La fin du trafic d animaux sauvages et la préservation des espèces menacées !

La fin du trafic d animaux sauvages et la préservation des espèces menacées !

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Céline MAIRET a lancé cette pétition adressée à Monsieur Christophe Béchu (Ministre de la transition écologique et solidaire)

Mesdames, Messieurs,

Cette pétition réalisée depuis plusieurs années déjà compte 1980 signatures. Je m'aperçois qu'elle n'a pas beaucoup de personnes intéressées mais je continuerais à rajouter des animaux menacés sur cette pétition ou par le biais des mises à jours. Je serais persévérante pour les 1980 personnes qui me soutiennent dans ce combat.  

Les animaux du monde entier sont plus que jamais en péril pour différentes raisons c'est le cas pour toutes les espèces citées ci-dessous. Les animaux du plus grand au plus petit , du plus mince au plus gros,  du très beau au très laid doivent faire aucune distinction dans la protection des espèces. Toutes les espèces doivent être reconnues pour leurs rôles dans la nature.

Aujourd'hui, je tenais à vous parler des deux espèces suivantes : le chondrine arigonis et gasulli :

~ Chondrine arigonis : Depuis 2010, ce gastéropode a été mis sur la liste rouge des espèces menacées. Il est quasi menacé. Le seul pays qui abrite des individus de cette espèce est l'Espagne. Il se trouve à Valence et Alicante dans les monts composés de calcaires. En raison des influences atmosphériques importantes dans ces milieux, les incendies dérangent ce chondrine. Pour l'instant, il n'est pas considéré comme vulnérable, cependant, les incendies et les occupations humaines vont faire descendre sa population et ses milieux naturels. Les principaux dangers pour lui hormis les incendies sont : l'exploitation des carrières, les constructions d'infrastructures (habitats et routes), l'augmentation conséquente des températures et la sécheresse. Ils sont présents dans des réserves naturelles, toutefois, une protection accrue de son milieu naturel et des populations existantes est conseillée. Il faudrait réaliser des prospections supplémentaires pour apprendre les lieux d'antan de ce spécimen car seulement neuf populations existantes ont été comptabilisés lors des quinze années précédentes.

~ Chondrine gasulli : Cet animal de la famille des chondrinidés est sur la liste rouge des espèces menacées depuis 2010. Il vit seulement en Espagne. En raison de son aire d'occupation d'environ 600 km carrés et d'une zone de répartition d'environ 1200 km carrés, il est plus que probable que sa population baisse d'où son classement dans la catégorie vulnérable. Ils seraient présents dans dix emplacements situés entre 600 et 700 m d'altitude. Ils vivent dans les chaînes montagneuses calcaires entre Valence et Alicante. Son effectif de sous-population connu est évalué à une dizaine. Aucune recherche n'a été réalisée mais cela ne signifie pas que cette espèce ne soit pas en danger. Ce chondrine est menacé pour les mêmes raisons que le chondrine arigonis. Des parcs régionaux abritent des individus. Pour garder ce spécimen, il est nécessaire de protéger son habitat et les populations existantes.

~ Oophaga anchicayensis : elle est menacée par la destruction de son habitat pour favoriser la plantation annuelle et pérenne non ligneuse et l'élevage de bétail. L'UICN la considère comme en danger d'extinction. De nos jours, ce spécimen n'est plus commun.

Les deux espèces rajoutés aujourd'hui sont dans une situation délicate en raison des activités humaines qui empiètent sur les milieux naturels respectifs.

~ Telmatobius colanensis : elle est appelée grenouille d'eau de Colan en français. Cette espèce est peu connue. Elles seraient présentes dans les milieux humides situés dedans les forêts. Les espèces indésirables,les gènes intrusifs et les maladies menacent cet amphibien. Les grenouilles d'eau de Colan sont peu étudiées, donc leur nombre est inconnue. Elles vivent uniquement au Pérou dans les endroits suivants : Bagua et d'Utcubamba dans la zone d'Amazonas.

~ Telmatobius platycephalus : elles vivent uniquement dans la division de Jujuy en Argentine. Elles s'observent entre 3600 et 3750 m d'altitude. La production agricole, l'exploitation du bois, la présence d'espèces néfastes, les maladies et la pollution menacent ce batracien. Elles sont peu commune. En janvier 2016, seulement trois têtards ont été trouvés, conséquence de l'activité humaine contre la nature.

~ Telmatobius laevis : elle est appelée grenouille aquatique Andine de Portero en français. Aucune recherche n'a permis d'évaluer la situation de ce spécimen. La population de celle-ci est inconnue. Cette grenouille vivrait au Chili.

~ Telmatobius bolivianus : il vit seulement en Bolivie à des altitudes comprises entre 2000 et 3000 m.  Ils sont présents dans les Yungas : parcelle de forêt située en Amérique du Sud. Ils s'observent dans les monts et les milieux aquatiques subtropicales et tropicales. Ce telmatobius est menacé par la déforestation. Il porte le nom de l'endroit où il a été trouvé. il ne serait plus que 249 individus. Ils sont menacés pour les mêmes raisons que les autres spécimens. Ce telmatobius a peut-être disparu à l'heure actuelle. L'UICN le classe en danger critique d'extinction. Ils ne sont plus que 50 dans la plus grande sous-population.

~ Telmatobius hockingi : elle est appelée grenouille d'eau de Hocking sur notre territoire. Elles vivent dans les milieux humides à l'intérieur des forêts. Les exploitations en tout genre, la transformation des habitats naturels,les espèces invasives et les maladies menacent ces amphibiens. Sa population est entrain de diminuer en raison des activités humaines. Une recherche a été réalisée en 2008 à 2800 m d'altitude mais zéro individu n'a été trouvé. Par contre, aucune donnée dit que cette grenouille se trouve à cette altitude. Elle est d'après ces observations en danger d'extinction 

Ces trois espèces de grenouilles sont en  danger critique d'extinction, danger d'extinction et vulnérable. Les voici:

~ Telmatobius brachydactylus: elle est appelée grenouille d'eau de Junin en français. Elles vivent dans les contrées de Junin et Pasco au Pérou. Elles sont présentes dans les ruisseaux reliant le lac Junin, les hauts plateaux et les cordiilères avoisinantes. Elles sont à des altitudes comprises entre 4000 et 60000 m. La chasse,les pièges,la maladie,la présence d'espèces gênantes et la pollution menacent ce batracien. Sa population est entrain de baisser. La grenouille riveraine de Junin est considérée comme en danger d'extinction.

~ Telmatobius rubigo: elle est appelée grenouille rouillée de laguna de loc Pozuelos sur notre territoire. La production et l'élevage de bétail et céréalière, l'exploitation minière,le changement du domaine naturel,les espèces provenant d'autres milieux et les maladies menacent ce spécimen. Malgré les menaces en cours pour ces amphibiens,un espoir subsiste pour cette grenouille, elle est présente dans un domaine protégé. La population de cette grenouille rouillée est en baisse. L'UICN la liste dans la catégorie vulnérable.

~ Telmatobius scheiteri: elle vit en Argentine dans la contrée de la Rioja. Elle est présente à des altitudes comprises entre 1800 et 2050 m. Les activités humaines comme l'élevage de bétail,les cultures en tout genre, l'exploitation des carrières,la déforestation,les espèces gênantes,la maladie et la pollution menacent cette grenouille. Elles sont moins présentes dans leurs habitats naturels. Elles sont listées dans la catégorie en danger d'extinction.

