キャンペーン成功!

Gutenberg Orchestra : Retirez la demande pour la marque «Esperanto Culture Magazine»!

12人の賛同者により、成功へ導かれました!


Gutenberg Orchestra : Veuillez retirer votre demande d’enregistrement de marque de commerce pour votre magazine tout-anglais « Esperanto Culture Magazine »!

English, Anglais, la angla, 英語
Esperanto, エスペラント語 
日本語, Japonais, Japanese, la japana

Depuis mon temps au collège où j’ai appris l’existence de l’espéranto, j’ai continué de l’apprendre en tant que langue seconde et de m’en servir. Par son usage, j’ai eu le bonheur d’héberger des espérantistes de plus de 16 pays et ai pu échanger avec beaucoup d’autres. Rien ne saurait remplacer l’espéranto.


Cependant, le 15 décembre dernier, le jour même où les espérantistes célèbrent leur langue et leur culture commune par lesquels ils échangent à travers le monde, est apparu un magazine tout-anglais qui s’est donné le nom « Esperanto ». Or, son contenu a bien peu à voir avec l’espéranto. Dès que je me suis renseigné auprès du bureau des brevets japonais, j’ai découvert qu’une compagnie située dans l’arrondissement de Chuo à Tokyo, Gutenberg Orchestra Inc., avait effectué une demande d’enregistrement de marque de commerce pour magazines et publications électroniques. Pour leur magazine de langue anglaise, ils tentent actuellement d'obtenir l'enregistrement de « ESPERANTO CULTURE MAGAZINE », tel qu’indiqué dans la demande no. 2020-136377.


L’espéranto est une langue à part entière. Faire l’acquisition d’une marque de commerce pour un magazine tout-anglais pour s’appeler « ESPERANTO CULTURE MAGAZINE », n’est pas beaucoup mieux que de l’appropriation culturelle.


Le créateur de l’espéranto, L. L. Zamenhof, il y a plus de cent ans, a renoncé à ses droits à l’espéranto pour les donner à l’humanité toute entière. (Déclaration de Boulogne, 1905)


Sa décision a permis d’ouvrir l’espéranto à tous et, pour les derniers 133 ans, d’innombrables individus de par le monde ont pu se servir de la langue.


Actuellement, L’Association universelle d’espéranto (UEA, Universala Esperanto-Asocio) publie un magazine du même nom, « Esperanto », tout en espéranto, publiée pour la première fois en 1905 (il y a 115 ans), qui est toujours distribuée et lue par de nombreuses personnes à travers la planète.


À ce stade-ci, il semble qu'il soit probable que la date limite pour s’opposer à l’enregistrement de la marque de commerce souhaitée par Gutenberg Orchestra est le 25 janvier 2021 prochain.


Selon plusieurs professionnels en droit, l’enregistrement de cette marque de commerce pourrait avoir un impact important sur le mouvement espérantiste, s’étendant très largement, autant localement dans plusieurs pays qu’internationalement.


Pour toutes ces raisons, nous lançons cette compagne afin de protéger l’espéranto et sa culture, notre culture.


D’abord, nous demandons à Gutenberg Orchestra de retirer sa demande d’enregistrement de marque de commerce, à la fois pour « ESPERANTO » et pour « ESPERANTO CULTURE MAGAZINE », afin de respecter le désir de Zamenhof de faire de l’espéranto « une langue possédée par personne, mais ouverte à tous ».


De plus, nous demandons à la fois à l’Association universelle d’espéranto (UEA) et à l’Institut japonais d’espéranto (JEI) d’agir afin de protéger les traditions du mouvement espérantiste et son dévouement à l’esprit de la Déclaration de Boulogne, faisant de l’espéranto « la langue détenue par personne, mais donnée à toute l’humanité » que Zamenhof avait souhaitée.



今日:La Esperanto-Biblioteko en Ŝimonoseki エスペラント図書館さんがあなたを必要としています

La Esperanto-Biblioteko en Ŝimonoseki エスペラント図書館さんは「#EsperantoPorĈiuj Gutenberg Orchestra : Retirez la demande pour la marque «Esperanto Culture Magazine»! #Kulturproprigo #Esperanto」キャンペーンにあなたの手伝いも必要としています!La Esperanto-Biblioteko en Ŝimonoseki エスペラント図書館さんと11人の賛同者と一緒に賛同しましょう。