Pétition fermée

Abolition de l'esclavage moderne dans la grande distribution

Cette pétition avait 298 signataires


Les salariés de la Grande Distribution et notamment ceux qui travaillent en caisse sont amenés à terminer très régulièrement leur travail après leur heure contractuelle de débauche. Or, ce temps là, dans la plupart des situations, n'est pas payé à l'employé. Chômage important, contrats précaires... autant de motifs de chantage à l'emploi qui font que l'employé accepte ce bénévolat sans jamais se plaindre à sa hiérarchie. C'est de l'esclavage moderne ! Et la Grande Distribution s'engraisse donc sur le travail gratuit de nombre de ses salariés.  Exemple : Dans une grande surface comme l'Intermarché de St Yrieix - Glandon (87) qui ferme à 19 H 30. L'hôtesse de caisse qui travaille en fin de journée est payée jusqu'à 19 H 30. Pas au delà ! Or, si un client passe à 19 H 28 à sa caisse, l'employée travaillera bénévolement après 19 H 30 puis bien au delà puisqu'elle aura encore à nettoyer sa caisse etc etc... Soit, entre 5 et 15 minutes de plus chaque soir ! Ces tâches là, pourtant "exigées" par l'entreprise, ne sont donc pas payées ! C'est du bénévolat ! 

Si la salariée gagnant 1 400 euros bruts mensuels fait 10 minutes de plus chaque jour alors Intermarché gagne, sur son dos, environ 38 h de travail gratuit par an et par hôtesse de caisse (10 min de + / jour x 5 jours x 46 semaines). Cela fait un gain pour Intermarché de 495 euros par an et par hôtesse de caisse (1 970 € de coût salarial mensuel / 151 h x 38 h = 495). Si trois hôtesses font ces dix minutes chaque soir alors l'Intermarché en question gagne près de 1500 euros par an en faisant travailler "gratuitement" son personnel. Son discours c'est que la salariée doit s'organiser !

Intermarché a environ 1 800 magasins en France et 2300 en Europe. L'entreprise compte environ 150 000 salariés. Si 15 000 d'entre eux travaillent en caisse régulièrement alors Intermarché gagne 7 425 000 euros par an sur l'esclavage moderne ! Peut-être un peu moins, peut-être un peu plus... C'est inacceptable ! Qu'en est-il de Carrefour, d'Auchan, de Leclerc, de Casino ?Etc... Alors nous demandons au parlement de légiférer et d'augmenter les visites d'inspection du travail aux horaires de fermeture et nous demandons aux employeurs d'ajouter le temps de travail nécessaire sur les contrats de travail et de payer celui-ci !

On ne peut pas prôner à tout va la solidarité et la fraternité sans jamais s'engager ! L'indifférence et la résignation sont les maux de notre société. Nous sommes tous concernés !

 



Hubert compte sur vous aujourd'hui

Hubert HURARD a besoin de votre aide pour sa pétition “L'Assemblée Nationale: Abolition de l'esclavage moderne dans la grande distribution”. Rejoignez Hubert et 297 signataires.