Que la police libère le bâtiment des artistes qu'elle occupe de force !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


           Comment les acteurs culturels pourraient-ils créer sans espace topologique pour répéter et pour présenter les produits culturels ? Et comment pourrait-on fixer les artistes, les empêcher d'émigrer, si nous n'avons pas la moindre infrastructure à nous, même pas de Centre Culturel fonctionnel, pour un service régional ? En 2007 nous avions organisé des marches, sit-in, concerts-casserole, théâtre de rue et points de presse, mais malgré l'impact populaire, il n y a pas eu l'effet voulu

      Et là, le seul bâtiment qui de droit nous appartient, vient d'être remis "de force" à la Police qui l'occupe. Par le Décret n° 77.732/MFAE/DGID/D du 19 Septembre 1977, signé par le Président de la République Léopold Sédar Senghor, l’immeuble Rognat Sud T.F. 21/BS appartient de droit au Ministère de la Culture.

     Plusieurs fois interpellés, le gouverneur, le Préfet et le Maire de St-Louis disent tous qu'il s'agit seulement d'une occupation provisoire, mais les artistes de st-louis ne peuvent pas comprendre ce "provisoire" qui s'éternise, alors qu'on ne leur fait aucun cadeau : on ferme une à une  les salles de spectacle qui les accueillaient ; Un arrêté préfectoral fixe la limite de leur prestations nocturnes à minuit pile ;  et lors, pour pouvoir subsister, les acteurs culturels migrent et émigrent., ce qui tue le tourisme et la vie culturelle qui garantissaient l'attrait de St-Louis.

Alors que les policiers quittent notre espace de création. Et que l'Etat du Sénégal respecte enfin les acteurs culturels ! 

 



zoumba compte sur vous aujourd'hui

zoumba SOW a besoin de votre aide pour sa pétition “le chef de l'état: Que la police libère le bâtiment des artistes qu'elle occupe de force !”. Rejoignez zoumba et 205 signataires.