libération des prisonniers du délit de solidarité

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


PÉTITION POUR LA LIBÉRATION DES PRISONNIER-ES DE DÉLIT DE SOLIDARITÉ .

Ce dimanche 22 avril, suite à la marche solidaire regroupant 200 personnes, dans le but de soutenir les droits de l’Homme (Article 13 DUDH1) et le droit d’asile, une dizaine de personnes ont été arbitrairement arrêtées (article 9 DUDH2) dont trois sont actuellement en prison.

Il s’agit de deux étudiant-es et une personne ayant un contrat de travail.

Le motif de leur détention provisoire jusqu’au procès est d’avoir participé au passage de frontière de migrant-es, en bande organisée3.

Veulent-ils que ça serve d’exemple ?

Leurs procès aura lieu le 31 mai.

 NOUS VOUS APPELONS À SIGNER CETTE PÉTITION POUR EXIGER LEUR LIBÉRATION IMMÉDIATE ET INCONDITIONNELLE.

1DUDH=Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

Article 13 : 1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l'intérieur d'un Etat. 

2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.
2 Article 9 :Nul ne peut être arbitrairement arrêté, détenu ou exilé.
3L’article L. 622-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile (Ceseda) est ainsi rédigé : 
Toute personne qui aura sciemment facilité ou tenté de faciliter l’entrée ou le séjour irréguliers d’un étranger en France sera punie d’un emprisonnement de cinq ans et d’une amende de 30 000 Euros.

La loi Chevènement du 11 mai 1998 renforce les sanctions lorsque les délits sont commis « en bande organisée ».



solidarité compte sur vous aujourd'hui

solidarité AVEC LES IMMIGRÉS a besoin de votre aide pour sa pétition “la justice: libération des prisonniers du délit de solidarité”. Rejoignez solidarité et 230 signataires.