~ Telmatobius verrucosus: elle vit uniquement en Bolivie dans la division Yungas. Elle s'observe en montagne à des altitudes comprises entre 3000 et 3600 m. Comme pour les autres espèces,les activités humaines menacent cet amphibien. Elles sont moins présentes dans leurs habitats naturels en raison de la maladie appelée chytridiomycose. En 2000, la population a commencé à diminuer. Entre 2001 et 2019, trois générations ont subi des pertes (80% environ). Elles sont en danger critique d'extinction.

Voici à nouveau des espèces de grenouilles du genre telmatobius en péril :

~ Telmatobius Stephani: elle vit uniquement dans la Sierra d'El Manchao en Argentine. Elle se trouve entre 2200 et 2300 m d'altitude. L'augmentation des cultures agricoles,les exploitations minières,la destruction de la forêt,la présence d'animaux non originaire des lieux,la maladie et la pollution menacent ce batracien. Cette grenouille est peu commune en raison de la baisse de la population. Elle est présente sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie spécimen en danger d'extinction.

~ Telmatobius Phillippi: 50% de la population de cette grenouille a diminué au cours des dix dernières années. Elle provient d'Ollague dans la contrée d'El Loa au Chili. Elle vit à haute altitude (3800 m). Elle est menacée par le captage de l'eau dû aux activités domestiques et agricoles,cela engendre l'altération de la qualité et de la quantité de l'habitat. Elle n'est présente dans aucune zone protégée. Telmatobius phillippi est listé en danger critique d'extinction par l'UICN.

~ Telmatobius vilamensis: elle vit au Chili dans la contrée d'Antofagasta. Elle n'a été remarquée nulle part ailleurs. Elles sont menacées par la destruction de leur habitat pour favoriser les constructions,les cultures agricoles,les exploitations minières,la fabrication des barrages et la pollution. La population de cette grenouille n'est pas répertoriée. La présence d'individus matures est en baisse constante. Telmatobius vilamensis est listé dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

La situation de toutes les grenouilles présentes en Argentine, Chili, Bolivie et Pérou sont en péril pour différentes raisons. Celle de la grenouille appelée telmatobius yuracare est très critique.

~ Telmatobius yuracare : cet amphibien vit en Bolivie à des altitudes comprises entre 2000 et 3000 m. Un seul mâle a été répertorié en février 2018 au muséum d'histoire naturelle de Cochabamba en Bolivie. Début janvier 2019,cinq individus ont été trouvés dont deux femelles mais ces grenouilles sont traitées contre la maladie chytridiomycose. Malheureusement, malgré la formation du duo, rien ne garantie la survie de l'espèce. L'élevage en captivité pourra éventuellement assurer l'existence de ce batracien. L'UICN liste cette grenouille dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction. L'agriculture intensive,la présence des maladies,la pollution ont entraînés le déclin de ce spécimen.

~ Telmatobius simonsi: cette grenouille est seulement en Bolivie à des altitudes comprises entre 1000 et 2800 m. Elles sont présentes dans les zones suivantes : Chuquisaca, Cochabamba et Santa Cruz. Elle est appelée grenouille d'eau Sucre en français. Elles vivent dans les milieux aquatiques situés dans les forêts,les broussailles et les pâturages. La pollution, l'augmentation des cultures agricoles, l'augmentation des exploitations du bétail,la destruction des forêts,la présence d'espèces envahissantes,les maladies menacent la survie de la grenouille d'eau Sucre. En 2000, 50% de la sous-population a diminué de façon importante dans la forêt nuageuse. Elle a baissé en moindre mesure dans la partie sèche. Dans le sud-est,en 2002,sa population était nombreuse mais aucun calcul n'a été réalisé depuis 2019. Dans les vallées inter-andines, son nombre d'individus serait élevé. Pas de grenouille présente proche du Parc national Carrasco. D'après les spécialistes 80% de sa population aurait disparu au cours des trois dernières générations entre 2001 et 2019. L'UICN liste telmatobius simonsi dans la catégorie quasi menacé.

~ Lémur fauve:

Il porte également les noms de lémur brun et maki brun. Les lémurs fauve se trouvent à Madagascar, Mayotte et aux Comores. Ils se trouvent dans les milieux boisés humides et secs . Ils sont menacés par la déforestation qui entraîne la perte de superficie boisée ainsi que le changement du paysage. Ils sont listés dans la catégorie quasi menacé de l'UICN.

~ Galago écureuil de Cross River:

Il porte également le nom de bushbaby de Cross River. Il est uniquement présent en Afrique de l'ouest dans un habitat limité. Il vit du fleuve Niger au sud-est du Nigéria jusqu'au fleuve Sanaga au centre du Cameroun. Il est aussi dans des réserves naturelles. Ces réserves sont : Cross River au Nigéria,BanyangMbo au Cameroun et Korup au Cameroun. Ils vivent dans les arbres mais ils descendent pour se nourrir. Ils sont noctambules. Ils sont listés dans la catégorie préoccupation mineure de l'UICN. Ils ne sont pas globalement menacés mais la destruction des forêts est le danger principal pour le galago de Cross River.

~ Semnopithèque de Barbe: Ce singe est présent dans les forêts de Birmanie et de Thaïlande. Ce spécimen est peu connu car son observation est difficile. Ce lutung se trouve dans les forêts d'une vaste étendue de colline appelée Tennasserim Hills regroupant le Myanmar,la Thaïlande et la Malaisie. Ce singe est présent dans les réserves mais la déforestation illégale continue pour des raisons pécuniaires. Son état de conservation est inconnu en raison des difficultés à l'observer. L'UICN n'a pas de données suffisantes sur cette espèce.

Les trois espèces suivantes sont en danger d'extinction :

√ Trachypithecus ebenus: il s'agit d'un singe classé dans la catégorie des cercopithecidae. Ce primate vit au Laos et au Viet nam. Ce singe ressemble au spécimen nommé Trachypithecus laotum d'où sa difficulté à être reconnu. Ils sont menacés par la destruction des forêts. Ce spécimen est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger d'extinction.

√ Semnopithèque de Phayre: Ce spécimen se trouve en Asie du sud-est (Bangladesh,Chine, nord-est de l'Inde,Laos, Birmanie et Viet Nam). Il existe trois sous-espèces : Trachypithecus phayrei crepuscula, Trachypithecus phayrei phayrei et Trachypithecus phayrei shanicus. Sa population est en baisse. Ils sont menacés par l'agrandissement des parcelles agricoles. Ce semnopithèque est considéré comme en danger d'extinction sur l'échelle des espèces menacées de l'UICN.

√ Semnopithèque du Gee: cet animal porte également les noms d'entelle doré et de langur doré. Il fait parti de la descendance des cercopithecidae. Ce singe a vu sa population baissée. Ce spécimen est difficilement observable,il n'est présent que dans le nord-est de l'Inde à la limite avec le Bouthan. Ils sont deux sous-espèces appelées : Trachypithecus geei bhutanensis wangchuk et Trachypithecus geei geei khajura. Il est en danger d'extinction.

Les insectes sont également menacés d'extinction en raison du retrait de la nature au profit des constructions en tout genre. Dans les mises à jour de cette pétition,je vais énumérer plusieurs espèces présentes sur la liste rouge de l'UICN. Je suis sûr que plusieurs d'entre vous sont déjà au courant des menaces pesants sur ces animaux. Aujourd'hui je vais vous parler du grillon champêtre. 

