoins particuliers.

Nous déplorons d'ailleurs, en tant que parents, des délais de plus de deux ans auprès des spécialistes, orthophonistes en particulier.

Le premier CMPP (sans orthophoniste) le plus proche est à plus de 25 km (Caussade).

En outre, les enseignants du RASED (hormis la psychologue scolaire) n'ont plus la possibilité de venir à Parisot en raison des restrictions budgétaires liées aux frais de déplacement.

A l'heure où l'éducation nationale dédouble les CP en REP, il semble qu'elle oublie qu'il existe aussi des élèves en difficultés en milieu rural, et nous avons le sentiment que la ruralité est, une fois de plus, la grande oubliée de la République !

Nous nous inquiétons aujourd’hui de l’avenir de nos enfants ; quelle éducation souhaitons-nous pour eux ? 

Mobilisons nous ! C'est urgent, la décision sera entérinée mardi 9 février.

 

 

 

 

0 a signé. Prochain objectif : 500 !
Quand elle atteindra 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !