Instaurez une politique de protection des animaux en Nouvelle-Calédonie #stopeuthanasie

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


Savez-vous combien une fourrière est stressante ? Savez vous que votre animal ne sera PAS adopté ? Laissez-moi vous raconter. 72 heures à partir de son entrée, c’est le peu de temps dont dispose généralement l’animal pour trouver une nouvelle famille du fond de cet endroit que nous ne voulons pas visiter histoire d’oublier ce qui s’y passe. Savez-vous ce que c’est de ressentir la dernière respiration d’un être vivant parfaitement sain ? De voir dans ses yeux cette furieuse envie de vivre alors que la vie ce don si précieux lui échappe lentement ? Un dernier battement, un dernier souffle puis le froid. Ils sont des millions que nous nous appliquons à ne pas entendre. Que nous traitons comme des déchets bons à jeter. Du fond de ces lieux  leurs voix silencieuses crient leur souffrance et à la fois leur espoir d’être choisi et sorti de ces endroits où ils sentent la mort le regard triste, perdu.  Nous nous appliquons encore à ne pas les entendre. A ne pas les comprendre. Alors prêtons leur nos voix et signons cette pétitions afin que ce massacre cesse. Chaque signature compte, chaque vie compte. Nous nous disons à tord que rien ne pourra changer. Que nous ne pouvons rien changer seuls. Nous avons tord. L’union pour une cause juste ne peut que nous faire avancer. Changer un monde qui a besoin de l’être. D’autres pays l’ont fait et ne comptent aujourd’hui aucun sacrifice de nos amis à quatre pattes. Regardons-les et faisons mieux.

Nous parlons en leur nom et voulons :

1.      Fermer les fourrières animales et stopper les euthanasies

2.      Créer une police spéciale des animaux (reconversion des actuels agents communaux de la fourrière) avec un numéro d’urgence avec pour mission un mélange de protection des animaux et de services sociaux humains, pour trouver des solutions pratiques –comme des visites mensuelles à un chien perturbé et son propriétaire pour s'assurer que tout va bien– et des procédures judiciaires comme des amendes car les animaux —et notre société entière— ont besoin de la police animalière. Il y a un lien direct entre la violence contre les animaux et la violence contre les hommes.

3.      Réaliser des campagnes de communication et de sensibilisation à la gestion des populations animales locales.

4.      Réaliser des campagnes de stérilisation massives par le débloquement d’aides pour certains foyers modestes.

5.      Mettre en place une taxe à l’élevage d’animaux de race (canins et félins) et ainsi que d’un cotât (à la portée ou au nombre de chiots) afin d’inciter à la régulation des populations canines et à favoriser l’adoption plutôt que l’achat.

6.      Rendre les moyens d’identification (puces, tatouages et assurances) progressivement obligatoires afin de connaitre les populations.

7.      Mise en place d’un site actuanimaux pour faciliter la communication des actualités animalières et surtout la présentation des animaux en attente de famille pour la vie.



Lanny compte sur vous aujourd'hui

Lanny LANGERON a besoin de votre aide pour sa pétition “Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie: Instaurez une politique de protection des animaux en Nouvelle-Calédonie”. Rejoignez Lanny et 2 544 signataires.