Pour que tous les Pitchouns aient droit à un toit à Toulouse!

0 a signé. Allez jusqu'à 1 500 !


Lundi 11 septembre 2017, M.Macron, président de la République, était reçu en grande pompe au Capitole par Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, afin de présenter son programme ‘Logement d’abord’.

Deux mois après, force est de constater que ce dernier est au point mort, comme en témoigne les derniers chiffres du 115 de Toulouse, qui estime à près de 400 le nombre de personnes qui n’ont pas de solution de mise à l’abri. Parmi elles, 85 familles regroupant 135 enfants, et ces chiffres ne tiennent pas compte de toutes celles et ceux découragés par les presque 90 % de refus au 115 qui n’appellent plus ce numéro.

De même, nous pourrions y ajouter les 500 personnes qui vivent actuellement en squat ou en réquisition et les 500 autres qui vivent dans des bidonvilles…

La réponse des institutions n’est pas à la hauteur
Face à ce constat, depuis septembre 2016 s’est mise en place la campagne Un Toit Pour Apprendre, initiée par le DAL Toulouse31 et à laquelle se sont joints la FCPE 31, les syndicats enseignants CGT Éducation et Sud Éducation, et la LDH 31. Celle-ci a mené de nombreuses actions d’interpellations et d’occupation, parvenant à obtenir la mise à l’abri ou le maintien à l’abri de dizaines de familles. Hélas, au-delà de ces luttes, la réponse des institutions n’est pas à la hauteur d’une situation qui ne fait qu’empirer. Ces dernières préfèrent se renvoyer la balle des prises de responsabilités, que de les prendre.

Pour la mise à l’abri de tous les enfants toulousains
Pourtant, elles ont les moyens de mettre en place des solutions d’hébergement et de logements de transition. Ne serait-ce qu’en appliquant la loi de réquisition sur les bâtiments publics, comme l’a fait le Préfet d’Île de France l’année passée sur un bâtiment des hôpitaux publics, ou en investissant dans des logements de transition moins coûteux à long terme que les nuitées d’hôtel. Rappelons que la Mairie de Toulouse a investi 60 millions d’euros dans l’embellissement du centre-ville, une partie de cette enveloppe aurait pu être allouée à la mise à l’abri de tous les enfants toulousains.

C’est pourquoi nous demandons à l’État, la Mairie de Toulouse, au Conseil départemental de Haute-Garonne de prendre des engagements forts et concrets pour mettre à l’abri toutes les familles toulousaines de manière pérenne ».

Premiers signataires:

Abdallah Amghar, secrétaire départemental CGT Éducation 31 ; Salah Amokrane, militant associatif ; Geneviève Azam, Maître de Conférence et chercheuse en Economie ; Ali Beo, militant associatif ; Stéphane Borras et Christian Terrancle, porte-paroles de Solidaires 31 ; Julien Brel, avocat ; Mathilda Cabezas, chanteuse du groupe After Marianne ; Cédric Caubère, secrétaire départemental de l’UD CGT 31; Augustin Charnet, membre du groupe Kid Wise ; Yves Charnet, écrivain ; Chouf, chanteur ; Ahmed Chouki, militant associatif ; Pascal Dessaint, écrivain ; Guillaume Drijard, animateur du Comité de quartier Saint-Michel, Saskia Ducos-Mortreuil, avocate ; Claire Dujardin, avocate ; Clémence Durand, avocate ; Julie Ferrua, secrétaire départementale Sud santé sociaux 31 ; Hegoa Garay, comédienne et metteuse en scène ; Paul Hartmann, responsable-coordinateur Emmaüs 31 ; Simon Johannin, écrivain ; Annie Latapie, animatrice FCPE 31 et RESF 31 ; Odile Maurin, présidente d'handi social, Jean-François Mignard, secrétaire de la Ligue des Droits de l’Homme 31 ; Guy Molinier, responsable pôle santé/social Act-Up Sud-Ouest ; Stella Montebello, animatrice de l’Université populaire de Toulouse ; Mouss et Hakim, chanteurs des groupes Zebda et Motivés ; François Piquemal, porte-parole Droit Au Logement Toulouse31 ; Lucien Sanchez, animateur d’Eau secours 31 ; Zohra Slimane, animatrice du Collectif habitants Bagatelle Stop à la violence et Nicky Tremblay, animatrice de Pas sans nous 31.

 



DAL Toulouse31 compte sur vous aujourd'hui

DAL Toulouse31 a besoin de votre aide pour sa pétition “François Piquemal: Pour que tous les Pitchouns aient droit à un toit!”. Rejoignez DAL Toulouse31 et 1 104 signataires.