Pétition fermée

Le Braquage des terres du Walo

Cette pétition avait 601 signataires


                           Le Braquage des terres du Walo – Saison 2 

Après Fanaye, c’est un braquage organisé qui se joue actuellement dans la commune de Dodel :

 Le 24 mars 2017, un protocole entre les autorités de la commune de Dodel (région au nord du Sénégal) et Afri Partners, un géant agro – industriel Marocain s’est conclu à huis clos au sujet de  l’octroi d’un terrain agricole d’une superficie de 10 000 hectares sur une période de 40 ans, pour la modique somme de 2 milliards de FCFA.

 Le terrain est situé dans la zone du Walo et concerne les villages de Dodel, Marda, Pathé Gallo, Démet, Ballérou, et Ndormboss et quelques autres.

 A l’ origine, ce projet devait concerner le site appelé « la plaine de Banje », cependant une extension de cette attribution a été décidé unilatéralement par les autorités sans concertation, sans information claire ou coordonnée avec les propriétaires terriens, les exploitants agricoles et sans tenir compte des projets associatifs déjà en cours.

 Ce projet est largement défavorable à la population locale, puisqu’il prévoit les termes suivants :

 Ø  L’attribution d’une superficie de 10 000 hectares au seul géant Marocain (les meilleures terres du terroir situées  à proximité des fleuves) contre seulement 2 000 hectares pour la population toute confondue ( Demett et Dodel),

Ø  La promesse de seulement  1000 emplois non qualifiés  notamment de saisonniers  ou de gardiens pour sécuriser les biens et services des nouveaux colons.

Ø  Un bail de 40 ans, renouvelable par tacite reconduction, donc 80 ans

Ø  Une production de riz haute gamme, destinée uniquement a l’exportation et donc inaccessible aux populations qui mettent a disposition leurs terres.

Ø  L’impossibilité pour la commune de mettre un terme au contrat si Afri-Partners ne respecte pas ses engagements.

 

Les conséquences peuvent s’avérer désastreuses si le protocole est mis en place en l’état puisqu’il implique :

Ø  Disparition des terres de cultures et pâturages, des réserves,

Ø  Perte du patrimoine foncier

Ø  Appauvrissement accru de la population qui ne pourra ni cultiver ses terres, ni acheter le riz produit Afri-Partners

 Le collectif « Braquage contre les terres du Fuuta », représentant les ressortissants de la diaspora se joint au collectif des villages impactés par le projet et demande :

 Ø  Le rejet total du protocole actuel signé entre la commune de Dodel et la société Afri-Partners,

Ø  Une renégociation des termes mettant en avant la durée d’occupation et l’aménagement des terres, l’accompagnement des populations dans la mise en place de l’exploitation de leurs parcelles

Ø  Une redistribution plus équitable des terres aux futurs partenaires.

Ø  Un collectif de défense veillant aux  intérêts des populations

 Il est à noter que le collectif en place sur la commune de Dodel a organisé une manifestation le 7 juillet 2017, rassemblant des milliers de personnes arrivés de tous horizons et s’élevant contre ce projet qu’ils estiment aller à l’ encontre de leurs intérêts personnels.

Nous vous invitons à signer cette pétition afin de soutenir notre action et faire valoir nos droits.

 

                                                                                                                                                                                                         

                                                          Le collectif « Braquage des Terres du Walo »

                                                                                                        

                                                                                                                

 



Terres du Walo compte sur vous aujourd'hui

Terres du Walo FUUTA a besoin de votre aide pour sa pétition “Le Braquage des terres du Walo”. Rejoignez Terres du Walo et 600 signataires.