Les grillons vivent en Europe de l'ouest. Cet animal aime la chaleur. Cette espèce se rencontre dans les champs avec une quantité faible de plantes et d'herbes. Il vit exclusivement sur le sol. Le grillon champêtre est l'unique espèce à faire un terrier composé d'un tuyau rond de 15 mm de diamètre. Au terme de la réalisation de ce tuyau,il fabrique une chambre pour se protéger en cas de menace extérieure. Sa population diminue en France et en Belgique. Ils sont menacés par la disparition de leurs habitats. Il est considéré comme menacé par l'UICN.

Ces quatre espèces sont considérées comme vulnérable par l'UICN. La déforestation intensive dans ces pays menacent ces oiseaux.

√  Brillant à gorge rose : Ils vivent en Colombie, Équateur et Pérou. Ils sont dans les bois humides. Ils sont menacés par la détérioration des forêts. Sa population diminue. Cet oiseau est rare. Étant méconnu,sa population n'est pas répertoriée. Ils sont menacés et classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie vulnérable.

√ Anthocephala floriceps: cet animal est un colibri. Il existe deux sous-espèces d'anthrocephala: berlepschi et floriceps. Avant leur séparation,ce spécimen portait le nom de colibri à tête rose. Il est présent en Colombie dans la Sierra Nevada de Santa Marta. Ils vivent dans les forêts à des altitudes comprises entre 400 et 1700 m. Ils sont cantonnés à vivre dans des petites surfaces. Ils sont considérés comme vulnérable par l'UICN et ils sont classés sur l'annexe II de la CITES.

√ Colibri à queue mi-blanche: cet oiseau vit au Pérou,en Équateur et Colombie. Ce colibri se trouve dans les lieux boisés de plaine et de montagne. Sa population diminue. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie vulnérable.

√ Colibri bourdon : il vit au Pérou et en Équateur. Ils sont dans les endroits boisés: sec, humide de plaine et de montagne humide. Sa population diminue. Cette espèce est rare. Ils sont menacés par la déforestation intensive. Ils sont classés sur la liste rouge dans la catégorie vulnérable.

Les trois espèces suivantes ne sont pas globalement menacés mais elles pourraient finir par subir les conséquences du dérèglement climatique. Elles sont également menacés par l'utilisation des pesticides et par la destruction des forêts. Voici ces oiseaux :

~ Bruant jaune : cet oiseau vit en Europe. Ils sont présents en Espagne, France, Italie, Croatie, Slovénie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro,Serbie, Macédoine du Nord et Kosovo ainsi qu'en Norvège et Finlande. Ils vivent dans les broussailles et les haies. L'harmonisation et la banalisation des pratiques agricoles et de l'utilisation des pesticides ont causés une diminution de la population des bruants jaune. L'agriculture intensive est un fléau pour ces animaux. Ils sont également infectés par des parasites (bactéries et virus). Sa population a baissé de 33% en France entre 2004 et 2017. L'UICN classe cet oiseau en préoccupation mineure car ils sont encore nombreux.

~ Amazone impériale : il est endémique de la Dominique. Il vit dans la forêt de moyenne altitude (600 à 1200 m). Ces oiseaux n'étaient plus que 200 individus en 2000. Il est gravement menacé en raison de la déforestation,du braconnage et des aléas climatiques (ouragans). Il est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en voie d'extinction.

~ Amazone de Bouquet: il se trouve dans les endroits boisés humides de montagne. Il vit à la Dominique et dans les petites Antilles. Ces oiseaux ont connus une forte perte en raison des aléas climatiques en 1992. Ils sont devenus rare. Ils ne seraient plus que 760 à 800 individus. Il est considéré comme vulnérable par l'UICN.

Voici deux espèces d'Amazone quasi menacée et en préoccupation mineure :

~ Amazone de Dufresne : cette espèce est rare. Il est nb présent dans les états suivants : Guyane, Surinam,Guyana et Vénézuela. Il vit dans la forêt tropicale. Ils ont été observés jusqu'à 1700 m d'altitude. Cet oiseau est menacé par la perte de son habitat et par le braconnage. Ils sont commercialisés. Sa population a brutalement diminué par rapport au siècle dernier. Une bonne nouvelle cependant,il est protégé dans deux parcs au Venezuela et au Surinam. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacée.

~ Amazone à lores rouges : il s'observe dans plusieurs pays d'Amérique centrale et du Sud: Brésil, Belize, Colombie,Costa Rica, Équateur,etc...Il vit dans la forêt primaire. Il existe trois sous-espèces. Sa population est en baisse. La population des Amazones à lores rouges est conséquente mais plusieurs dangers menacent ces espèces: la déforestation et diverses exploitations. La population de ces oiseaux est inférieure à 10 000 individus et elle décroît de plus en plus. Ces différentes menaces entraînent le classement de ces animaux sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en préoccupation mineure.

Les espèces suivantes sont classées sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacée :

~ caille de montagne : Elle vit en Nouvelle-Guinée. Elle se trouve dans les alpages à une altitude comprise entre 3100 et 4200 m. Elle vit dans des endroits reculés qui fait d'elle une espèce potentiellement protégée mais les humains trouvent toujours une façon de mettre en danger ces espèces. Les hommes veulent trouver des ressources minières dans ces endroits et malheureusement aucune loi la protège. Elle est donc classée sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacée.

~ Elgin francolin: cette espèce est présente en Ouganda et au Kenya à haute altitude (2300 m). L'elgon francolin est considéré comme rare. Sa population est pour l'heure inconnue. Il est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacée.

Voici deux espèces de francolin:

~ francolin de Latham: il est présent dans les pays suivants : Sierra Leone, Libéria, Côte d'Ivoire,Ghana, Nigéria,Congo, Angola ainsi que d'autres pays africains. Il se trouve dans la forêt tropicale originelle de montagne à basse altitude. Le francolin de Latham est difficilement repérable dans son habitat naturel. Cette espèce est menacée par la déforestation,la chasse et le braconnage. Le francolin de Latham a vu sa population diminuer en Ouganda et au Soudan car il connaît une division de son habitat. Il est classé pour ces différentes raisons sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en préoccupation mineure.

~ francolin de Clapperton: cet animal vit au Mali,Niger, Nigéria, Tchad, Soudan, Éthiopie et Ouganda. Il se trouve dans les savanes semi-arides et des terrains recouverts d'herbes. Cette espèce est encore nombreuse mais clairsemée. Sa population diminué en Éthiopie à cause de la déforestation. Le francolin de Clapperton est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en préoccupation mineure.

Voici des espèces menacées et classées sur la liste rouge de l'UICN dans les catégories espèces quasi menacées et en préoccupation mineure :

~ Torquéole de David : elle vit au Vietnam dans les forêts tempérées. Elles vivent à une altitude comprise entre 140 à 609 m. Sa population est en diminution. Cette espèce est menacée par la déforestation et la chasse. Cette espèce est classée sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacée.

~ Torquéole de Java : elles vivent dans les montagnes sur l'île de Java. Il existe trois sous-espèces. Les voici: A.j. javanica vivant à l'ouest de Java ; A.j. bartelsi Siebers vivant vers le mont Ciremai et A.j. lawana Bartels étant vers le mont Lawu. Elles vivent dans les forêts à une altitude comprise entre 500 et 3000 m. Sa population est encore conséquente mais ces animaux sont en danger car les forêts sont plus facilement accessible par les braconniers. Elles sont commercialisées pour être consommer et des personnes possèdent ces animaux chez elles. Elles sont classées sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie préoccupation mineure.

