Petition update

Lettre ouverte à la Mairie de Montreuil et de Bagnolet, ainsi qu’au Département...

UN COLLECTIF D'HABITANTS DE MONTREUIL ET DES ENVIRONS
Montreuil, France

Nov 7, 2016 — .... suite à l’organisation d’une réunion publique « d’informations » le mardi 08 novembre à 19 h au 56, rue Parmentier, sur le collège…

----------------------------------------------------------------------------------

Mesdames, Messieurs,

Si vous souhaitiez qu’il y ait un minimum de participants à cette réunion, c’est exactement ce qu’il fallait faire : prévenir pendant les vacances scolaires le 31/10 qu’une réunion aura lieu à une échéance rapprochée le 08/11, ne pas faire d’information sur le site de la Mairie, ne pas faire de tractage dans les boîtes aux lettres, et pour comble mettre cette réunion sur un jour où se tiennent 3 autres réunions publiques (!!!).

Nous vous rappelons néanmoins que nous réclamons depuis 8 mois maintenant :

1 - Les raisons du non-respect de l'engagement pris par le Conseil de la Seine-Saint-Denis d'aménager cette parcelle en coulée verte, dans le cadre de la mise en place de la zone Natura 2000 en 2006.

2 - Les réponses juridiques qui autoriseraient à déclasser cette parcelle protégée pour la bétonner.

3 - les données brutes, ainsi que l'étude complète qui ont permis au Département de conclure qu'il y aurait un besoin de collège sur le Bas-Montreuil (en 2022) et sur Bagnolet (en 2021), comme le précise l’enquête publique qui ne révèle aucune urgence à construire et sans qu’aucunes données ne permettent de vérifier les projections.

4 - L'étude comparative qui, compte tenu des besoins locaux, a permis de conclure que le choix du site envisagé était le meilleur, par rapport à une acquisition de terrain et à d’autres sites d’implantation possibles entre le Bas Montreuil et Bagnolet.
Nous rappelons à ce propos que ce collège peut très bien s’insérer dans la ZAC Fraternité (16 hectares à réhabiliter), sur l’usine Dufour, celle de Dufriche, ou encore sur une des nombreuses friches qui existent de la Croix de Chavaux à Bagnolet. Cependant, eu égard à l’absence de réponse des responsables sur ces options possibles, on peut à l’évidence douter du fait qu’une étude sérieuse ait été faite.

5 - L'étude financière (totalement absente de l’enquête publique) qui a permis de conclure qu'un partenariat public/privé était plus approprié qu'un investissement public direct ; ainsi que le coût prévisionnel.
Nous avons appris entre-temps que le partenaire privé était le groupe Fayat ! L’expérience désastreuse de la construction du collège Cesare Evoria n’aura donc servi à rien, pour que nous la réitérions ? Tant d’obstination dans l’erreur est fort suspecte…

6 - la réalité (avec les échéances) de ce que le Département et la Mairie feront pour remplacer dans ce quartier cet hectare, dont les fonctions sociales et de loisirs ne sont pas à démontrer, qui devait initialement être aménagé en une coulée verte avec des aires de jeu jusqu'au square Denise Buisson.
Le PADD provisoire (Projet d’Aménagement et de Développement Durable, en vue de la modification du PLU) de la ville de Montreuil stipule au chapitre « Montreuil, côté nature » (et entre autres) : « Développer des squares et espaces verts » ; tandis que la ville commence par faire disparaître un hectare essentiel pour ce quartier ; où est la cohérence ?

Nous précisons que nous souhaitons de « vraies informations » et les documents réclamés, pas ce qui a déjà été publié dans le dossier d'enquête publique, son rapport, et dans le courrier du Département ou celui de la Mairie qui ne répondent nullement à toutes ces questions pourtant fondamentales.
En l'absence des éléments demandés et reçus préalablement à cette réunion, nous - avec les plus de 300 personnes qui ont déjà signé la pétition qui s’opposent à cette implantation sur ce site - ne voyons pas très bien ce que nous pourrions concrètement discuter à cette réunion.

Nous restons pour notre part déterminés à ce que ce projet ne se fasse pas à cet emplacement-là, avec nos salutations distinguées.