Pétition fermée

Ensemble avec Saint-Romain-de-Benet

Cette pétition avait 627 signataires


En Charente-Maritime, une seule Communauté de Communes, celle de Gémozac et de la Saintonge Viticole, est concernée par une fusion de périmètre (loi NOTRe). En toutes logiques (géographique, bassins de vie et d’emplois, documents d’urbanisme…), cette communauté a vocation à rejoindre la Communauté d’Agglomération de Saintes située au nord et en continuité territoriale. C’est d’ailleurs un souhait qu’a clairement annoncé cette dernière dès le mois de septembre 2015, considérant que dans la perspective de la nouvelle grande région, une communauté d’agglomération doit posséder une taille critique suffisante pour exister et que les deux communautés sont déjà liées par un SCoT commun.

La Communauté d’Agglomération Royan Atlantique (CARA), également riveraine de la CDC, mais plus éloignée d’elle en termes de bassins de vie et sans aucun lien de compétences, partage tout à fait cette analyse.

Curieusement, le projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale est totalement éloigné de cette logique territoriale, puisqu’il construit une nouvelle Communauté de Communes entre deux Communautés non limitrophes, dont l’une - CDC Charente-Arnoult Cœur de Saintonge - n’est pas concernée par la loi NOTRe. Pourquoi pas, sauf que pour répondre à l’obligation de continuité territoriale, le projet propose d'utiliser une commune de la CARA : Saint-Romain-de-Benet, comme un opportun trait d'union de circonstance !

Pour imaginer un territoire, « coincé » entre trois agglomérations, sans continuité territoriale naturelle, sans lien économique ou géographique avérés, il fallait de bonnes raisons ou de solides intérêts sans doute très éloignés des critères de la loi !!! De plus, le Schéma mentionne « une sorte de fusée à deux étages » qui implique donc une seconde étape de fusion de la nouvelle intercommunalité avec celle de Saintes, dans un avenir indéfini et incertain…

Dans ce cas, pourquoi ne pas aller directement à la fusion avec Saintes ?

La commune de Saint-Romain-de-Benet a déjà subi en 2012 les conséquences de la disparition de la CDC de Seudre Arnoult. Arrivée à la CARA au 1er janvier 2013, Saint-Romain-de-Benet est désormais incluse dans les programmes d’aménagement et de développement qui sont en cours de renouvellement : le SCoT, le Programme Local de l’Habitat, le Plan de Déplacement Urbain, la programmation des travaux d’assainissement, les transports. C’est une commune qui appartient à la fois au canton de Saujon et à son bassin de vie, totalement intégrée à la CARA. Il n’y a aucune raison acceptable d’envisager de la couper de son intercommunalité, sinon lui faire perdre les services de l’Agglomération : l’accès pour tous au Très Haut-Débit, la prise en charge des compétences eau et assainissement, les déchets, les transports publics à la demande, l’accès à la voile scolaire pour tous les élèves… et une fiscalité envers les ménages extrêmement maîtrisée, avec les taux les plus bas de toute la grande région !

C’est bien de la qualité de vie quotidienne de femmes et d’hommes dont on parle aujourd’hui.

Nous voulons !

  • Que la fusion entre la CDC de Gémozac et de la Saintonge Viticole, la CDC Charente-Arnoult Cœur de Saintonge et la CDA de Saintes, prévue dans un second temps par le Schéma Départemental de Coopération Intercommunale, ait lieu immédiatement, puisqu’aucune raison objective, qu’elle soit géographique, économique, urbanistique ou autre, ne s’y oppose.
  • Que la Commune de Saint-Romain-de-Benet reste au sein du territoire de la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique.


Agglomération Royan Atlantique compte sur vous aujourd'hui

Agglomération Royan Atlantique a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean-Michel Baylet, Ministre de l’Aménagt. du Territoire, de la Ruralité et des Coll. Territoriales: Ensemble avec Saint-Romain-de-Benet”. Rejoignez Agglomération Royan Atlantique et 626 signataires.