~ Roudoul ocellé : elles vivent dans les pays et régions suivantes : Myanmar, Malaisie,Sumatra, Sarawak et Sabah. Il existe trois sous-espèces : C.o.oceleus: elle se trouve au Myanmar, Thaïlande et Malaisie ; C.o.ocellata se trouvant à Sumatra et c.o. borneensis Ogilvie vivant à Bornéo. Elles sont dans les forêts tempérées et mixtes à des altitudes comprises entre 1000 à 1200 m. La population des roudouls est en régression. Cette espèce est menacée par la déforestation. 25% de la forêt du Kalimantan a disparu. 30% de la forêt d'origine de Sumatra a été anéanti. Ils sont menacés par l'exploitation intensive du bois dans les réserves où ces oiseaux sont sensés être protégés. Ils sont également menacés par les incendies et le commerce. En effet,ces oiseaux sont capturés pour être vendu. Une bonne nouvelle cependant, cet oiseau s'adapte à des altitudes plus élevées. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacée.

~ Roudoul sanglant : cet oiseau se rencontre à Bornéo. Il se trouve dans les forêts à une altitude comprise entre entre 1000 et 1600 m. Il est menacé par la destruction de son territoire. Sa population pourrait disparaître en laissant détruire les forêts. Néanmoins,cet oiseau est présent dans la réserve Gunung Mulu. Cette espèce est classée sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en préoccupation mineure.

La photo représente un faisan d'Edwards: espèce rare et en danger critique d'extinction.

Voici plusieurs espèces de faisan classés sur la liste rouge de l'UICN dans les catégories espèces en danger critique d'extinction,quasi menacée et vulnérable.

~ faisan d'Edwards: ils sont endémiques du Viêtnam. Cette espèce figure sur la liste des cent espèces les plus menacées au monde. Ils vivent dans la forêt tropicale. Ils sont menacés par la fragmentation de leurs territoires cela n'est pas sans conséquence pour la survie de ce faisan car ils ne peuvent pas se reproduire. Cette espèce est considérée comme rare. Un plan de sauvegarde a été examiné mais cela s'avère compliqué en raison de la déforestation et de la chasse. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

~ faisan de Bulwer: ils sont présents à Bornéo dans les régions suivantes : Sarawak,Brunei, Kalimantan et Sabah. Ils sont dans la forêt de basse et moyenne altitude. Ils sont menacés par la dégradation de leurs habitats pour permettre l'exploitation des palmiers à huile et d'  hévéas. Ils sont aussi menacés par l'agrandissement des villes, par la chasse et les incendies. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable mais ils sont classés en danger d'extinction en Malaisie.

~ faisan de Hume: son nom provient de la naturaliste Mary Ann Grindall Hume. Ils sont deux sous-espèces : s.h. humiae présente au nord-est de l'Inde,nord et ouest du Myanmar et s h.burmanicus au sud de la Chine, nord-ouest de la Thaïlande et nord et est du Myanmar. Ils vivent dans les forêts de chêne et de pin. Ils sont menacés par la destruction de leurs habitats et par la chasse. Cette espèce est rare. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie quasi menacée.

~ faisan scintillant : ils sont au Japon. Ils sont dans les forêts de cryptomeria,de cyprès,de pin et des forêts caducifolées(chênes, châtaigniers et de machilus). Ils vivent également dans les forêts mixtes. Ils sont menacés par la destruction de leurs habitats pour pouvoir exploiter le riz et l'homme a fait assécher les baies et les marais pour favoriser le tourisme ainsi que les constructions cela a entrainé une perte du milieu naturel. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacée.

~ faisan de Wallich: ils sont proches de l'Himalaya. Ils vivent dans les buissons. Ils sont menacés par la chasse,le braconnage,le surpâturage et la culture sur brûlis. La trop grande expansion de l'agriculture entraîne beaucoup de désagréments pour les faisans de Wallich,en diminuant leurs activités,les humains pourraient permettre à ces oiseaux de se reproduire mieux. Ils sont menacés et classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable.

~ faisan noble : ils vivent en Thaïlande, Sumatra et Bornéo. Ils sont dans la forêt humide à basse altitude. Ils sont menacés par la dégradation de leurs habitats, la chasse et le braconnage. Ils sont tués de manière illégale. Ils sont menacés et classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacée. Ils ne sont pas protégés dans les réserves mais cela devrait être fait pour assurer leur protection.

Ces espèces de colombe sont en danger critique d'extinction. Voici ces espèces :

~ colombe de Grenade : son autre nom est Leptotila wellsi: elle est endémique de la Grenade. Elle vit dans la forêt sèche. Sa population est en baisse en raison de la construction d'infrastructures (habitations et routes,etc...,) ainsi que par la présence des touristes. Elles ne seraient plus qu'une  centaine d'individus. Elles sont également menacés par la présence des prédateurs. Cette espèce est classée sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction. 

~ Negros fruit Dove: cet oiseau porte aussi le nom de Ptilope de Ripley. Il s'agit d'une colombe. Cette espèce est endémique des Philippines plus spécifiquement de l'île Negros. Elles seraient présentes à des altitudes plus élevées en raison de la déforestation. Ces colombes ne seraient plus qu'une cinquantaine d'individus. Elles sont classées sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

~ Cebu Brown Dove ou colombe brune de Cébu: cet oiseau est endémique de l'île de Cébu aux Philippines. Cette colombe était considéré comme disparue mais elle aurait été à nouveau repérée entre 2007 et 2012. En effet,deux espèces ont été remarqués dans la forêt d'Alcoy. Le peu de forêt restante de Cébu a été détruite rapidement. Elle ne s'étend plus que sur 0,03% de sa couverture d'origine. Les bois restants sont détruits pour construire des routes,la colonisation illégale, l'exploitation du bois de manière illégale,la recherche d de charbon et de minéraux. Cébu aurait été considéré comme zone de protection stricte en 1996 mais les hommes ont continués de détruire sans se préoccupation des conséquences pour les animaux vivants de cet écosystème.

Voici des espèces de pigeon et de colombe classées sur la liste rouge de l'UICN dans les catégories : vulnérable et en danger critique d'extinction :

~ pigeon de Ceylan : ils sont dans les forêts humides avec une dense végétation. Ils sont endémiques du Sri Lanka. Ils ne seraient plus que 2500 à 9999 individus. Ils sont menacés car leurs habitats sont détruits. La forêt n'étant plus compacte,cela a engendré une baisse de la population des pigeons de Ceylan. Ils ne vivent plus que dans une superficie de 5000 km carrés cela explique le classement de ces oiseaux sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable.

~ pigeon à bec de dent: son autre nom est didumculus strigirostris. Cette espèce est endémique des Samoa. Ils sont menacés par la déforestation,la chasse,les aléas climatiques (cyclone) et par la présence des prédateurs réintroduits par l'homme. Ces espèces sont menacés et classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

Voici trois  espèces de colombe menacées et classées sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction :

~ gallicolombe de Negros: elle  porte aussi les noms de Negros Bleeding-heart et Gallicolumba keayi. Elle est endémique des Philippines. Il s'agit d'une colombe. Elle est menacée par la destruction de son habitat. Les forêts restantes sont encore et toujours détruites à l'heure actuelle. Ces forêts sont ravagées pour l'exploitation du bois,du charbon de bois et pour les plantations agricoles. Cette colombe vit dans la forêt à une altitude de 300 à 1000 m.

