Interdiction immédiate de l'usage des Flash-Balls, GLI-F4 et GMB contre gilets jaunes et citoyens !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


17 Janvier 2019 - Un collectif de membres du mouvement GENERATION-S dénonce l'usage de la force contre les manifestants et en particulier des "armes non létales" que constituent les "Flash-Balls" de nouvelle génération (LBD-40), les grenades utilisant une charge de TNT (GLI-F4) ou les grenades de désencerclement (GMB), qui a atteint des niveaux sans précédent au cours des dernières semaines.

Les dégâts humains sur des manifestants depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes sont énormes : A ce jour, plus de 15 personnes ont perdu un oeil, plusieurs mains arrachées, et on ne compte plus les blessures dues à ces armes.

Un total de 2000 civils et citoyens blessés est avancé par David Dufresne, sans que la moindre statistique officielle ne soit communiquée par les autorités.

Nous demandons l'interdiction immédiate de l'usage de ces armes contre des Gilets Jaunes, et plus généralement l'interdiction de l'usage de ces armes contre les citoyens de France dans le cadre de manifestations politiques et sociales, sur l'ensemble du territoire français.

Policiers, gendarmes, préfets, ministre : chacun doit prendre conscience, à tous les niveaux de la hiérarchie policière, de la gendarmerie et du gouvernement, de la gravité des blessures et de ses responsabilités : Ces armes sont dangereuses, car elles entraînent des séquelles graves sur des citoyens et personnes de tous âges et de toutes conditions, qui sont désarmé(e)s et sans protection. 

Nous rappelons que la force ne saurait être la réponse à l'expression pacifique des manifestants, et que le droit de manifester est un droit fondamental, inscrit dans  l'article 10 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 :

«Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.» 

Le droit de manifester est aussi implicitement garanti par l’article 9 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Nous demandons que cette interdiction soit formulée et transmise à tous les échelons du commandement des forces de l'ordre, du Ministre de l'Intérieur jusqu'aux Préfets, en rappelant le danger que représentent ces armes, et de donner l'ordre d'en limiter l'usage aux conditions les plus extrêmes.    

Nous représentons un collectif de membres du mouvement Génération-s, ce texte représente notre opinion, mais ne saurait engager la position officielle de Génération-s. 

Le collectif GENERATOR-S (Génération-s et Gilets Jaunes) sur Facebook, n'hésitez pas à nous contacter :

https://www.facebook.com/groups/2177687335893430/

 

 


Voulez-vous partager la pétition ?