Pétition fermée

Pour la restauration des loges de face de l’Opéra Garnier, scandaleusement modifiées

Cette pétition avait 251 signataires


 


Madame la Ministre,

L’Opéra Garnier est mondialement considéré comme un chef d'œuvre de l'architecture théâtrale du XIXe siècle. Comme tel, il est classé, extérieurement et intérieurement, par décision du 19 octobre 1923 et chaque modification envisagée ne devrait l’être que pour d’excellentes raisons, dûment pesées, mais certainement pas pour augmenter les recettes de la billetterie.

 

C’est pourtant pour ce motif, pour placer trente fauteuils supplémentaires, en majorité parmi les plus chers, que les loges de face des premier et deuxième étages ont été défigurées au cours de l’été dernier par la suppression des treize loges voulues par Charles Garnier et consubstantielles à l'architecture des salles à l'italienne, remplacées par cinq grands espaces sans âme. L'effet architectural produit par la suppression des cloisons est désastreux, rompant la scansion régulière de la salle, qui lui conférait splendeur et harmonie. En place des loges centrales, des trous béants défigurent désormais la salle, lui donnant l’aspect d’un vieillard édenté.


La direction de l’Opéra affirme que cette situation est temporaire et que les cloisons des loges seront remplacées par des cloisons mobiles qui coulisseraient avant et après chaque spectacle, de façon à « restituer l’aspect antérieur des loges en dehors des spectacles ».

 

Les modifications envisagée sont intolérables :


. Les prototypes mis en place montrent combien la généralisation de ce système (rails hideux, colonnes mises à nu…) défigurerait les étages des loges, aussi bien lorsque les cloisons seraient en place que repliées.


• La disparition pendant les spectacles des loges de face, espaces intimes, pleins d’ombre et de magie, évocateurs de tout un passé parisien, priverait les spectateurs, de France et du monde entier, de la possibilité de vivre une expérience unique et privilégiée qui représentait jusqu’à l’été dernier un attrait majeur de l’Opéra Garnier.


• Avant les spectacles et pendant les entractes, les spectateurs seraient de plus privés de la vision dans son état originel d’une salle unique au monde (et classée). La beauté serait-elle réservée aux seuls visiteurs et non aux spectateurs ?


• La suppression des loges telles qu’elles ont été conçues à l’origine ne peut qu’occasionner des modifications défavorables de la qualité acoustique de la salle.


En tant que Ministre de la culture, vous saurez, nous n'en doutons pas, préserver ce patrimoine national culturel unique, comme le mentionnent les textes concernant votre fonction. Il s’agit ici de l’Opéra Garnier, au rayonnement mondial, visité chaque année par plus de 700 000 touristes, qui accueille environ 300 000 spectateurs par an, dont un très grand nombre d’étrangers. Ecoutez la supplication de l’un d’entre eux :

“I haven't yet had the pleasure of sitting in the theatre of Palais Garnier, and so I implore you to preserve it for me, and for generations yet unborn, in its authentic and historical form, without any alteration. Please !”

C'est pourquoi nous réclamons, Madame la Ministre, la restauration à l’identique, dès la saison 2016-2017, des treize premières et secondes loges de face de l’Opéra Garnier, avec les cloisons telles qu’elles avaient été prévues par Charles Garnier.



Les spectateurs et visiteurs de l'opéra Garnier compte sur vous aujourd'hui

Les spectateurs et visiteurs de l'opéra Garnier a besoin de votre aide pour sa pétition “Fleur Pellerin Ministre de la Culture: Pour la restauration des loges de face de l’Opéra Garnier, scandaleusement modifiées”. Rejoignez Les spectateurs et visiteurs de l'opéra Garnier et 250 signataires.