Pour une prise en compte des sections internationales du baccalauréat par Parcoursup.

0 a signé. Prochain objectif : 7 500 !


Les sections internationales (O.I.B.) et binationales (Abibac, Bachibac, Esabac) au lycée permettent aux élèves Français de pratiquer, dès la seconde, une langue étrangère de manière approfondie, et cela afin de préparer le Baccalauréat Français avec l'Option Internationale ou d’obtenir le diplôme équivalent dans le pays partenaire en sus du Baccalauréat Français.
Filière sélective et exigeante s’il en est, la section internationale (ou binationale) au lycée accueille des étudiants sur-engagés qui consacrent, au-delà des cours traditionnels, de nombreuses heures supplémentaires de langue durant leurs 3 années de scolarité (voire depuis le collège pour certains).

On peut donc s’attendre à ce que cet engagement et ce surcroît d’effort de la part d’un élève le conduisent à préparer plus sereinement son avenir et son entrée dans l’enseignement supérieur. L’accès à celui-ci étant conditionné par les algorithmes ParcourSup, l’intégration des sections internationales et binationales dans les dossiers de sélection des candidats est donc un renseignement essentiel sur le niveau et la motivation des élèves. Or la mention « section internationale ou binationale » sur les dossiers n’est  pas considérée par l’algorithme de base de ParcourSup, elle permettrait pourtant aux établissements du supérieur d’être renseignés sur les compétences des élèves en langue mais également sur leur degré d’implication, leur capacité de travail et d’investissement, le tout dans un souci de transparence et de valorisation de l’engagement scolaire de ces élèves.

Cette transparence est un moyen essentiel de permettre un accès au supérieur basé sur l’équité de traitement, une valeur centrale de l’éthique de la plateforme ParcourSup.

Nous ne pouvons que nous étonner que la plateforme ParcourSup ne prenne aujourd’hui toujours pas en compte de façon explicite ces options internationales / binationales.

Les formations du supérieur n’ont pas d’autre possibilité que de lire dans le détail les dossiers des élèves afin d’y chercher manuellement une mention précisant que l’élève a suivi un parcours international/binational. Par ailleurs les dossiers ne sont généralement lus qu’après un premier tri qui ne tient pas compte des notes de section internationale/binationale. Ceci génère donc un surcroît de travail pour les recruteurs, ce que certains ne peuvent matériellement pas faire lorsqu’ils reçoivent des milliers de dossiers, et une anomalie initiale dans l’ordonnancement des dossiers de candidature qu’ils étudient.

Nous nous trouvons dans une incohérence du système qu’il nous semble indispensable de corriger, pour le bien-être et la motivation des élèves d’une part, pour la réussite de l’enseignement supérieur d’autre part.

 

Nous vous demandons de corriger cette situation en amendant l’algorithme de ParcourSup afin de permettre la prise en compte des sections internationales et binationales dès cette année, de façon explicite et exhaustive, afin que les établissements du supérieur puissent exploiter cette donnée et l’ensemble des résultats réels des élèves dans leurs démarches de recrutement.

Plus précisément, nous demandons que :

-      Une case « Section internationale ou binationale » existe comme c’est le cas pour les sections européennes par exemple.

-   L’ensemble des notes de section internationale/binationale soient prises en compte par l’algorithme initial de ParcourSup et proposées aux recruteurs pour leurs algorithmes locaux

-    Les cases correspondant aux notes de LV1 ne soient pas utilisées pour les notes de langue OIB, dans la mesure où elles ne correspondent pas au même programme académique ni au même niveau de maîtrise de la langue

Nous mettons l’accent sur l’urgence et la diligence avec laquelle ces modifications doivent être réalisées. En effet, dans le contexte du nouveau Baccalauréat 2021, suite aux deux périodes de confinement que les bacheliers 2021 auront déjà traversées, ce qui est déjà très difficile pour eux, il est impératif que la mise à jour de la plateforme ParcourSup intervienne au plus tard en janvier 2021. 
Ainsi, toutes les démarches que devront réaliser sur la plateforme les élèves actuellement en terminale internationale se feront dès son ouverture dans le nouveau cadre. Ces élèves, nous le souhaitons ardemment, seraient ainsi les premiers de leurs sections à ne plus  être pénalisés, et à être reconnus à leur juste valeur.

 

Rendons-leur justice, reconnaissons leur investissement, et soutenons-les pleinement : ils le méritent !