Nos bulletins n’ont rien à voir avec le baccalauréat !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Hier soir, le Ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer a annoncé que certaines de nos notes de baccalauréat seraient remplacées par nos notes de bulletin de classe.

Cette annonce fait suite à la grève de correction des copies de bac des enseignants qui avaient déjà mené une grève pendant les épreuves du baccalauréat. 

Si selon Jean-Michel Blanquer ces notes seront “provisoires et, une fois que les copies seront récupérées, la meilleure de nos deux notes sera choisie, on peut s'interroger sur la cohérence de la solution apportée par le Ministre.

Déjà parce que les professeurs ne rendront pas les copies tant que Parcoursup, la réforme du lycée et les autres lois n’auront pas été revues. Chez les élèves aussi nous sommes beaucoup à nous inquiéter des conséquences de ces réformes et un dialogue doit être ouvert afin de pouvoir sortir de cette crise qui dure depuis 3 mois.

Et puisque les copies ne seront pas rendues, jamais nous n’obtiendront notre note finale du baccalauréat. Nous avons tous préparé cet examen depuis 2 ans afin d’obtenir la meilleure note possible, le Ministre ne peut pas changer les règles du jeu 2 jours avant l’annonce des résultats et après que tout le travail que nous avons fourni soit terminé.

Aussi, faire ce choix va pénaliser beaucoup d’élèves qui comptaient sur la note du baccalauréat pour se rattraper. Les élèves qui ont eu des problèmes familiaux ou scolaires pendant l’année auront de fait une mauvaise note au baccalauréat même si ils ont travaillé et réussis leur examen. On peut aussi pointer du doigt que tous les lycées ne notent pas de la même manière, et avoir un professeur qui nous a noté durement toute l’année aura des conséquences jusqu’à la fin de notre vie avec la note qui sera posé sur notre baccalauréat. La note finale du bac et les mentions que l’on peut avoir avec nous permettent de passer des concours ou de rentrer dans certaines écoles, le ministre ne peut pas changer les notes au dernier moment. 

Alors nous devons faire passer un message au Ministre : il n’a pas le droit de tout changer au dernier moment et après que notre travail soit terminé. Cette décision va pénaliser beaucoup d’élèves qui n’ont pas à payer le prix de sa mauvaise gestion de crise. Jean-Michel Blanquer doit renouer le dialogue avec les professeurs, et si il ne fait pas pour eux, il doit le faire pour les élèves. Nous avons 2 jours pour récupérer nos notes de baccalauréat, signons la pétition pour que le Ministre prenne ses responsabilités et partageons cette pétition !