L'angioplastie doit arriver à l'hôpital public de Chalon !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


L’Hôpital Public de notre territoire est en danger. Nous devons nous mobiliser, il en va de notre santé et de l’accès aux soins de chacun d’entre-nous. 

A Chalon, il nous faut obtenir de l’Etat qu’il reconnaisse les besoins de la population pour une offre de soins de qualité et de proximité.

Un territoire sans hôpital public, ou avec un hôpital défaillant est un territoire qui se meurt. Nous ne l’accepterons pas.

Le refus de l’Agence Régionale de Santé (ARS) d’autoriser à Chalon-sur-Saône la pratique de l’angioplastie mettrait en péril le service de cardiologie. C’est l’activité même de notre hôpital et la qualité des soins qui y sont dispensés qui seraient mises à mal.

Notre hôpital doit être outillé de façon égale et équitable par rapport aux hôpitaux de Mâcon et Dijon. Sans ces équipements, et en l’absence de centre d’angioplastie, notre hôpital public risquerait le départ de praticiens actuellement en place et aurait d’importantes difficultés à recruter de nouveaux cardiologues. Les délais de consultation exploseraient et il y aurait des répercussions pour toutes les spécialités fortement liées à la cardiologie comme les urgences, la neurologie, la diabétologie, la réanimation ou encore la chirurgie.

C’est pourquoi, élus et habitants de notre bassin de vie, demandons à l’Etat de revenir sur la décision prise par l’ARS concernant l’hôpital de Chalon en autorisant la pratique de l’angioplastie.



Gilles compte sur vous aujourd'hui

Gilles PLATRET a besoin de votre aide pour sa pétition “L'angioplastie doit arriver à l'hôpital public de Chalon !”. Rejoignez Gilles et 3 126 signataires.