~ gallicolombe de Tawi-Tawi: elle porte aussi le nom de Gallicolumba menagei. Cette espèce est endémique des Philippines plus particulièrement de l'île de Tawi-Tawi. Elle vit dans la forêt humide de plaine. Cette colombe est menacée par la destruction des forêts. Cette espèce est classée sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

~ coeur saignant de Mindoro: elle porte aussi le nom de Gallicolumba platenae. Il s'agit de l'espèce la plus en danger. Elle se trouve sur l'île de Mindoro. Elles sont menacées par la destruction de son habitat,la chasse et par la présence des prédateurs. Cette colombe est consommée par des personnes. Elle vit dans les forêts de plaine à une altitude de moins de 400 m. Cette colombe est menacée et classée sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

Voici deux autres espèces de rapaces menacés et classés sur la liste rouge de l'UICN dans les catégories espèces vulnérables et en danger critique d'extinction. Voici ces espèces :

~ vautour à long bec: il est différent du vautour indien. Il vit vers l'Himalaya et en Asie du Sud. Ce vautour niche dans les arbres. Il est présent dans les pays suivants : Bangladesh, Népal, Birmanie, Cambodge et en Inde. Ils seraient entre 50 à 100 individus au Cambodge. Ils survivent au Cambodge car le diclofénac n'y est pas présent. Ils n'étaient plus que 1000 en 2009, ils sont donc plus que jamais en danger. Ils sont menacés et classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.Une bonne nouvelle cependant,un programme de sauvegarde serait en cours.

~ Autour imitateur : ils sont dans la forêt humide de plaine et dans la forêt de montagne humide. Ils sont dans l'archipel des Salomon. Ils sont menacés par la destruction de leurs milieux naturels. Ce rapace est rare. Ils sont menacés et classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable.

Il existe plusieurs espèces d'oiseaux présents dans le monde. Je souhaitais aujourd'hui vous parler de quelques espèces. Elles sont vulnérables, quasi menacées ou en préoccupation mineure.

~ cocos flycatcher: cet oiseau est endémique de l'île Cocos au large du Costa Rica. Ils sont dans les forêts subtropicales ou les forêts tropicales humides. Ils sont menacés par la présence d'animaux réintroduits par l'homme,ces animaux détruisent les lieux de vie de ces oiseaux. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable.

~ Nicobar à Camail : il porte le même nom que l'archipel des îles Nicobar vers l'océan Indien. Cet oiseau est proche du mythique dodo mauricien. Ils vivent dans les forêts humides avec beaucoup de végétation,les mangroves et les fourrées proche du littoral avec des arbres. Ils sont présents dans le sud de l'Asie : Inde, Golfe du Bengale, îles Nicobar, Nouvelle-Guinée et Philippines. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie quasi menacée.

~ Cotinga Céleste : ils se trouvent au Panama dans l'État du Veracruz et d'autres pays Sud-américains. Ils sont dans différents endroits : les forêts humides de plaine et de montagne. Leur population a diminué de 30% mais cela ne permet pas de classer ces oiseaux dans la catégorie vulnérable. Leur nombre n'a pas été quantifié. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie préoccupation mineure.

~ Cotinga de Cayenne : ils sont présents dans la forêt Amazonienne côté Brésil et Guyane. Il est endémique de cette forêt. Ils sont nombreux mais une menace importante guette ces animaux,il s'agit de la déforestation. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie préoccupation mineure.

rVoici d'autres espèces de gibbons et de siamang en danger et danger critique d'extinction :

~ gibbon agile : ils vivent en Indonésie à Sumatra, Bornéo,en Malaisie et Thaïlande. Ils sont dans les forêts de Dipterocarpaceae et dans les marécages. Ils sont menacés par la déforestation,le braconnage et la chasse. Ils sont commercialisés. Des personnes possèdent ces animaux. Ils ne seraient plus que 5000 individus dans leurs milieux naturels. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger d'extinction.

~ gibbon noir : ils vivent en Inde, Asie du sud-est insulaire et en Indochine. Ils sont dans les forêts tropicales humides et les forêts de montagne. Cet animal est actif en journée. Ils ne sont plus que 1300 à 2000 individus dans leurs habitats naturels. Comme tous les autres singes, ils sont menacés par la perte de leurs territoires, la commercialisation et la chasse. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

~ siamang : ils vivent dans les forêts équatoriales en Malaisie et à Sumatra. Ils sont observables en plaine comme à la montagne à 3800 m d'altitude. Les petits siamangs sont enlevés par des braconniers pour être ensuite revendus à des personnes. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger d'extinction. Au cours des quarante dernières années,50% de la population des siamangs ont disparus surtout en raison des activités humaines. Ces pertes sont encore et toujours dûes aux cultures de palmiers à huile.

~ siamang de Kloss : ils sont endémiques des îles Mentawai. Ces îles se situent à l'ouest de Sumatra. Ils ne seraient plus que 20 000 à 25 000 siamangs dans leurs milieux naturels surtout à Sibérut. Ils vivent dans les arbres. Ils sont actifs en journée. Ils sont menacés par la destruction de leurs habitats,la commercialisation et la chasse. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger d'extinction.

Définition de Dipterocarpaceae: il s'agit d'un amas de plantes à fleurs évolutives. Elles se trouvent dans les forêts humides tropicales surtout en Malaisie et Thaïlande. Ce sont des arbres avec des feuilles persistantes.

Les dragons de Komodo et les varans sont également menacés de disparition.

~ dragon de Komodo : ils sont endémiques des îles Komodo.: Rinca, Florès,Gili Motang et Gili Dasami en Indonésie. Ils sont observable dans la verdure,les savanes et les forêts tropicales. Malgré des mesures de protection et la présence de ces animaux dans le parc national de Komodo, ils sont menacés et classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable. Durant l'année 2002,ces animaux étaient nombreux (entre 4000 et 5000 individus) mais avec  seulement 350 femelles pouvant procréer. Ils sont menacés pour diverses raisons : activité volcanique plutôt importante,les séismes,les incendies sur l'île de Padar. La population des dragons de Komodo a disparu de cette île. Autres menaces pesant sur eux : proies rares, tourisme et braconnage.

~ varan crocodile : cet animal vit dans les mangroves et les forêts humides en Nouvelle-Guinée. Cette espèce est peu connue. Absente de la liste rouge de l'UICN,ce varan est cependant menacé de disparition en raison de la destruction des forêts et du braconnage. Ces animaux seraient écorchés vifs par des tribus. Les peaux des varans serviraient à la confection d'instruments. Ils sont victimes des mauvaises croyances superstitieuses, ils porteraient"malheur" pour ces personnes car ils grimpent dans les arbres,se déplacent debout et ils tueraient les hommes. Ils sont endémiques de Nouvelle-Guinée et ils ne se trouvent nulle part ailleurs.

~ varan du Bengale : ils sont présents dans les pays suivants : Iran, Afghanistan, Pakistan,Inde, Bhoutan, Népal,Sri Lanka, Bangladesh, Birmanie, Thaïlande, nord du Vietnam,Laos, Cambodge, Malaisie, îles de Roman, Java et Yunnan. Leurs habitats sont des endroits non défrichés par les hommes,les trous dans le sol et les arbres. Ils sont menacés car ils sont chassés pour récupérer leurs peaux. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en préoccupation mineure. 

