Infirmiers libéraux, pour stopper le démembrement de notre profession : signez !

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Infirmiers de ville, exercice en danger !

Signez la pétition pour empêcher la mort de l’exercice infirmier à domicile.

Madame la Ministre ;

Mesdames et Messieurs les Sénatrices, et Sénateurs ;

Mesdames et Messieurs les Députés ;

Monsieur le Directeur général de la Cnamts ;

L’exercice infirmier à domicile se réduit chaque jour alors qu’il devrait au contraire voir son rôle propre reconnu permettant de nouvelles prises en charge pour compenser les déserts médicaux.

Vous avez fait miroiter la mise en place de nouveaux rôles pour les infirmiers à domicile, mais ces bonnes paroles ne résistent pas au démantèlement en règle de notre profession que vous êtes en train d'organiser.

L’existant est donné aux facteurs, aux auxiliaires de vie, aux salariés des Ssiad et Had, et maintenant aux pharmaciens.

Vaccins, et aujourd’hui pansements et suivi des traitements en oncologie, sont susceptibles d'être confiés aux pharmaciens par le Ministre la santé avec l’accord du Directeur général de la Cnamts. Une rémunération à la clef serait même à l’étude !

Si tous les jours des officines ferment, ce n'est pas sûrement pas la faute des infirmiers libéraux mais des bien des médecins qui continuent à refuser de s'installer dans des zone sous dotées, malgré tous les efforts incitatifs qui leur ont été octroyés depuis de nombreuses années.

Déshabiller Paul pour donner à Pierre n'est certainement pas la meilleure façon d’envisager l’avenir de notre système de santé, mais peut être politiquement plus simple …

Si vous souhaitez la disparition de notre profession, il serait plus courageux de le dire clairement,

L’Onsil demande que cela cesse, signez et diffusez cette pétition pour le demander avec nous !



Onsil compte sur vous aujourd'hui

Onsil a besoin de votre aide pour sa pétition “Infirmiers libéraux, pour stopper le démembrement de notre profession : signez !”. Rejoignez Onsil et 2 791 signataires.