Une loi à deux vitesses

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Pour des raisons qui me semblent obscures, l'assemblée nationale vote une loi afin que les étudiants ne galèrent plus avec les assurances maladies étudiants et soient affiliés au régime général. Seulement voilà, il y a un vrai problème, car seuls les nouveaux étudiants seront affiliés à ce régime général. Si on comprend bien, ceux qui ont galéré et tiré la sonnette d'alarme sur le traitement qui leur était réservé par ces assurances étudiants, continueront à galérer.

Je suis la mère d'une étudiante qui devait subir une intervention chirurgicale début juin, date qui coïncidait  avec la fin des partiels.

Une demande d'entente préalable adressée au médecin conseil de la CPAM devait obligatoirement transiter par la SMEREP.( Intermédiaire???)

Le 17 mars, un courrier avec AR a été envoyé à la SMEREP qui devait le transmettre au médecin conseil du régime général.

Après de très nombreux coups de fils et courriers à la SMEREP, pour savoir où en était la demande, je vous passe les détails des discours de sourds et du temps passé à attendre un interlocuteur, on me répond toujours de la même façon :

"Nous avons fait remonter votre réclamation"

Aujourd'hui, je prends l'initiative de me rendre à l’université avec ma fille pour rencontrer les personnes assurant la permanence de la SMEREP.  Je passe par le service d'accueil, située dans le hall d’entrée de la fac, qui m'informe qu'aucune permanence SMEREP n'est assurée depuis des mois, et qu'eux-mêmes  ne savent pas  quoi faire d'une centaine de courriers d'étudiants adressés à la SMEREP et jamais récupérés. Dépitée, je décide de me rendre directement au service médical de la CPAM, pour savoir où en est le dossier de ma fille. J'appréhendais une réponse style "il faut passer par l'assurance étudiant"

Pas du tout, très bon accueil, malheureusement,  le service médical n'a jamais reçu de demande préalable de la SMEREP.

Aussitôt j’appelle la SMEREP pour les informer et pour récupérer au moins une photocopie de mon dossier. La SMEREP,  pourtant une administration, ne garde jamais de copies des dossiers qu’elle traite!!!! Ma fille est obligée de reprendre un RDV avec le chirurgien ,  redemander une demande d’entente préalable,  refaire un courrier explicatif avec photos etc..

attendre au moins 4 semaines pour avoir une réponse etc…

Ma fille ne pourra donc pas se faire opérer cet été. Il faudra attendre un an car entre des suites opératoires lourdes et des études très prenantes, elle ne peut envisager de le faire pendant de courtes vacances de l’année scolaire prochaine.

Je m'en veux d'avoir respecté les procédures et attendu une réponse qui ne serait d'ailleurs jamais venue, de la SMEREP.

Je suis allée sur des forums depuis, et j'ai été choquée de voir le nombre de dossiers perdus, de cartes vitales jamais reçues, de remboursements de soins jamais effectués etc...

Ce courrier concerne la SMEREP car il s'agit de mon expérience personnelle mais sachez que toutes les mutuelles étudiantes  se valent et rivalisent dans la médiocrité et la mauvaise gestion.

Je lance cette pétition et vous demande de la signer pour venir en aide à tous les étudiants qui subissent l’injustice de ne pas pouvoir bénéficier du régime général de la sécurité sociale auprétexte que la nouvelle loi ne s’appliquerait qu’aux nouveaux étudiants. Nous sommes dans une situation injuste de « deux poids deux mesures ». Il est injuste de continuer à faire subir un système archaïque et inefficace à des étudiants dont l’expérience malheureuse avec les mutuelles a justement contribué à l’élaboration de la nouvelle loi. Soyons le plus grand nombre à exiger que tous les étudiants de France puissent bénéficier du système du régime général de la sécurité sociale.

 

"Le en même temps" ne peut fonctionner dans ces situations.

 

 

 

 

 



Biba compte sur vous aujourd'hui

Biba BOUCHARD a besoin de votre aide pour sa pétition “La ministre de la santé: Une loi à deux vitesses”. Rejoignez Biba et 12 signataires.