Voici des animaux concernés par  une possibilité de disparition à plus ou moins grande échelle car ceux classés sur la liste rouge de l'UICN en préoccupation mineure sont encore nombreux dans leur milieu naturel mais cela ne veut pas dire qu'aucune menace plane sur eux. Les animaux classés en espèce quasi menacé sont concernés par des dangers et ils peuvent monter dans l'échelle de la liste rouge de l'UICN sans réaction des autorités et surtout des personnes comme les agriculteurs et les chasseurs. Les espèces classées sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie vulnérable sont déjà plus largement menacé. Sans réaction des autorités concernées,ces animaux pourraient monter dans l'échelle de l'UICN dans les catégories supérieures. Les animaux classés sur la liste rouge de l'UICN dans les catégories espèces en danger d'extinction sont grandement menacé et cela signifie que leur population est en diminution en raison des activités humaines. Sans réaction, ils vont montés dans la catégorie supérieure c'est-à-dire dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction, cela signifie qu'ils sont sérieusement en voie d''extinction en raison de l'activité humaine. Ils sont donc grandement en péril et ils pourraient finir par s'éteindre. Sans action concrète les animaux en danger critique d'extinction sont voués à disparaître pour toujours mais nous pouvons toujours avoir des surprises comme la réapparition du tigre de Tasmanie ou Thylacine que des personnes pensaient disparus, comme nous le disons dans certains cas l'espoir fait vivre.

 ~  chien chanteur de  Nouvelle-Guinée : il est proche du chien et du loup gris. Ils vivent dans les montagnes et les montagnes rocheuses (entre environ 2500 et 4700 m d'altitude) avec la présence de forêt de hêtres,de forêt moussue,de forêt subalpine et les prairies. La principale menace de survie pour les chiens chanteurs est l'hybridation génétique qui va finir par entraîner la disparition de l'animal d'origine. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable.

~ diable de Tasmanie : cet animal ne vit plus que sur l'île de Tasmanie. Ils seraient entre 15 000 et 18 000. Il est emblématique de la Tasmanie. Ils sont principalement menacés par une maladie contagieuse (un genre de cancer foudroyant). Les diables de Tasmanie se seraient habitués à la présence de celle-ci,cela n'empêche pas le classement sur la liste rouge de l'UICN,en effet,ces animaux surprenants sont en danger d'extinction. Ils peuvent être observés dans les forêts d'eucalyptus.

~ dingo: ils vivent en Asie du Sud-est et en Australie. Il est présent dans les forêts,en montagne, dans les endroits semi-désertique ou désertique. Ils sont menacés par l'hybridation génétique et la chasse. Ils ne sont pas acceptés par les hommes,de ce fait, ils sont tués par armes à feu, piégés et empoisonnés. Ils sont menacés par la la présence de maladie. Les dingos ne sont pas vraiment protégés par le gouvernement australien. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable.

Les espèces suivantes sont toutes classées sur la liste rouge de l'UICN dans les catégories : quasi menacé, vulnérable et en danger d'extinction:

~ léopard des neiges : il porte aussi le nom d'once ou d'irbis. Ils seraient entre 4000 et 6000 individus. Ils vivent en Asie centrale, Sibérie, Altaï aux alentours de 5500 m d'altitude. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie vulnérable. Ils sont menacés par : le braconnage et les conflits avec les hommes. Les léopards des neiges sont encore tués pour leurs fourrures et pour récupérer leurs os. Ils sont comme pour la plupart des félins victimes des croyances superstitieuses ainsi que la médecine locale.

~ bec à sabot du Nil: il est endémique du continent Africain. Ils vivent dans les pays suivants : Ouganda, Tanzanie,Soudan et Zambie. Il est menacé de disparition pour les raisons suivantes : destruction de leurs milieux naturels, chasse, incendies et inondations. Il est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie vulnérable depuis 2005. Ils ne seraient plus qu'aux alentours de 10 000 individus dans leurs milieux naturels. Ils sont aussi victimes de trafic. La Tanzanie a décidé de protéger ces oiseaux.

~ lérot : il est aussi appelé loir des greniers et rat Bayard. Sa population décline. Cet animal est présent en Europe et en Asie mineure. Ils sont menacés par l'utilisation des pesticides proche des bocages, champs, prairies et arbres. La pollution lumineuse n'arrange pas la survie des lérots. Ils sont aussi victimes d'empoisonnement. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacé.

~ purple frog: cet animal est une grenouille endémique de deux états en Inde. Son nom français est grenouille à nez de cochon. Elles sont menacées par l'homme qui la consomme,la destruction de leurs habitats,les précipitations conséquentes et les sécheresses répétitives. Cette grenouille est en danger d'extinction en raison du non respect de la biodiversité par les hommes ainsi que par les évènements naturels dangereux. Elles sont classées sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger d'extinction.

~ grenouille de verre: cet animal est un amphibien. Elles se trouvent en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Il existe aux alentours de 150 espèces. Toutes les espèces de grenouille de verre sont classées sur la liste rouge de l'UICN dans les catégories vulnérable ou en danger d'extinction. Voici les espèces menacées :Hyalinobatrachium fragile : elles doivent vivre dans une superficie inférieure à 20 000 km carrés. Leurs habitats sont de plus en plus fragmentés en raison des activités humaines (activités agricoles par exemple). L'espèce Hyalinobatrachum pellucidum est en danger d'extinction car elle n'est plus présente que dans cinq zones d'Amazonie. Elles sont dans des zones mesurant moins de 5000 km carrés. Elles sont menacées pour les mêmes raisons que l'autre espèce.

Voici à nouveau des espèces classées sur la liste rouge de l'UICN dans les catégories vulnérables et en danger d'extinction.

√ le butor étoilé: cet animal est un oiseau faisant partie de la famille des ardéides. 35 à 45% de la population des butors a diminué dans notre pays en trente ans. Ils sont menacés en raison de la perte des zones humides. Ils sont en danger car ils sont aussi chassés dans certains lieux. Ils sont classés sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce quasi menacé. Aujourd'hui ces animaux sont protégés mais leurs populations sont petites et confinées dans des réserves. Sans protection de leurs milieux naturels,ces animaux ne pourront pas survivre. En Europe, il resterait aux alentours  de mille à deux mille couples. 

√ échidné: espèce: le Tachyglossidae: ces animaux sont des mammifères. Les échidnés ne seraient plus que quatre espèces : une vivant en Australie et trois en Nouvelle-Guinée. Ces espèces sont plus ou moins en danger critique d'extinction. Le Tachyglossidae est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger d'extinction. 

√ échidné de Barton : cet animal est présent dans les montagnes de Nouvelle-Guinée (2000 à 3000 m d'altitude). Il est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable.

√ zaglossus brujini: il est présent en Nouvelle-Guinée. Cet animal est un mammifère. Il vit en moyenne montagne à des altitudes de 1300 à 1400 dans les prairies alpines et les forêts humides. Cet animal est protégé mais il est tué par les populations locales. Les populations locales mangent leurs chaires. Cet animal est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

√ grenouille poison: cette grenouille porte le nom de kokoï de Colombie ou phyllobate terrible. Elle est visible dans les forêts tropicales humides. Le kokoï de Colombie est endémique de ce pays. Elle est menacée par la déforestation mais elle est aussi tuée  par les Amérindiens. Ils utilisent leurs poisons dans leurs sarbacanes. Cette grenouille n'a qu'un ennemi à part l'homme : le serpent nommé Erytholamprus Epinephelus. Cette grenouille est classée sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger d'extinction.

