Pour empêcher l'expulsion de Nekfar SUFIEV et sa famille

0 have signed. Let’s get to 1,000!


On a besoin de vous. 

Encore une fois, un élève de mon lycée est menacé d'expulsion. Nekfar SUFIEV est un élève de la classe d'UPE2A (classe pour les élèves étrangers venant en France, apprenant le français comme nous on apprend l'espagnol ou l'allemand) du lycée François Magendie à Bordeaux. Il a rejoint la classe d'UPE2A fin avril 2019.

Il est né en Iran, issu de parents tadjiks. Son père est journaliste et sa mère est professeure. Quand Nekfar avait 6 ans, sa famille est retournée vivre au Tadjikistan. Cependant, assez rapidement, son père a reçu des menaces liées à sa profession. Ils se sont premièrement exilés au Kirghizistan puis en Russie pendant 2 ans. Mais, ils ont du fuir de nouveau vers la Lettonie pour demander un visa pour la France, destination choisie en urgence par son père, journaliste mais aussi poète amoureux de la littérature française et particulièrement Apollinaire.

En arrivant en France en février, ils ont fait une demande d'asile qui leur a été refusée il y a deux semaines avec ordre formel de retourner en Lettonie dans 10 jours. Il a appris le français dans les 3 mois des vacances d'été pour s'occuper de toutes les démarches administratives, en vain.

Aujourd'hui, Nekfar et sa famille sont certes menacés d'expulsion, mais aussi de torture en Lettonie.

Nous avons commencé à faire des pétitions papier et à les faire circuler dans le lycée, mais nous avons besoin d'une plus grande ampleur, pour des résultats concluants. 

Nous comptons tous sur vous pour sauver cette famille du sort qui leur est pour l'instant réservé, afin qu'ils puissent rester dans le pays des droits de l'Homme qu'est la France, les aider à s'intégrer, et faire en sorte que Nekfar fasse des études.

Merci d'avoir lu jusque là.