Mâle dominant, fille soumise, le harcèlement virtuel

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Mardi 8 août 2018, 10h30

  1. Encore un de ces messages de drague lourde reçu. Je repose mon téléphone en ayant cordialement remis à sa place son destinataire. Instagram, Snapchat, Facebook, à l'air du vingt et unième siècle, l'Air de l'égocentrisme pur, où l'avis des autres est crucial pour se sentir vivant et apparaître plus grand, plus beau, plus joyeux que ceux qui nous entoure . Dans la bataille que je mène contre ses idéaux se rajoute le harcèlement qu'il soit physique, moral, virtuel ou réel sous toutes ses formes, il est partout, des sifflements, des avances, des insultes.
  2. 11h45, je reçois une réponse toute à fait charmante me réduisant à  : "Tu fais Pitier à faire la tendu pour tchi sal vielle meuf we ta raison aller", je décide de ne pas répondre et active la fonctionnalité qui lui bloque l'accès à mon compte.
  3. 13h30 c'était sans compter sa persévérance il s'en prend à présent à ma famille, manière classique de déstabilisation, et d'intimidation : " Tu verra bien toi à faire la maline ma cousine elle te connaît on verra aller bloque la grosse chatte à ta mère la tête de moi ta sœur c’est la plus grosse chiennes à qui j’ai fait des trucs même elle ce frotter comme ton père y frotte ta pute mère aller tchao salle putin ", je bloque ce second compte.
  4. Mercredi 9 août 11h, nouveau message :"Ta fais la belle tu verra bien tkt pas on verra si tu fera ta belle derrière ton bigo c’est facile la parole on verra" 
  5. Je mérite donc de me faire menacer et retrouver pour avoir refuser des avances, voilà où en est la société moderne .


Constance compte sur vous aujourd'hui

Constance DRILLEAUD a besoin de votre aide pour sa pétition “Hélène bidard: Mâle dominant, fille soumise, le harcèlement virtuel”. Rejoignez Constance et 21 signataires.