√ Ailurops: il porte aussi le nom de Bear Cuscus. Cet animal est un Marsupial vivant en Indonésie. Ils sont surtout dans les îles de Sulawesi. Cet animal vit dans la canopée des forêts tropicales. Ce mammifère a malheureusement été trop chassé pour sa fourrure et sa viande,de ce fait,il est aujourd'hui classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce vulnérable. L'autre menace inquiétante pour ces marsupiaux est la destruction de son habitat. Il vit entre huit et douze ans.

Le pangolin de Malaisie :8 espèces de pangolins ont été recensés. Elles sont en Asie et Afrique. Elles sont menacées d'extinction en raison de la médecine traditionnelle Asiatique. Cet animal alimente un marché noir international. Leurs écailles mesurent 2 à 5 cm. Le corps du pangolin mesure 40 à 65 cm. Sa queue déroulée fait 35 à 55 cm. Les mâles pèsent 7,5 kg. Les femelles pèsent 4,5 kg. Ils se nourrissent de 200 000 fourmis ou de termites/jours. Cet animal à un rôle prépondérant dans son écosystème car il régule les populations d'insectes. Cette espèce est présente dans plusieurs pays : Thaïlande, Indonésie,Phillippines, Myanmar, Cambodge,Laos et Vietnam. Son nom scientifique est Manis javanica. Ils sont dans les forêts primaires et secondaires,les prairies,les zones agricoles,des plantations et des jardins. Ils creusent des terriers et ils sont arboricoles. Ils sont de bon grimpeur agile. Leur population se sont effondré en raison du braconnage et de la perte de leurs habitats. Ils sont menacés par : la chasse et le braconnage : toutes les parties de son corps sont vendues sur le marché noir Asiatique. Sa chair est utilisée pour faire de la soupe,du ragoût ou du braisé. Ils pensent que les écailles ont des verrues thérapeutiques. Ils réduisent leurs écailles en poudre pour soi disant soigner des maux comme augmenter le lait des jeunes mères chinoises, stimuler la virilité, renforcer le muscle cardiaque, soulager l'asthme ou de guérir certains cancers. La valeur des écailles au kilo serait entre 700 et 1000 euros. Les Chinois ne sont pas les seuls responsables de l'hécatombe des pangolins. Les États-Unis et le Mexique ont importés 600 000 peaux. Les peaux ont été vendues par millions sur les marchés. Voici une autre menace : la destruction de leurs habitats : l'huile de palme est responsable de plusieurs millions d'hectares de forêts. La destruction des forêts facilite le braconnage des pangolins. Des lieux préservés sont désormais plus accessible. Les pangolins sont tués en raison de la proximité des routes. Des mesures de protection ont été mises en place. Son commerce est interdit. Des lois sont sensés le protéger. Plusieurs saisies ont eu lieu: en Thaïlande le 2 février 2017, 3 tonnes d'écailles ont été saisies, l'équivalent de 7500 pangolins tués. En Chine, la même quantité a été saisie le 26 décembre 2016. En Indonésie,657 pangolins ont été retrouvés dans des congélateurs en août 2017. La police n'a procédé à aucune interpellation. Les pangolins ne supportent pas la captivité. Sa survie passe par des programmes de sensibilisation pour éviter le braconnage. 1 000 000 de pangolins ont été victimes de trafic entre 2002 et 2015.. Ils se reproduisent en automne. Sa grossesse dure quatre mois. Elle donne naissance qu'à un petit. Il mesure 15 cm et il pèse 120 kg. Il est indépendant de l'âge de trois à quatre mois. Son espérance de vie n'est pas connue à ce jour. Il est classé sur la liste rouge de l'UICN dans la catégorie espèce en danger critique d'extinction.

Les animaux suivants sont classés sur la liste rouge de l'UICN dansla catégorie vulnérable, quasi menacé,en danger ou danger critique d'extinction:

~ Crocodile du Siam.  : nom scientifique : Crocodylus Siamensis. Ils seraient plus que 250 individus dans la nature. Ils sont au Cambodge. Ils sont menacés par la chasse,par la destruction de leurs habitats,par le trafic,par l'élevage pour leurs peaux. 5000 en captivité servant à l'élevage pour leurs peaux. L'élevage hybride pour leurs peaux.

~ colombe de Grenade : nom scientifique : Leptolita Wellsi. Elles sont endémiques des Grenades. Elles sont menacées par la disparition de leurs habitats dû aux catastrophes comme les ouragans et les incendies,par la réintroduction des mangoustes, oppossum et chats. Ils sont aussi menacées par l'agriculture intensive.

~ Vison d'Europe : nom scientifique : Mustela putreola. Ils sont dans le Sud-Ouest de la France, le nord de l'Espagne,la Roumanie, l'Ukraine et la Russie. Ils sont menacés par la diminution de leurs habitats,par la la présence d'autres espèces comme les visons d'Amérique,par les accidents avec les moyens de transports et par les maladies (maladie de Carré et Aléoutiennes).

~ Grèbe mitré : nom scientifique : Podiceps gallardoi. Elles sont menacées par la Patagonie. Ils sont menacés par les aléas du temps,par la présence de prédateurs (truite arc-en-ciel, goéland dominicain et foulque à jarretières). En 26 ans,80 % des grèbes mitrés ont disparus. Elles sont menacées par la présence de l'homme.

~ la fourmi Dracula : nom scientifique : Adetomyrma Venatix. Elles sont endémiques de Madagascar. Elles sont beiges. Elles sont menacées par l'agrandissement des villes et villages,par les activités agricoles et par la déforestation.

~ l'escargot de Corse: ils sont endémiques de Corse. Ils sont menacés par la diminution de leurs surfaces vitales,par les problèmes de reproduction et par la présence des autres gastéropodes.

~ gecko Jeyporensis : nom scientifique : Cyrtodactylus Jeyporensis. Ils sont endémiques d'Inde. Ils sont menacés par la disparition de leurs habitats en raison de l'exploitation minière,par l'agrandissement des terrains agricoles,par la déforestation intensive et par les incendies.

~ marmotte de l'île de Vancouver : comme son nom l'indique elle est à Vancouver. Ils sont menacés par la destruction de leurs habitats,par la déforestation,par le réchauffement climatique et par la présence des prédateurs comme les couguars et les loups.

~ l'aigle des Philippines : nom scientifique : Pithecophaga Jefferyi. Ils sont menacés par la destruction du milieu d'habitation dû à la déforestation,par la chasse incontrôlé et par les problèmes de reproduction dû à la raréfaction des rapaces.

~ crocodile des Philippines : nom scientifique : Crocodylus Mindorensis. Ils vivent au Philippines. Ils sont menacés par la chasse. Ils sont tués par des hommes en cas d'attaques sur des humains. Ils sont aussi menacés par la pêche intensive et par la destruction de leurs habitats.

~ manchots du Cap : nom scientifique : Spheniscus Demersus. Ils sont en Afrique du Sud et sur des îles entre la Namibie et la baie d'Algoa. Ils ne sont plus que 50 000 individus alors qu'ils étaient 160 000 dans les années 1970. Ils sont menacés par la présence de prédateurs comme les chiens,le changement climatique: le réchauffement des eaux brouille les repères des manchots et les éloigne de leurs nourritures (anchois et sardines).

Les animaux suivants sont vulnérables, quasi menacé et en danger d'extinction. Ils sont tous sur la liste rouge de l'UICN.

Voici à nouveau des espèces menacées :

~ lygosoma: nom scientifique : Lygosoma Mafianum. Ce sont des reptiles. Ils sont en danger. Ils sont endémiques des îles Mafia et Kisuju en Tanzanie.

