Pétition fermée

STOP AU MONOPOLE DE SODEXO SUR LES CANTINES MARSEILLAISES· STOP AUX CONFLITS D’INTERÊTS· POUR DES CANTINES SCOLAIRES AVEC DES REPAS 100% BIO ET LOCAUX

Cette pétition avait 577 signataires


Asticots dans les assiettes des minots...

 

 ·      STOP AU MONOPOLE DE SODEXO SUR LES CANTINES MARSEILLAISES

·      STOP AUX CONFLITS D’INTERÊTS

·      POUR DES CANTINES SCOLAIRES AVEC DES REPAS 100% BIO ET LOCAUX

 

En 2011 la Ville de Marseille a décidé de passer un marché unique à un prestataire unique pour la préparation des 48 000 repas par jour pour alimenter les écoles maternelles et primaires de la ville. Ces repas sont préparés dans une cuisine centrale unique ce qui n’est pas sans poser des problèmes de sécurité sanitaire (si un problème survient, tous les petits marseillais en pâtissent). C’est ce qui est arrivé lundi mais aussi au mois de novembre où la mauvaise conservation des aliments a engendré la prolifération d’insectes dont certains ont atterris dans l’assiette des enfants.

 Le Sursaut dénonce le monopole de la Sodexo, un des fleurons de la malbouffe industrielle collective, sur le marché de la restauration scolaire locale. Le marché marseillais est le plus important d’Europe en volume.

Le Sursaut rappelle la situation patente de conflits d’intérêts du Fondateur de Sodexo, Pierre Bellon –par ailleurs ami du Maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, avec Jean-Louis Tourret (adjoint au maire déléguée aux finances) qui n’est autre que son beau-frère.

A cela s’ajoute les subventions douteuses octroyées à la Fondation Regards de Provence dirigée par la famille Dumon, fille de Pierre Bellon, et les conditions d’acquisitions de leur nouvel espace muséal à la lisière du J4.

 Le Sursaut défend, à l’instar de ce qui se fait dans un bon nombre de communes en France (Saint-Etienne et Mouans-Sartoux sont deux exemples emblématiques), un vrai volontarisme politique et un retour en maîtrise publique de la restauration scolaire à Marseille avec un contrôle citoyen comme le réclame de collectif “Changeons le cantine” depuis des années.

Il est possible de transformer l’alimentation des écoliers tout en développant des filières agricoles locales et biologiques (c’est le combat de Filières paysannes, Terroir Bio et la Scop Epices qui monte une plateforme d'approvisionnement). C’est tout l’enjeu : veiller à une alimentation saine de nos enfants tout en soutenant le maintien d’une agriculture paysanne de proximité avec un accompagnement des producteurs vers la bio. Aujourd’hui, des dizaines d’expériences de restauration collective bio et locale sont recensées.

 Le Sursaut exige de la Ville qu’elle casse la marché passé avec Sodexo pour faute grave.

Nous appelons les parents d’élèves et des citoyens marseillais qui ne veulent plus payer pour les profits d’une multinationale négligente et ne garantissant pas une alimentation saine, de qualité et équilibrée à nos enfants à signez cette pétition.



lesursaut compte sur vous aujourd'hui

lesursaut DEMOCRATIQUE a besoin de votre aide pour sa pétition “Jean Claude Gaudin, Maire de Marseille: STOP AU MONOPOLE DE SODEXO SUR LES CANTINES MARSEILLAISES· STOP AUX CONFLITS D’INTERÊTS· POUR DES CANTINES SCOLAIRES AVEC DES REPAS 100% BIO ET LOCAUX”. Rejoignez lesursaut et 576 signataires.