Justice pour les Pro-Démocratiques #UmbrellaNine

0 a signé. Allez jusqu'à 50 000 !


Le procès contre les 9 organisateurs du mouvement pro-démocratique nommé Mouvement des parapluies a commencé le lundi 19 Novembre 2018 et devrait durer environ 2 semaines.


Les poursuites contre le sociologue Professeur Chan Kin-Man, spécialiste du droit, Professeur Benny Tai Yiu-Ting, le pasteur émérite Révérend Chu Yiu-Ming, les dirigeants étudiants Tommy Cheung Sau-Yin et Eason Chung Yiu-Wah, les législateurs l’Honorable Madame Tanya Chan et l’Honorable Monsieur Shiu Ka-Chun et les dirigeants politiques Monsieur Raphael Wong Ho-Ming et Monsieur Lee Wing-Tat sont une initiative du gouvernement pour “complot, exhortation, et incitation au trouble à l’ordre public” suite à l’appel invitant l’ensemble de la population à rejoindre le Mouvement des parapluies qui s’est déroulé de septembre à décembre 2014.

Les manifestations à grande échelle trouvaient leur origine dans le mouvement social Occuper Central qui prônait la désobéissance civile et avait pour but de revendiquer le suffrage universel (comme stipulé dans la Basic Law de Hong Kong) pour l’élection démocratique du chef du gouvernement exécutif de la ville en 2017 et pour la liberté d’expression de tous les citoyen. Des dizaines de milliers de personnes ont participé quotidiennement aux manifestations pendant 79 jours; celles-ci se sont déroulées de manière largement pacifique. Les accusations portées à l’encontre des accusés sont fondées sur leur participation sans violence au Mouvement des parapluies. Leur “crime”:  diriger les manifestants vers différentes rues en dehors des sièges du gouvernement et exhorter les autres, à travers des haut-parleurs, des appels téléphoniques et des textos, à rejoindre les protestations.

Le gouvernement de Hong Kong a déjà interpellé et poursuivi presque 1000 manifestants pacifiques depuis la fin du Mouvement des parapluies, sous prétexte de vagues accusations apparentées au “rassemblement illégal”, au “rassemblement non autorisé”, et au “trouble à l’ordre public”. Ces accusations sont fondées sur le Public Order Ordinance dont les dispositions et l’application ont été dénoncées par la Comité des droits de l'homme de l’ONU - cf le compte rendu de 2013 - en raison de leur non-conformité avec le droit international relatif aux droits de l’homme et de la transgression des droits de rassemblement pacifique des citoyens. L’incidence d’une telle condamnation potentielle des 9 accusés est significative pour Hong Kong, puisque le gouvernement pourra ensuite se référer au jugement du tribunal pour poursuivre les autres participants au Mouvement des parapluies; l’issue de cette poursuite est une raison pour laquelle chaque citoyen du monde devrait se soucier du destin des droits civiques et politiques dans le monde.

En conclusion, dans l’esprit de l’appel aux actions urgentes publié par Amnistie Internationale le 7 Novembre, veuillez signer pour faire pression sur la Secrétaire de la Justice et sur le Chef du gouvernement exécutif de Hong Kong afin de:

  • Lever les poursuites contre les 9 dirigeants du mouvement Occuper Central et du Mouvement des parapluies car ils ont tout simplement exercé leurs droits à la liberté d'expression et au rassemblement pacifique
  • Mettre un terme aux poursuites politiquement motivées contre les manifestants pacifiques qui ont pour but de dissuader la participation au rassemblement pacifique et de museler les dissidents;
  • Modifier la Public Order Ordinance de sorte qu’elle s’accorde avec les lois et les critères internationaux des droits de l’homme afin de respecter et de protéger les droits de la liberté d’expression et du rassemblement pacifique.


English Version:http://chng.it/KKhNJLRpXb
Chinese Version: http://chng.it/Yw288KfDdh
Spanish Version: https://goo.gl/DiVZeJ
Italian Version: http://chng.it/k7ZWNVhnKM