~ nasique: nom scientifique : Nasalis lavartus. Ce singe arboricole est en danger d'extinction. Ils sont endémiques de Bornéo. Ils mesurent 66 à 76 cm. Sa queue mesure 60 à 76 cm. La femelle mesure 53 à 61 cm. Elle pèse 7 à 11 kg. Ils sont en groupe de 10 à 30 individus. Ils étaient entre 1000 à 3000 nasiques en 2010. Ils vivent dans les forêts de mangroves et les forêts humides de plaines. Ils sont grandement menacés par le braconnage et la déforestation. 

~ tatou: il existe plusieurs sortes de tatou:

• tatou à trois bandes: nom scientifique : Tolypeutes tricinctus. Il mesure 27 cm. Il se nourrit de fourmis et de termites. Sa population a disparu lors des quinze dernières années. Cet animal est vulnérable. Il est en danger en raison de la chasse et de la déforestation. Le territoire où vivent ces tatou est victime de la déforestation intensive pour le bois de chauffage,les plantations de cultures de bio carburants et les exploitations de bétails. Il vit au Brésil. 

• tatou tronqué : nom scientifique : Chlamyphorus truncatus. Il vit en Argentine. Il est endémique. Il mesure 12 à 15 cm. Il est quasi menacé. Il est présent sur la liste rouge de l'UICN. Cet animal est rare. Il pèse environ 120 g. Il porte aussi le nom de tatou nain. Cet animal est blanc avec une carapace rose pâle. Il possède des griffes puissantes. Le tatou tronqué creuse et vit dans des galeries et il sort en fin de journée. Il se nourrit de fourmis,de vers et de termites. Il est moins présent dans la nature.Il existe huit espèces de tatous: ces espèces sont pour certaines d' entre-elles en préoccupation mineure et pour d'autres vulnérables comme: le grand tatou velu,cabassous,chaelophractus vellorsus et chaelophractus nationi. Le chaelophractus nationi vit en Bolivie,Chili, Pérou et Argentine.

~ L'élaphode et ses dents de vampire : nom scientifique : elaphodus cephalophus. Il porte aussi le nom de cerf huppé. Il mesure 60 cm au garrot. Il pèse entre 17 et 30 kg. Son pelage est brun ou noir. Ils vivent dans les forêts du Nord de la Chine. Ils se nourrissent d'herbes,de coquilles d'oeufs et de larves. Ils sont quasi menacés. Ils sont menacés par plusieurs prédateurs : le tigre du Bengale,la panthère de Chine,le python réticulé ou autres pythons Asiatiques. Les petits élaphodes sont en danger en raison de la présence de rapaces. La grossesse des élaphodes durent environ 210 jours. Elles donnent naissance à un à deux petits. Ils vivent jusqu'à 15 ans en captivité. Il existe quatre sous-espèces de élaphodes : E.c cephalophus:ils sont dans le Sud-est de la Chine et nord-est du Myanmar,E.c michianus dans le Sud-est de la Chine,E.c ichangensis dans le centre de la Chine et E.c fociensis dont son habitat est à ce jour inconnu.

Voilà à nouveau des animaux vulnérables,en danger ou en danger critique d'extinction :

~ le rat kangourou : il est protégé par le Mexique. Les raisons de leurs déclins la présence de prédateurs et  la destruction de leurs habitats.

~ tortue batacur de Bornéo : comme son nom l'indique cette tortue vit à Bornéo. Elles sont menacées par la destruction de leurs habitats pour l'huile de palme et par l'extraction de charbon de bois.

~ Gazelle de Dama: elles vivent en Afrique et au Moyen-Orient. Elles sont menacées par la perte de leurs habitats. Elles sont aussi menacées par la chasse incontrôlé.

~ le vautour de Pondichéry : Ils sont menacés par la présence de diclofenac sur leurs proies. Le diclofenac bloque les reins des vautours.

~ le lynx pardelle: Il vit en Espagne. Ils sont menacés par la présence des routes proche de leurs habitats.

~ le bourdon de Franklin : il vit aux États-Unis. Ils sont menacés par la présence d'espèces envahissantes.

~ le phoque moine de Méditerranée : ils sont menacés par la chasse. Ils sont aussi menacés par la présence des touristes. Les touristes gênent ces animaux surtout dans les moments où ces animaux ont besoin de tranquillité pour se reproduire.

~ le  renard de Darwin : ils vivent sur une île proche du Chili. Ils sont menacés par les humains. Ils pensent que ces animaux sont responsables des dégâts occasionnés sur leurs bétails. Ce n'est pas toujours ces animaux les responsables.

~ le gorille de la rivière Cross : Ils vivent en Afrique. Ils sont menacés par la chasse,le trafic,les conflits armés,la présence de maladies,la déforestation et par le changement climatique.

Voici des espéces menacées et subissant du trafic. Pour certaines d'entre elle des mesures de protection ont été mises en place mais cela n'empêche pas leurs déclins,leurs vies en périls et leurs classement en liste rouge d''extinction.

Voici ces espèces :

~ le phoque à capuchon :il est présent en Atlantique Nord. Il est menacé par la chasse. Il pourrait disparaître.

~ le  dendrolague: C'est un kangourou. Il vit seulement en Nouvelle-Guinée et dans le Queensland. Il est en danger critique d'extinction. La raison de leurs déclins :la perte de leurs habitats.

~ le crabe des cocotiers : il vit dans les océans Indien et Pacifique. Raisons de leurs possibles disparition :la consommation dans plusieurs régions.

~ Okapi: Il est originaire d'Afrique Centrale .Il est en danger en raison de leurs habitats réduits et le braconnage.

~ dauphin de l'Irrawaddy : Il est reconnaissable à son large melon. Il vit dans les cours d'eaux d'Asie du Sud-est. Ils sont en diminution en raison des delphinariums.

~ le Kakapo: C'est une espèce endémique de la Nouvelle-Zélande. Il est menacé par la présence de l'homme. Leurs populations ont fortement baissés. Cet animal fait l'objet d'un plan de sauvegarde.

~ l'olm ou protée anguillard: C'est un amphibien vivant que dans les grottes d'un massif montagneux des Balkans. Animal rare et sensible . Il est très menacé en raison de sa vulnérabilité.

~ le Loris: C'est un petit primate aux grands yeux des forêts d'Inde et du Sri Lanka. Les raisons de son déclin : braconnage et destruction de son habitat. Ces populations ont fortement baissé.

~ le saiga: Antilope vivant en Europe et Asie . Il est considéré en danger critique d'extinction. Sa population s'est effondrée pendant le 20 ème siècle.

~ le dugong: C'est un mammifère aux allures de vache marine. Il vit dans l'océan Indien et Pacifique. Il est en danger à cause des activités humaines. Le dugong est une espèce vulnérable.

~ le gypaète bleu: il vit sur plusieurs continents dont l'Europe. Sa population a diminué en raison de la chasse intensive. Il a été réintroduit mais sa population reste vulnérable.

~ le nasique : il vit à Bornéo. Le principal danger pour ce singe est la perte de son habitat.

~ le markhor: C'est un bovidé avec des cornes spiralées. Il est originaire d'Asie. Emblême national du Pakistan. Sa population s'est effondrée mais elle est protégée,cela n'a malheureusement pas empêcher la chasse par un américain d'une de ces chèvres sacrées.

J ai créé cette pétition pour vous demander de faire quelque chose contre ces espèces en périls.

Céline Mairet.

0 a signé. Prochain objectif : 2 500 !
Quand elle atteindra 2 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !