Jeunes sourds et aveugles : pour une Education et un Enseignement spécialisé de qualité

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


POUR UN SERVICE PUBLIC D'ÉDUCATION ET D'ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ DE QUALITÉ !

Non à la réduction de la subvention de l’État aux Instituts de jeunes sourds et de jeunes aveugles !

Le 15 novembre dernier les personnels des quatre Instituts nationaux de jeunes sourds (INJS) et de l’Institut national de jeunes aveugles (INJA), ainsi que l’association de parents d'élèves (APA-INJ) ont appris que la dotation que verse l’État à leurs établissements allait baisser de 13%.

Pire, cette baisse de subvention servirait à financer l’augmentation de l’allocation adulte handicapé (AAH)…. ou comment déshabiller Pierre pour habiller Paul ! Cela a été annoncé aux conseils d’administration de l’INJS de Paris et de l’INJA.

Actuellement, les INJ permettent à de nombreux jeunes d’accéder à des diplômes de l’Éducation nationale, moyennant un enseignement adapté et un suivi par une équipe pluridisciplinaire. Des centaines de jeunes réussissent, grâce à ces établissements, leur inclusion sociale.

Ces baisses de budgets, alors que dans plusieurs établissements les directions ont d’ores et déjà annoncé des suppressions de postes, vont fragiliser les équipes, et menacer la garantie d’un enseignement de qualité pour toutes et tous. Elles pourraient être l’indice d’une volonté de désengagement progressif de l’Etat de ce secteur public d’Éducation et d’Enseignement spécialisés, en vue de sa régionalisation, de sa privatisation, voire de son démantèlement pur et simple.

Les personnels, les familles, les organisations syndicales n’acceptent pas les choix budgétaires faits sans concertation, au mépris du service rendu aux jeunes et de leur avenir. Ils exigent :

  1. Que s’engage rapidement un état des lieux de l’ensemble du secteur en concertation avec les usagers, les organisations syndicales et les personnels, en complément de l’enquête de l’inspection générale en cours ;
  2. Que soit conservé le pilotage national de l’éducation spécialisée (exercé conjointement par les Affaires sociales et l’Éducation nationale) compte tenu de la position stratégique qu’occupent les Instituts publics entre l’Éducation nationale et les Affaires sociales ;
  3. Que soit mise en place une politique cohérente de l’Enseignement spécialisé auprès des jeunes sourds et des jeunes aveugles et malvoyants, c’est-à-dire une politique de service public ambitieuse ;
  4. Que soit maintenu le recrutement national des élèves de façon à ce que les jeunes sourds et les jeunes aveugles et malvoyants soient assurés de conserver la possibilité de faire les études de leur choix et que ne soit pas amoindrie la liberté de choix de scolarisation ;
  5. Que durant cette concertation soient rétablis les budgets et moyens tels qu’en vigueur en 2015 et notamment le nombre de postes permettant un accompagnement de qualité.

 



APA-INJ CFDT CFTC CGT FO SNJSJA-UNSA SUD compte sur vous aujourd'hui

APA-INJ CFDT CFTC CGT FO SNJSJA-UNSA SUD a besoin de votre aide pour sa pétition “Jeunes sourds et aveugles : pour une Education et un Enseignement spécialisé de qualité”. Rejoignez APA-INJ CFDT CFTC CGT FO SNJSJA-UNSA SUD et 1 400 signataires.